Limoges-Angoulême au cœur des échanges

Publié le 23/09/2018

Ruralite > Transports >

Mobilité. Le comité de lignes TER organisé par la Région à Limoges a fait salle comble. Ils ont été nombreux à dénoncer la fermeture d’une partie de la liaison Limoges-Angoulême, sans pour autant obtenir de réponses.

(De g. à dr.) Richard Depuichaffray, responsable du bassin mobilité à la Région Nouvelle-Aquitaine ; William Jacquillard, conseiller régional ; Jacky Émon, conseiller régional en charge du TER et de l’intermodalité ; Alain Autruffe, directeur territorial SNCF Réseau. (Ph. Stéphane Monnet)

La phrase de trop a été prononcée par Alain Autruffe, directeur territorial SNCF Réseau. Le comité de ligne sur l’étoile ferroviaire de Limoges avait commencé depuis un petit moment déjà. Plusieurs personnes avaient dénoncé l’arrêt de la liaison TER Limoges-Angoulême (le train ne va pas au-delà de la gare de Saillat - Chassenon depuis mars). Joël Ratier, président de la communauté de communes de Porte océane du Limousin, s’était déjà emporté : « Il est difficile de positiver sur cette ligne. Je ne veux pas que chacun se renvoie le mistigri mais quand y aura-t-il des travaux ? De quelle nature ? À quelle date est prévue la réouverture ? En attendant, j’aimerais qu’on ait de l’audace et qu’on expérimente un vrai cadencement entre le bassin d’emploi de Saint-Junien, entre Saillat et Limoges. Et je note que le car qui se substitue sur la portion Saillat-Angoulême n’est pas fichu de tenir les horaires. » À toutes les questions soulevées, Alain Autruffe a répondu : « Quel est le projet de services ? Il n’est pas forcément pertinent de consacrer des dizaines voire plus de 100 millions d’euros pour quelques trains par jour... »

Il est possible de visionner le replay de ce comité de ligne.

Lire la suite

Haute-Vienne : allier biosécurité et vigilance

Publié le 21/09/2018

Agriculture > Sanitaire >

Sanitaire. La peste porcine africaine a été identifiée sur deux sangliers la semaine dernière en Belgique, à 10 km de la frontière avec la France. La vigilance est de mise sur l’ensemble du territoire.

Le virus de la peste porcine africaine (PPA) a été confirmé par les autorités sanitaires belges la semaine dernière sur deux sangliers sauvages dans une commune située à une dizaine de kilomètres de la frontière avec la France. Ce sont les premiers cas de PPA observés en Europe occidentale, cette pathologie se cantonnant jusque-là en Europe orientale. Le ministère de l’Agriculture a immédiatement pris les mesures qui s’imposent et 133 communes situées sur les départements des Ardennes, de la Meuse, de la Meurthe-et-Moselle et de la Moselle ont été placéEs en zone d’observation. Des mesures spécifiques y sont prises par rapport à la faune sauvage avec une surveillance accrue des sangliers abattus sur la zone. Les élevages de porcs sont également appelés à signaler toute mortalité, le vétérinaire assurant le relais avec la DDCSPP, indique Jérôme Théry, chef du service Santé, protection animales et environnement à la DDCSPP de la Haute-Vienne.

Lire la suite

Une voiture électrique en autopartage est disponible à Nexon

Publié le 21/09/2018

Ruralite > Transports >

Inauguration d'une voiture électrique mise à la disposition de la population par un système d'autopartage sur la communauté de communes Pays de Nexon - Monts de Châlus.
clem.mobi/autopartage

Lire la suite

Glanges inaugure son école

Publié le 21/09/2018

Ruralite > Collectivités >

Ruralité. Le 7 septembre, la mairie de Glanges a inauguré sa nouvelle école en présence de nombreuses personnalités. Toutes ont mis en avant l’importance d’investir dans le monde rural.

La mairie de Glanges a inauguré sa nouvelle école en présence de Jérôme Decours (secrétaire général de la préfecture), Jean-Claude Leblois (président du Conseil départemental) et Patrice Rousseau, l’inspecteur de l’éducation nationale de la 6e circonscription de la Haute-Vienne. (Ph. TG)

 

Lire la suite

Agenda : 22 septembre, course nationale des serveuses et des garçons de café

Publié le 20/09/2018

Ruralite >

Agenda. La célèbre course nationale des serveuses et des garçons de café aura lieu le 22 septembre dans les rues de Limoges. La CRCO est partenaire de cette manifestation depuis six ans.

(De g. à dr) Pierre Massy, président de la CCI de la Haute-Vienne, Frédéric Baraut, directeur général du Crédit Agricole Centre Ouest, Mickaël Drevy, directeur général de Square Habitat Centre Ouest, au siège du Crédit Agricole à Limoges. (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

Jeunes en scène : candidatures ouvertes

Publié le 19/09/2018

Ruralite > Collectivités >

[Mise à jour] Afin de laisser sa chance à un maximum d’artistes, la date de dépôt des candidatures, initialement fixée au 17 septembre est repoussée au Lundi 1er octobre inclus [/Mise à jour]

Limoges Métropole. Le tremplin musical organisé par la communauté d’agglomération se tiendra pour sa troisième édition au Zénith de Limoges le 24 novembre prochain. Les candidatures sont ouvertes.

 Franck Dettinger sur la scène du Zénith de Limoges lors de la saison de Jeunes en scène en octobre 2017. (Ph. S. Monnet)

Les candidatures pour le tremplin musical Jeunes en scène sont ouvertes. Pour la 3e année consécutive, Limoges Métropole propose aux jeunes artistes (entre 18 et 35 ans) de la région Nouvelle-Aquitaine d’envoyer des créations originales et de se qualifier pour jouer sur la scène du Zénith de Limoges le 24 novembre lors de la grande soirée finale.

Lire la suite

Une mutuelle santé départementale

Publié le 16/09/2018

Ruralite > Collectivités >

Accès aux soins. Une solution d’assurance complémentaire santé est proposée par le Conseil départemental à tous les Haut-Viennois. Elle se veut accessible, tant sur le plan des cotisations que de la relation clients.

Si elle a d’abord été négociée pour offrir une solution adaptée aux personnes en difficulté, l’assurance complémentaire « Haute-Vienne santé » est ouverte à tous les Haut-Viennois. Habiter dans le département est d’ailleurs la seule condition requise pour y adhérer.

Annick Morizio, Jean-Claude Leblois et Renaud Berezowski, président d’Actiom, ont annoncé le lancement de l’assurance complémentaire Haute-Vienne santé. (Ph. E. Dueso)

Lire la suite

Bio : Le versement des aides toujours à la peine

Publié le 14/09/2018

Agriculture >

Bio. À l’appel de la Frab, une centaine de manifestants s’est rendue à l’ASP puis à la préfecture pour dénoncer les retards dans le paiement des aides et le fossé entre les discours et les actes sur l’agriculture biologique.

Une petite centaine de personnes a répondu à l’appel de la Fédération régionale de l’agriculture biologique de la Nouvelle-Aquitaine (Frab). Après un rassemblement devant l’agence de services et de paiement (ASP), ils ont défilé jusqu’à la préfecture pour pique-niquer puis remettre au préfet le dépôt de bilan de la ferme bio Nouvelle-Aquitaine. (Ph. Stéphane Monnet)

Ils espéraient obtenir un calendrier précis et officiel, mais la délégation reçue par le directeur de l’agence de services et de paiement (ASP) et la DTT n’a pu que souligner la qualité des échanges. « On a été écouté, entendu, on verra », a résumé Sylvie Dulong, coprésidente de la Fédération régionale de l’agriculture biologique de la Nouvelle-Aquitaine (Frab) qui avait appelé à manifester.

Lire la suite

Effacement du seuil Parry sur la Vienne

Publié le 07/09/2018

Ruralite >

La DTT 87 a procédé à l'effacement du seuil Parry sur la Vienne. Ce seuil construit en 1886 par monsieur Parry pour irriguer des prairies n'avait plus d'utilité. Il avait été acquis par l'État lors de la construction de l'A20.

Lire la suite

Départ de la sous-préfète Bénédicte Martin

Publié le 06/09/2018

Ruralite >

Territoire. Bénédicte Martin, sous-préfète des arrondissements de Bellac et Rochechouart, vient de quitter le département après des hommages appuyés à ses compétences et ses qualités humaines.

Moment d’émotion dans les très solennels salons de la préfecture, vendredi dernier. Devant une salle comble où élus et fonctionnaires d’État étaient venus la saluer, Bénédicte Martin a, elle aussi, eu quelques tremblements dans la voix au moment de quitter le département. Elle aura connu en Haute-Vienne son premier poste en prise directe avec la ruralité, elle qui sert l’État depuis plus de trente ans.

Bénédicte Martin a reçu les vives félicitations du préfet de la Haute-Vienne. Elle sera remplacée dans ses fonctions de sous-préfète par Pascale Silbermann, à compter du 10 septembre. (Ph. E. Dueso)

Lire la suite

Moins de frontières pour les déchèteries

Publié le 31/08/2018

Ruralite > Collectivités >

Environnement. Jusqu’à fin décembre, plusieurs déchèteries de Limoges Métropole sont ouvertes aux habitants des communautés de communes voisines et vice versa.

Afin de faciliter les accès aux déchèteries, Limoges Métropole et les communautés de communes voisines d’Élan Avenir Nature, Val-de-Vienne et Porte Océane du Limousin ont décidé d’ouvrir leurs déchèteries sans tenir compte de l’adresse d’habitation. Un habitant d’Aixe-sur-Vienne peut ainsi, muni de sa carte de déchèterie habituelle, aller déposer ses déchets à la déchèterie d’Isle.

Télécharger la carte

Lire la suite

La RN 147 aura... un comité de pilotage

Publié le 19/07/2018

Ruralite > Transports >

Transports. La ministre Élisabeth Borne est finalement venue en Haute-Vienne. Elle a annoncé qu’un comité de pilotage serait mis en place pour étudier les solutions possibles d’amélioration de l’axe Limoges-Bellac-Poitiers.

Après plusieurs visites reportées, la ministre des Transports, Élisabeth Borne, était en déplacement en Haute-Vienne lundi 16 juillet. Attendue sur plusieurs sujets et notamment celui de la RN 147, elle a répété plusieurs fois qu’elle n’était pas là pour faire de fausses promesses. De fausses promesses, il n’y en a donc pas eues, et de décisions non plus.

Élisabeth Borne arrive à la préfecture de Limoges, lundi 16 juillet, suivie de Raphaël Le Méhauté, préfet de la Haute-Vienne, futur président du comité de pilotage, et de Didier Lallement, préfet de région Nouvelle-Aquitaine, dont on attend sur la RN 147 l’étude d’itinéraire. (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

Un collège Simone Veil à Rochechouart

Publié le 10/06/2018

Ruralite > Collectivités >

Inauguration. Christine Gavini-Chevet, rectrice de l’académie de Limoges, et Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental, ont dévoilé la plaque et donné un nom au collège de Rochechouart : celui de Simone Veil.

Romane et Mathilde, élèves de 4e et reporters pour Radio Collégiens, ont tendu leur micro au président du Conseil départemental. Elles voulaient savoir pourquoi on avait donné un nom de femme à leur collège de Rochechouart. « On n’a pas choisi le nom d’une femme, leur a répondu Jean-Claude Leblois, on a choisi le nom de Simone Veil. C’était une femme, c’est vrai, mais c’est surtout son œuvre et cette personne-là qu’on a voulu mettre à l’honneur... Quand elle est morte, nous nous sommes retrouvés avec plusieurs élus et on s’est dit qu’on ne pouvait pas ne pas donner le nom de cette personne qui a marqué notre histoire à un établissement public. »

Entourés de collégiens, Jean-Claude Leblois et Christine Gavini-Chevet, lors de la cérémonie de baptême de l’établissement, devenu le 25 mai le collège Simone-Veil. (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

392 béliers à la foire du CGOB

Publié le 28/05/2018

Agriculture > Ovins >

Ovin. Ambiance détendue dans les allées du Carrefour génétique ovin de printemps, même si les élections à venir dans les Chambres d’agriculture émaillaient certaines conversations.

Dans les allées du Carrefour génétique ovin de Bellac (CGOB), les discussions allaient bon train et ne tournaient pas toutes autour des béliers, même si leur nombre était en augmentation, avec 392 animaux proposés à la vente contre 338 l’an passé. Un bélier texel de bonne qualité se négociait toujours autour des 600 .

Michel Maisonnier, président du CGOB, entouré de Bénédicte Martin (à g.), sous-préfète de Bellac et Rochechouart, et Corine Hourcade-Hatte, maire de Bellac. (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

Aquitanima : Deux Haut-Viennois sur le podium et la vache Image

Publié le 21/05/2018

Agriculture > Bovins >

Concours limousin. Jugé par Claude Cesbron, le concours interrégional limousin organisé à Bordeaux a consacré la vache Image du Gaec Jean, déjà primée cette année à Chabanais. Le Gaec Camus Père et Fils et Philippe Deshoulières montent également sur le podium.

Depuis neuf ans, le Gaec Jean participe au concours limousin organisé lors du salon bordelais Aquitanima. « On avait ramené des prix, des deuxièmes, des troisièmes places, mais des premiers prix, c’est la première fois. C’est une très, très grande journée pour nous ! », s’est exclamé Ludovic Jean, alors qu’il venait de finir d’accrocher quatre plaques au-dessus de sa vache : 1er prix dans la section des vaches suitées de 3 à 4 ans, meilleure femelle à fort développement musculaire, prix d’honneur femelle adulte, meilleur animal du concours. Image s’était déjà distinguée quelques jours plus tôt à Chabanais.

Ludovic Jean, avec sa vache Image, sur le podium d’Aquitanima. Elle est née sur l’exploitation familiale en Dordogne. Elle vient de faire son deuxième veau.  (Ph. Stéphane Monnet)

Le Gaec Jean est situé en Dordogne. Ludovic est installé avec ses parents près de Brantôme sur 220 hectares. « Image est née à la maison, sa mère est encore là. Son père n’est plus là. C’est une vache qu’on a élevée depuis le début, elle en est à son deuxième veau et ça se passe pas trop mal, pourvu que ça dure ! 

Lire la suite

L’album de famille de tout un département

Publié le 18/05/2018

Ruralite >

Livre. Le Conseil départemental de la Haute-Vienne s’associe aux Ardents Éditeurs pour publier un livre de photos rassemblant des clichés de grande qualité de photographes majoritairement amateurs.

Il faisait très froid à 3 h 40 du matin, en plein hiver, sur les hauteurs qui surplomblent le château de Châlucet. Nassir M ne s’est pas attardé, il a juste pris le temps de faire deux photos en pause longue, une pour le château, et une pour le ciel. L’assemblage de ces deux clichés en noir et blanc donne une vision unique et magique des ruines du château médiéval, propriété du Département de la Haute-Vienne et se retrouve logiquement en couverture d’un ouvrage original : Haute-Vienne inattendue.

Une partie des photographes qui ont contribué à l’ouvrage. Les clichés qui ont obtenu les faveurs du jury et du public sont actuellement exposés à la chapelle de la Visitation, rue François Chénieux à Limoges. (Ph. Stéphane Monnet)

Durant l’été 2017, le Conseil départemental lance sur les réseaux sociaux un appel aux photographes et récolte une moisson d’un millier de photos. S’appuyant sur le savoir-faire de l’éditeur local, Les Ardents Éditeursl’ouvrage a été présenté mardi 15 mai aux contributeurs, qu’ils soient photographes ou photographiés.

« Quand on m’a parlé de ce projet, se souvient Jean-Marc Ferrer, fondateur et dirigeant des Ardents Éditeurs, j’ai tout de suite eu l’idée de faire un format à l’italienne, souple... Je suis historien de formation, avec une passion pour le XIXe. J’aime beaucoup les vieux albums de famille, comme ceux de la famille Haviland ou Lalique. Je me disais qu’avec ce continuum d’images, nous participions quelque part à un ouvrage qui se veut un portrait de famille, un portrait de ceux et celles qui sont ici, qui ne se connaissent pas forcément mais qui participent à la vie de ce territoire. »

Lire la suite

Remboursement partiel de la TIC

Publié le 17/05/2018

Agriculture >

L’utilisation de la téléprocédure pour demander le remboursement partiel de la taxe intérieure de consommation sur les carburants et le gaz naturel (TIC-TICGN) est généralisée à l’ensemble des départements à partir du 1er juin 2018. L’utilisation de DémaTIC est obligatoire en 2018 pour les dossiers correspondant à une demande de remboursement de plus de 300 euros, soit l’équivalent de 2 671 litres de GNR (gazole non routier).

DémaTIC est un dispositif à destination des professions agricoles dédié à la transmission, sous forme électronique, des demandes de remboursement partiel de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TIC) et de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) au titre de la période du 1er janvier au 31 décembre 2017. Il permet aux usagers d’effectuer à distance et de façon sécurisée leur demande de remboursement.

DémaTIC est destiné aux :

  • exploitants agricoles à titre individuel ou sociétaire ;
  • entreprises de travaux agricoles et forestiers ;
  • coopératives d’utilisation en commun du matériel agricole (Cuma) ;
  • autres sociétés ou personnes morales ayant une activité agricole au sens des articles L722-1 à L722-3 du Code rural et de la pêche maritime.
Lire la suite

Le pAss Ô Lim 2018 est disponible

Publié le 22/04/2018

Ruralite >

Découverte. Le pAss Ô Lim proposé par l’office de tourisme du Pays du Haut Limousin permet de bénéficier de nombreuses réductions sur tout le territoire du haut Limousin.

Pour la troisième année consécutive, le pAss Ô Lim est en vente dans les bureaux d’accueil touristique du nord du département. Ce pass permet, pour 5 euros, d’avoir des réductions ou des avantages sur une trentaine d’offres de loisirs de plein air, de visites et de festivals. « Une personne peut prendre le pass pour profiter des réductions à la piscine de Saint-Pardoux et se faire une sortie du coup sur un festival… », s’est enthousiasmée Nathalie Mercier, au nom de la marque Haut Limousin terre de festivals qui regroupe le festival national de Bellac, le festival du Haut Limousin, les Nuits musicales de Cieux et Zicanouic.

Autour du directeur, Anton Smirnoff, une partie de l’équipe de l’office de tourisme du Pays du haut Limousin présente le dépliant et la carte pAss Ô Lim. (Ph. OT du Pays du Haut Limousin)

Lire la suite

Ciné en campagne

partenaire

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Météo du Limousin

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -