Le budget se verdit doucement

Publié le 13/01/2020

Ruralite > Collectivités >

Le premier budget primitif de la Région après l’adoption de la feuille de route Neo Terra a été adopté. Les écologistes l’ont soutenu.

Lors de la dernière séance plénière du Conseil régional, les 16 et 17 décembre 2019, le vote du budget primitif 2020 était au programme. Après la séance de juillet 2019, consacrée au verdissement des politiques régionales, la position du groupe écologiste était attendue sur ce premier budget inscrit dans l’ère Neo Terra. « Ce grand rendez-vous attendu est une copie en progression, mais un peu décevante, a déclaré Léonore Moncond’Huy (EELV, Vienne), car il ne témoigne pas des sursauts et de la réorientation profonde que nous espérions suite à Neo Terra. Ménager la chèvre et le chou n’est pas compatible avec le virage qu’impose l’urgence écologique. »

Les écologistes ont toutefois voté la proposition de budget 2020, sous les quolibets de l’opposition. Dans les regrets mis en avant par Léonore Moncond’Huy, il y avait évidemment la question agricole. Si les Verts se félicitent de l’augmentation du budget agriculture (+ 25 %), « en réalité, seul augmente le budget alloué aux circuits courts, ce qui est une très bonne chose en soi, mais c’est surtout de l’investissement, a-t-elle constaté, nous déplorons qu’il n’y ait aucune augmentation du budget de fonctionnement affecté aux structures qui accompagnent sur le terrain l’évolution des pratiques agricoles ».

Lire la suite

Natéa : Une nouvelle étape vient de s’ouvrir après un siècle d’histoire

Publié le 05/01/2020

Agriculture >

À Boisseuil au sud de limoges la coopérative Natéa a tenu sa dernière assemblée générale ordinaire. Lors de l’assemblée générale qui a suivi, les délégués ont voté à une très forte majorité la fusion de Natéa au sein d’Océalia.

Au cours de son dernier exercice, la coopérative Natéa agriculture a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 6 %. Tous les secteurs d’activité ont été en hausse à l’exception de l’activité santé du végétal qui accuse une baisse de 6,8 %. Il faut souligner que les produits phytosanitaires ne représentent que 7,2 % du chiffre d’affaires. Les deux activités principales sont l’alimentation animale et les engrais-amendements qui représentent respectivement 46,4 % et 23 % du chiffre d’affaires.

Le résultat net de la coopérative, pour la campagne 2018-2019 s’élève à 217 000 €. Le total de son actif au bilan est de 29,942 millions d’euros avec des capitaux propres à hauteur de 12 millions d’euros. L’exercice précédent était plus difficile et le résultat net était négatif.

Lire la suite

43 sélectionneurs à la vente de béliers de Bussière-Poitevine

Publié le 31/07/2019

Agriculture >

Vente de béliers. La 27e foire aux béliers de Bussière-Poitevine s’est déroulée samedi 20 juillet. Malgré un nombre élevé de béliers qui confirme l’importance de ce rendez-vous, les ventes sont restées faibles.

La foire aux béliers de Bussière-Poitevine est un événement majeur du monde du mouton. Située entre le Carrefour génétique ovin de Bellac de printemps et celui d’automne, elle permet aux éleveurs de Haute-Vienne et des départements limitrophes de se pourvoir en animaux de qualité en cours d’été. Ce choix permet en outre d’anticiper des mises en lutte précoces.
Cette année, son succès ne s’est pas démenti puisque 458 agneaux et antenais, de huit races différentes,  étaient proposés, issus de 43 élevages d’éleveurs sélectionneurs venus de tous les coins de France, dont certains participaient pour la première fois.

Martine Durin, en Gaec avec son mari, est sélectionneuse en texel à Beaune-d’Allier. Fidèle aux foires aux béliers du secteur, elle venait pour la dernière fois à Bussière-Poitevine car elle va cesser son activité.  De g. à dr. Jean-François Maisonnier (président du comité de foire), Claude Souchaud (président de la  FDO 87) et Patrick Soury (président de l’Arona) posent avec elle. (Ph. N. P.)

Lire la suite

Le CETA avive à nouveau les passions

Publié le 22/07/2019

Agriculture >

Économie. L’accord de libre échange entre l’Europe et le Canada, connu sous le nom de Ceta, était en débat à l’assemblée nationale. Les élus se sont notamment opposés sur la place de la filière bovine dans cet accord. Les députés sont appelés à se prononcer sur 0le Ceta mardi 23 juillet.

Mercredi 17 juillet, les députés avaient à l’ordre du jour l’adoption du projet de loi autorisant la ratification « de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre l’Union européenne et ses États membres, d’une part, et le Canada, d’autre part. » Cet accord de libre échange est plus connu sous son acronyme anglais : Ceta, Comprehensive economic and trade agreement. Pour ce texte, la procédure accélérée a été décidée le 3 juillet, ce qui signifie qu’il ne passera qu’une fois devant chacune des chambres du Parlement.

Lire la suite

Deuxième opération séduction à Bujaleuf

Publié le 16/05/2019

Ruralite > Collectivités >

Immobilier. Fort de son succès l’an passé, la commune de Bujaleuf renouvelle sa journée de l’immobilier le samedi 18 mai à la salle Gorceix.

Pascal Bodin, adjoint au maire de Bujaleuf et Maxime Roby, chargé de mission interconsulaire en charge de l’économie pour le Pays Monts et Barrages. (Ph. S. D.)

«Est-ce que nous sommes arrivés à intéresser les gens à notre ruralité ? » Tel était le pari lancé par Pascal Bodin lors de la première session des journées de l’immobilier à Bujaleuf, le 26 et 27 mai 2018.

Satisfaits de cette première édition, l’équipe communale réitère l’expérience cette année sur une journée, le samedi 18 mai, à la salle Gorceix, de 10 h à 19 h. Agences immobilières, artisans, banquiers, notaires soit tous les acteurs du logement y tiendront un stand et proposeront aux visiteurs 40 biens à la vente.

Lire la suite

Loi Egalim : des outils pour de meilleurs prix

Publié le 15/05/2019

Agriculture > Bovins >

Commercialisation. L’assemblée générale d’Opalim a permis de revenir sur les grands points portés par la loi Egalim. Jean-Baptiste Moreau, député LREM rapporteur de la loi, était présent.

Jean-Baptiste Moreau est longuement intervenu sur la loi Egalim et il a rappelé l’importance de compter sur la qualité pour se démarquer. (Ph. N. P.)

L’assemblée générale d’Opalim, organisée au Safran le 19 avril, a mis l‘accent sur la dynamique de la structure, qui s’appuie sur une équipe technique jeune et fortement renouvelée. Roland Pellenard, président depuis dix ans, n’a pas manqué d’évoquer la conjoncture marquée par la tuberculose, les myiases à Wohlfahrtia et le loup, trois dossiers « chauds » qui inquiètent les éleveurs de bovins et d’ovins. Il n’a pas oublié la sécheresse, « une fois de plus, plus dure que les années précédentes » qui a eu des incidences sur les entreprises et sur l’état sanitaire des cheptels. Il a également évoqué la valorisation des animaux en élevages bovins. Avec la démarche Brout’Or, qui consiste à vacciner de jeunes veaux contre les maladies respiratoires pour la filière veaux sans antibiotiques développée en Italie, Opalim travaille dans ce sens. Le président note également que la reprise du marché chinois peut « être une solution » pour consolider les filières. Enfin, les premiers résultats de la loi Egalim lui semblent décevants, notamment en ce qui concerne les coûts et les marges. « Peut-être que les attentes étaient trop importantes », a-t-il observé...

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
pluie modérée

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -