Bovins Croissance 87 : Bonne progression de l’activité

Publié le 26/05/2018

Agriculture > Bovins >

Bovins Croissance 87. Interview de Catherine Guyot, présidente de Bovins Croissance Haute-Vienne, dont l’assemblée générale s’est déroulée début avril.

L’Union agricole : Lors de votre assemblée générale, vous avez changé la forme juridique de la structure que vous présidez. Pourquoi passer de syndicat à association ?

Catherine Guyot : Avec l’arrivée du nouveau règlement zootechnique européen en novembre prochain, l’activité de contrôle de performances sera sous la responsabilité de l’organisme de sélection de chaque race. Dans la mesure où nos conseillers passent très régulièrement chez les éleveurs, la collecte des données officielles en ferme en race limousine serait confiée par délégation aux organismes « Bovins Croissance » actuels et le statut de syndicat ne serait plus envisageable en l’état. Le conseil d’administration a donc décidé de passer sous forme associative qui s’appellera « Bovins Croissance Haute-Vienne », ce qui ne change en rien les services rendus aux 
adhérents.

Catherine Guyot est exploitante au sein du Gaec Guyot JMC à Saint-Just-le-martel qui gère un troupeau de 120 vaches inscrites au herd book limousin. (Ph. T. Ganteil)

 

Lire la suite

40 ans d’UFC-Que Choisir 87

Publié le 21/05/2018

Ruralite >

Agenda. L’UFC-Que Choisir 87 invite pour ses 40 ans d’activités les particuliers à venir échanger et éventuellement s’engager dans les combats menés par l’association.

L’association UFC-Que Choisir de la Haute-Vienne fête ses 40 ans d’existence et de défense du consommateur. « Ce sera l’occasion d’échanger et de mettre en avant nos bénévoles », a indiqué Jacques Robert, président régional. Les résultats d’une enquête sur les pratiques des entreprises en matière de travaux d’isolation et d’économie d’énergie seront également présentés.

PROGRAMME

 Saint-Junien - 22 mai

  • de 9 h à 18 h, à Hyper U (avenue Mandela) : printemps des consommateurs.
  • à 18 h, salle Burbaud (boulevard Cachin) : conférence-débat « Les secrets et les pièges de l’étiquetage alimentaire ».

 Bellac - 23 mai

  • de 9 h à 12 h, au LIDL (avenue René-Coty) et de 14 h à 18 h au Carrefour Market (route du Dorat) : printemps des consommateurs.
  • à 17 h 30, salle Blanzat (rue des Rochettes) : conférence-débat sur le thème « Les secrets et les pièges de l’étiquetage alimentaire ».

• Saint-Yrieix - 24 mai

  • de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h, à Hyper Casino (route de Limoges)  : printemps des consommateurs.
  • à 17 h 30, salle Attane (rue des Plaisances) : conférence-débat « Les secrets et les pièges de l’étiquetage alimentaire ».

• Limoges - 25 mai

  • de 10 h à 18 h, à Saint-Martial (avenue Garibaldi) et de 9 h à 18 h, à E.Leclerc (ZI nord, rue Giffard) : printemps des consommateurs.
  • à 18 h, salle Augustoritum (2 rue Félix Eboué) : conférence-débat « Le consommateur face à son assiette », avec Philippe Babaudou, éleveur, président du groupement « Les saveurs fermières », Jean-Claude Desport, médecin nutritionniste, Alain Bazot, président national UFC-Que Choisir et un représentant de la grande distribution.

• Limoges - 26 mai

  • de 9 h à 18 h, place de la République : animations et rencontre avec les consommateurs sous les chapiteaux (11 h : réception officielle ; 16 h 30 : gâteau d’anniversaire et dégustation de jus de pomme).
Lire la suite

Remboursement partiel de la TIC

Publié le 17/05/2018

Agriculture >

L’utilisation de la téléprocédure pour demander le remboursement partiel de la taxe intérieure de consommation sur les carburants et le gaz naturel (TIC-TICGN) est généralisée à l’ensemble des départements à partir du 1er juin 2018. L’utilisation de DémaTIC est obligatoire en 2018 pour les dossiers correspondant à une demande de remboursement de plus de 300 euros, soit l’équivalent de 2 671 litres de GNR (gazole non routier).

DémaTIC est un dispositif à destination des professions agricoles dédié à la transmission, sous forme électronique, des demandes de remboursement partiel de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TIC) et de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) au titre de la période du 1er janvier au 31 décembre 2017. Il permet aux usagers d’effectuer à distance et de façon sécurisée leur demande de remboursement.

DémaTIC est destiné aux :

  • exploitants agricoles à titre individuel ou sociétaire ;
  • entreprises de travaux agricoles et forestiers ;
  • coopératives d’utilisation en commun du matériel agricole (Cuma) ;
  • autres sociétés ou personnes morales ayant une activité agricole au sens des articles L722-1 à L722-3 du Code rural et de la pêche maritime.
Lire la suite

Bujaleuf lance une opération séduction

Publié le 16/05/2018

Ruralite > Collectivités >

Ruralité. Les 26 et 27 mai, la commune de Bujaleuf organise ses premières journées immobilières. L’objectif est d’attirer de nouveaux habitants dans cette commune touristique de l’est du département.

La commune de Bujaleuf compte aujourd’hui 850 habitants et se verrait bien dotée de quelques foyers supplémentaires lors du prochain recensement. Pour convaincre de nouveaux arrivants de s’installer, la municipalité organise les 26 et 27 mai, de 10 h à 19 h, les premières « journées de l’immobilier » de Bujaleuf. Les acteurs locaux de l’immobilier (vendeurs, agences immobilières, banques , notaires, artisans en rénovation et paysagistes) seront à la disposition des visiteurs pour ébaucher avec eux des projets d’installation.

Lire la suite

Acheter local : l’intérêt de se grouper

Publié le 14/05/2018

Agriculture >

Alimentation. Afin d’aider à structurer l’approvisionnement des cantines des lycées de Nouvelle-Aquitaine en produits locaux, la Région organise des réunions dans chaque département à l’attention des acteurs des établissements.

Mercredi 25 avril, les techniciens de la restauration, les chefs d’établissements et les gestionnaires étaient invités au lycée agricole des Vaseix. L’objectif de la matinée était d’identifier les moyens permettant de faciliter l’approvisionnement en produits locaux des différentes cantines.

Le groupement de commandes est l’un de ces moyens. Il aide la mutualisation des achats et donne plus de poids face aux différents fournisseurs. Gilles Picon, chargé de la gestion d’Agape 16, un groupement d’achat de Charente, a présenté le modèle d’organisation qu’il a contribué à mettre en place.

« Agape 16 a vu le jour et a évolué parce que les chefs de cuisine l’ont fait évoluer. C’est un groupement au service de tous, au sein duquel il y a un partage des savoir et des expériences. Il permet une recherche des commandes efficiente, une professionnalisation des acheteurs, un respect des textes quant à la communication publique. Grâce à cette organisation, on assiste à une évolution des pratiques d’acheteurs (les commandes groupées induisent une sécurité d’approvisionnement) et il est plus facile de répondre aux collectivité», explique Gilles Picon.

Un groupement, plusieurs marchés

De g. à dr. Gilles Picon (Agape 16), Max Delpérié (proviseur Eplefpa Limoges Nord Haute-Vienne), Geneviève Barat (vice-présidente Région NA) et Laurence Bruère (chargée de mission Restauration à la Région). (Ph. NP)

Pour être qualifié de local, l’approvisionnement peut se faire sur l’ensemble des départements de Nouvelle-Aquitaine. De ce fait, « les 60 % de local ne sont pas impossibles à atteindre », remarque Laurence Bruère, chargée de mission restauration à la Région Nouvelle-Aquitaine.

Agape 16 gère plusieurs marchés. Chacun compte un nombre différent d’adhérents et présente des durées variables. La provenance régionale est plus ou moins importante en fonction du produit. Ainsi, l’approvisionnement en viande fraîche de bœuf est assurée à 100 % en région, la viande de porc provient à 90 % de Charente, la viande ovine à 100 % de Charente. 36 % de la volaille et du lapin sont achetés en Charente, 40 % de la charcuterie en Haute-Vienne. Les produits laitiers viennent en partie d’une exploitation charentaise, tout le pain est fait en Poitou-Charentes. Les fruits et les légumes sont achetés auprès de grossistes qui ont l’obligation d’indiquer les provenances sur les factures sur demande d’Agape 16

Lire la suite

Les Geiq recherchent des salariés

Publié le 15/03/2018

Ruralite > Emploi >

Emploi. Malgré un taux de chômage qui reste élevé, certains emplois ne sont pas pourvus, notamment en raison de l’inadéquation des compétences. Les Geiq forment les publics en difficulté et organisent un job dating le 16 mars.

Malgré leurs vingt-cinq ans d’existence et leurs bons résultats en matière d’insertion professionnelle, les Geiq (groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification) ce sont pas toujours connus des demandeurs d’emploi. Pour communiquer sur les opportunités qu’ils offrent, la fédération française des Geiq a lancé « 3 jours avec les Geiq », une série d’événements organisés dans toute la France, du 14 au 16 mars.

En Limousin, cinq Geiq s’impliquent dans ces journées, ils représentent les secteurs professionnels de la construction, du BTP, de l’agriculture, des transports et des industries de papier carton emballage. Les Geiq du Limousin regroupaient 254 entreprises en 2016 et 220 salariés en parcours. Leur taux de sortie en emploi est supérieur de dix points à la moyenne française et s’établit à 76 %.

De g. à dr. Philippe Steyaert, président du Geiq 87 construction ; Claude Langlois, président du Geiq transport Limousin ; Bénédicte Martin, sous-préfète des arrondissements de Bellac et Rochechouart ; Michel Jouette président du Geiq Agri-qualif Limousin ; Anne Barriat, directrice du Geiq papier carton emballage. (Ph. E. Dueso)

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
variable, orageux

18°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -