Dépister le BVD chez un veau par prélèvement de cartilage auriculaire

Publié le 21/02/2017

Agriculture > Sanitaire >

Un film réalisé pour la CDAAS. Avec Aurore Raffier, vétérinaire sanitaire, et Fabrice Lefèvre, éleveur à Saint-Laurent-sur-Gorre.

Lire la suite

Du samedi 25 février au dimanche 5 mars 2017 : Salon international de l’Agriculture.

Publié le 20/02/2017

Agriculture >

Salon international de l’Agriculture. Du samedi 25 février au dimanche 5 mars 2017, le palais des expositions de la Porte de Versailles va accueillir la plus grande ferme de France.

Claude Cochonneau, le nouveau président de l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture (APCA) sera bien évidemment présent au Salon international de l’Agriculture (SIA) qui va ouvrir ses portes à Paris, porte de Versailles, le samedi 25 février. « Malgré un contexte économique morose et un secteur agricole en crise, a-t-il déclaré, le Salon International de l’Agriculture reste un évènement phare auprès d’un public aussi à la recherche de ses racines. C’est donc une opportunité extraordinaire de communication avant et pendant le Salon. »

Pour Jean-Luc Poulain, agriculteur, président du Ceneca, président du SIA, constate lui aussi que « les aides auxquelles les agriculteurs ont droit leur ont permis d’aller jusqu’à la fin d’année 2016. Toutefois, en février, date du Salon, la situation sera difficile en termes de trésorerie. C’est pourquoi, plus que jamais cette année, je souhaite que le Salon international de l’Agriculture soit le lieu d’expressions, d’échanges et de partages sur l’actualité du secteur, avec ses points positifs et ses points négatifs, mais aussi ses réflexions, ses audaces et ses capacités d’innovation. Sans oublier les jeunes qui ont choisi cette voie et sont au coeur de la nouvelle histoire de l’agriculture. »

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, qui devrait arpenter pour la dernière fois les allées de la plus grande ferme de France estime que « le Salon international de l’Agriculture demeure, année après année, le lieu où cette passion peut être partagée avec les citoyens qui ne mesurent pas forcément ce qu’ils doivent aux agriculteurs. »

Lire la suite

Il ne faut pas oublier l’agriculture !

Publié le 19/02/2017

Agriculture >

Renouvellement des générations. Vendredi 10 février, les Jeunes Agriculteurs ont reçu des représentants des partis politiques en lice pour les prochaines législatives afin de leur parler de l’importance de leur métier.

L. Lafaye (PS), D. Sauget et S. Gentil (LR), V. Gérard, C. Lechevalier et J. Crepet (FN), H. Hurard et M. Labat (La France Insoumise) étaient au rendez-vous proposé par les JA. Les échanges ont été instructifs pour beaucoup. (Ph. N. P.)

Huit représentants de différents partis politiques en lice pour les prochaines élections législatives ont répondu présent à l’invitation lancée par Jeunes Agriculteurs à l’occasion de la semaine dédiée au renouvellement des générations en agriculture. L’objectif : parler de l’agriculture et de son importance sur le territoire. 

Au bout du compte, tous le protagonistes ont signé le manifeste proposé par JA (voir les principaux points ci-dessous) car « il est plein de bon sens et soulève de vraies problématiques », comme l’a remarqué la majorité des participants. Carton plein donc. Affaire à suivre !

Lire la suite

« La décentralisation est un beau débat »

Publié le 16/02/2017

Ruralite > Collectivités >

Aménagement du territoire. Le programme de la visite ministérielle d’Estelle Grelier a mis en avant les investissements réalisés en zone rurale, malgré un cadre budgétaire restreint pour les collectivités.

Estelle Grelier, secrétaire d’État aux collectivités territoriales (Ph. ED)

« La décentralisation est un beau débat »

Sa journée en Haute-Vienne s’apparentait à un marathon. Entre une réunion avec les élus à Saint-Yrieix-la-Perche et plusieurs inugurations sur le territoire de la communauté de communes du Val-de-Vienne, Estelle Grelier, secrétaire d’État chargée des collectivités territoriales a délivré quelques messages renforcés par son statut revendiqué d’ancienne présidente de communauté de communes. Elle a déploré l’absence des enjeux territoriaux dans les débats autour de l’élection présidentielle. « La vérité c’est que ce ne sont pas des débats émergents au niveau national. Mais ils doivent avoir lieu, il faut avoir ces débats. Je plaide dans ma famille politique pour dire que les efforts des collectivités ont été faits, elles ont vécu une baisse de dotation.  Quand un candidat parle de 100 milliards d’économies, cela ne se fait pas d’un claquement de doigts, cela signifie la fin de la dotation globale de fonctionnement. Quand un candidat dit qu’il faut supprimer 30 000 communes dans ce pays, ça mérite au moins d’avoir un petit débat ».

Lire la suite

Les autovaccins de nouveau disponibles

Publié le 16/02/2017

Agriculture > Sanitaire >

Sanitaire. À certaines conditions, l’autovaccin sera de nouveau possible dans quelques semaines. Il reste cantonné à la lutte contre les maladies bactériennes. Les pathologies virales ne sont pas concernées.

Il était attendu depuis longtemps : l’arrêté ministériel qui autorise de nouveau la production des autovaccins pour les ruminants a été publié le 31 janvier 2017 au Journal officiel.
C’est un grand soulagement pour les éleveurs, notamment les moutonniers du département qui comptent sur cette nouvelle alternative thérapeutique pour faire face, entre autres, à la salmonellose abortive ovine.
La CDAAS et la FDO 87 s’étaient mobilisées à plusieurs reprises pour faire remonter le besoin de reprise des autovaccins chez les ruminants par l’intermédiaire de GDS France et de la FNO. Au printemps 2016, suite à une commission ovine, la CDAAS et la FDO 87 avaient cosigné un courrier adressé au ministère de l’Agriculture arguant sur le problème local de la salmonellose abortive ovine et sur la nécessité de réduire et raisonner l’utilisation des antibiotiques en santé animale dans le cadre du plan Écoantibio 2017.

Lire la suite

Des animaux de très belle qualité

Publié le 16/02/2017

Agriculture > Bovins >

Samedi 11 février, près de 200 bovins se sont confrontés sur la journée à Magnac-Laval. Un galop d’entraînement réussi avant le Salon de l’agriculture qui se tiendra à Paris du 25 février au 5 mars.

Palmarès

Cliquez sur "Lire la suite" pour afficher l'ensemble du palmarès.

Lire la suite

Proposer d’autres jardins

Publié le 15/02/2017

Ruralite > Emploi >

Formation. Une licence pro dédiée aux jardins devrait voir le jour dès la rentrée. Son originalité : elle est portée par la fac des lettres et sciences humaines, les Compagnons, l’Uniema et les établissements de formation agricole.

L’ensemble des partenaires qui vont participer au partage de savoir avec les étudiants de la future licence pro. (Photo : N. P.)

Une licence pro, dont l’intitulé est Aménagement paysager : design des milieux anthropisés, devrait ouvrir dès la rentrée prochaine. Fait inhabituel, elle va être conduite en multipartenariat entre la faculté des lettres et sciences humaines, les établissements de formation agricole de Limoges-Les Vaseix et de Brive-Voutezac, la fédération compagnonnique et l’université européenne des métiers et des arts et du paysage (Uniema). Les collectivités territoriales seront aussi associées au projet. Cette licence pro se distinguera ainsi de celles déjà proposées au niveau national.

Lire la suite

Alain Pimpin, ambassadeur de la limousine

Publié le 10/02/2017

Agriculture > Bovins >

Portrait. Le Salon de l’agriculture va ouvrir ses portes fin février à Paris et il n’y aura pas, pour la première fois depuis 1951, d’animaux des Pimpin. La raison ? Alain Pimpin y sera juge unique du concours bovin limousin.

Lire la suite

Mondiaux de tonte de moutons : rendez-vous en 2019 au Dorat !

Publié le 07/02/2017

Agriculture > Ovins >

Les premières réactions

Stéphane Le Foll 

Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt

« Je me félicite que la France accueille en  2019 la finale des Mondiaux de la tonte des moutons. Il s’agit d’un événement d’ampleur internationale qui fera bénéficier la Haute-Vienne d’un rayonnement international incontestable. Je tiens à féliciter le comité d’organisation pour son engagement, son dynamisme et son enthousiasme. J’ai été contacté par eux à plusieurs reprise pour concourir à la campagne qu’ils conduisaient, afin de soutenir la candidature de la France, ce que j’ai fait avec plaisir. »

Catherine Beaubatie

Députée de la Haute-Vienne

« Je suis hyper contente pour Christophe Riffaud et toute son équipe, tous les bénévoles qui se sont impliqués. C’est une belle réussite. Ce sera une belle manière de mettre à l’honneur les ovins et le nord du département. »

Alain Rousset

Président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine

Jean-Pierre Raynaud

Vice-président en charge de l’Agriculture

« C’est avec une grande satisfaction que nous venons d’apprendre l’organisation du 18e Mondial de tonte de moutons du 1er au 7 juillet 2019, au Dorat, commune au nord de la Haute-Vienne. Cette annonce est une reconnaissance supplémentaire pour la Nouvelle-Aquitaine, première région agricole de France et d’Europe, véritable terre d’élevage en sa qualité de leader sur la production ovine, et pour cette filière qui fait vivre nos territoires ruraux. »

Jean-Claude Leblois

Président du Conseil départemental 87

« C’est une bonne nouvelle et il faut savoir apprécier les bonnes nouvelles. C’est bien pour l’association qui a porté ce projet et qui l’a défendu avec passion. Ce sera une belle occasion de faire découvrir la filière ovine française, la ville du Dorat, notre département et, sans doute pour certains, la France. »

Jean-Marie Delage

Président de la Chambre d’agriculture 87

« C’est une bonne nouvelle. Ils se sont bien battus. Ils avaient une belle organisation, ils se sont démenés comme des fous. C’est vraiment une bonne nouvelle pour nos territoires un peu difficiles, pour montrer qu’il s’y passe des choses et ce sera l’occasion de les mettre en valeur. »

Claude Souchaud

Président de la FDO 87 et de l’Aposno

« C’est une excellente nouvelle. Et cela va dans le sens de la dynamique recherchée pour nos territoires du Nord Haute-Vienne, et plus largement du Limousin et de la Nouvelle-Aquitaine. »

La délégation dans la salle des mondiaux de tonte de moutons à Invercargill en Nouvelle-Zélande.

Lire la suite

Ovinpiades 2017 : Dorian Pignaud et Bénédicte Poulet défendront les couleurs du LImousin à Paris

Publié le 03/02/2017

Agriculture > Ovins >

Le LEGTA d'Ahun s'est distingué lors de la finale régionale des Ovinpiades qui s'est tenue à l'EPLEFPA de Saint-Yrieix-la-Perche : deux de ses élèves, Dorian Pignaud, en terminale CGEA, et Bénédicte Poulet, en BTS ACSE, monteront à Paris pour défendre les couleurs du Limousin lors de la finale nationale des Ovinpiades qui se déroule, comme chaque année, lors du Salon international de l'Agriculture.

Lire la suite

Baisse des cambriolages en zone rurale

Publié le 03/02/2017

Ruralite >

Délinquance. La gendarmerie développe des partenariats et des politiques de prévention qui lui permettent d’enregistrer de bons résultats dans sa zone de compétence haut-viennoise.

«Le monde agricole est un partenaire privilégié avec lequel nous avons des liens historiques. » Pour le lieutenant-colonel Olivier Médard, chef de la division des opérations de la région de gendarmerie du Limousin, le dialogue entre l’agriculture et la gendarmerie est un élément important de la sécurité en zone rurale. Un plan départemental de lutte contre les vols, déclinaison d’un plan national, a d’ailleurs été signé en 2014 au Safran, entre le préfet de la Haute-Vienne et le président de la Chambre d’agriculture.

N’hésitez pas à vous rapprocher du correspondant sûreté de votre secteur et à consulter le site dédié à la prévention situationnelle.

Lire la suite

Limoges Métropole : L’improbable proposition de Limoges

Publié le 27/01/2017

Ruralite > Collectivités >

Limoges Métropole. Limoges a publié un document réunissant 12 propositions « pour relancer le dialogue au sein de l’agglomération ». Gérard Vandenbroucke, président de l’EPCI, veut y voir un signe positif.
Julie Lenfant, maire de Chaptelat, assistait pour la première fois aux vœux de Limoges Métropole. Sa commune est entrée dans l'EPCI au 1er janvier 2017.

Lire la suite

Peser le colostrum de vaches avant de le congeler

Publié le 16/01/2017

Agriculture > Ovins >

Si le colostrum de brebis allaitantes ne pose pas de problème de qualité en règle générale, il n’en est pas de même pour celui des vaches laitières. Selon une récente étude, 57 % des colostrums de première traite (race holstein) affichent un taux d’immunoglobulines inférieur à 50 g par litre et sont ainsi de mauvaise qualité. Avant de congeler du colostrum destiné à complémenter les nouveau-nés, il est donc utile d’en vérifier la qualité.

Compter environ 27 € HT pour un pèse colostrum. Photo : institut de l’Elevage

 

Lire la suite

Les dirigeants de la SAS Alliance Millevaches touchés par les nombreux témoignages de solidarité

Publié le 16/01/2017

Agriculture > Bovins >

Les dirigeants de la SAS Alliance Millevaches remercient très chaleureusement et très sincèrement l’ensemble des personnes qui leur ont apporté leur soutien en participant en grand nombre (plus de 500) au rassemblement organisé par les Chambres d’agriculture, les syndicats agricoles (FDSEA et JA) des trois départements du Limousin.

La participation effective des responsables professionnels nationaux : président de l’APCA, vice-présidents de la FNSEA, d’Interbev a marqué à la fois les actionnaires de la SAS et les éleveurs locaux présents à ce rassemblement.

Les interventions des élus professionnels agricoles régionaux et départementaux ont été très appréciées ; chacune d’entre elles apportait un éclairage sur le sens du projet et sur les conséquences de cet acte s’il devait rester impuni.

La violence de l’acte criminel commis aurait pu décourager les responsables de la SAS. Mais avec l’appui de tous ils sont confortés dans leur détermination à continuer à réaliser ce projet qui est le prolongement normal de leur activité d’éleveur.

Ils tiennent à remercier tout particulièrement les services de l’État et du Département. En effet, la visite très matinale du secrétaire général de la préfecture, de la sous-préfète d’Aubusson, de la présidente du Conseil départemental et le communiqué de presse de Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, condamnant sans ambiguïté cet acte inqualifiable, ont été très appréciés. Les rencontres programmées avec le président de la République et le Premier ministre renforcent le sentiment déjà bien réel du soutien sans faille des pouvoirs publics.

Les sapeurs-pompiers méritent admiration et félicitations ; ils ont su intervenir rapidement et efficacement pour éviter le pire à savoir la crémation des animaux.

Les entreprises qui étaient intervenues dans la construction du centre, les concessionnaires de machines agricoles et les fournisseurs d’aliments, le syndicat d’adduction d’eau et ERDF se sont mobilisés pour permettre : la sécurisation des lieux, la mise à disposition de matériels identiques à ceux qui ont été brûlés, la fourniture de paille et d’aliments et le réapprovisionnement en eau. Grâce à ce bel élan de solidarité les animaux n’ont pas eu trop à souffrir dans l’immédiat du désordre créé.

La minutie du travail de la Gendarmerie a été très remarquée, espérons que les coupables seront vite débusqués et punis.

La mise en place rapide par Groupama de la procédure d’indemnisation a été également très appréciée.

La déclaration du représentant du syndicat national des fabricants d’aliments du bétail a apporté la solidarité des autres composantes de l’économie rurale vis-à-vis de l’agriculture.

La présence de directeurs de magasins Intermarché et le message chaleureux du président de SVA ont renforcé la solidarité entre la SAS et son principal client.

Les prises de paroles des élus politiques : présidents des Conseils départementaux de la Corrèze et de la Creuse, du sénateur de la Corrèze, du conseiller du président Hollande ont toutes convergées pour condamner cet acte et encourager les dirigeants de la SAS à poursuivre leur travail. La présidente du Conseil départemental de la Creuse a su avec détermination réconforter les porteurs de ce projet exemplaire pour son département.

Enfin le président de la SAS tient à exprimer toute sa gratitude aux membres du conseil d’administration, aux actionnaires, au maire de Saint-Martial-le-Vieux, au président de la communauté de communes des Sources de la Creuse, au technicien salarié de l’atelier, au nutritionniste et aux personnes bénévoles qui l’ont soutenu et conseillé toute la journée et qui ont travaillé au rétablissement au moins partiel de l’activité.

Communiqué de la
SAS Alliance Millevaches.


Lire la suite

Assemblée générale du Service de remplacement : Repasser la barre des 3 000 journées

Publié le 10/01/2017

Agriculture >

Pour le service de remplacement de la Haute-Vienne, l’année 2015 ne fut pas fameuse. Mais l’année écoulée a donné des signes de reprise. 2017 va être marquée par la mise en place de deux nouveautés : le Pass Découverte et la nouvelle offre du contrat collectif assurance Groupama.

Après une année 2015 morose et une activité annuelle qui s’établissait à 2 100 journées, « cela repart à la hausse », s’est félicité le président du service de remplacement de la Haute-Vienne, Sébastien Baylet. « Nous allons finir entre 2 700 et 2 800 journées. Tout ceci est positif et fait suite à la réorganisation et à la reprise en main du service. Pour 2017, notre objectif est de repasser la barre des 3 000 journées. »

Lire la suite

Plénière Nouvelle-Aquitaine des 19 et 20 décembre : La Chambre régionale confirme la dégradation des comptes de l’ex-Poitou-Charentes

Publié le 22/12/2016

Ruralite > Collectivités >

Le sujet des comptes de Poitou-Charentes était, cette fois, inscrit à l’ordre du jour de la plénière de Nouvelle-Aquitaine. Les élus régionaux ont reçu le rapport de la Chambre régionale des comptes sur la situation des trois anciennes régions avant la fusion. La majorité des pages est consacrée à Poitou-Charentes. Les finances de cette région s’étaient fortement dégradées. Ses deux anciens présidents continuent de clamer que tout allait bien.

 

Lire la suite

Limoges Métropole : La Ville de Limoges refuse le passage en communauté urbaine

Publié le 25/11/2016

Ruralite > Collectivités >

La majorité municipale a suivi son maire. Après avoir refusé le vote à bulletin secret, Émile-Roger Lombertie, maire de Limoges, a demandé à son conseil municipal d’émettre un avis défavorable à la transformation de Limoges Métropole en communauté urbaine. Les maires de toutes les autres communes de l’agglo (à l’exception de Couzeix), lui demandent de revoir sa position. Le processus pourra se poursuivre, seulement si Limoges vote un « avis favorable » avant le 19 décembre. Émile-Roger Lombertie, maire de Limoges, leur a répondu par courrier qu'il n'entendait pas revoir sa copie.

Lire la suite

Le grand gibier impacte aussi les troupeaux

Publié le 18/11/2016

Agriculture > Cultures >

Sur la commune de Veyrac, Jean-Éric Fissot, éleveur en agriculture biologique, a trouvé une vache avec une patte cassée. Il pense que l’accident fait suite à l’entrée de sangliers dans le hangar qui sert d’abri au troupeau.

Lire la suite

Ciné en campagne

partenaire

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
averses modérées

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -