Élevage bovin : le sans-cornes séduit

Élevage bovin : le sans-cornes séduit

Publié le 23/04/2018

Agriculture > Bovins >

Vente de reproducteurs. Sofrelim organisait sa deuxième vente de taureaux sans cornes le 6 avril. Les seize veaux proposés ont trouvé preneurs pour des prix plus qu’intéressants.

Vendredi 6 avril, Sofrelim organisait sa deuxième vente de taureaux sans cornes. Seize jeunes reproducteurs sélectionnés en ferme étaient proposés à la vente aux enchères animée par Stéphane Deconchat. Le rythme de la vente a été correct, les enchères tardant souvent à se lancer, les acheteurs prenant le temps... Au final, tous les veaux ont trouvé preneur pour un prix moyen de 4 070 euros. Trois ont été vendus à l’export : un part en Suisse, un en Espagne et un en Allemagne. Deux vont dans la Loire, un dans les Ardennes, un en Corrèze, un en Dordogne et huit restent en Haute-Vienne.

Malvin PP emmené par Anaïs Pouyadoux et Mahtis Meri, étudiants au lycée agricole de La Faye. (Ph. NP)

Dans les rangs...

Parmi les participants à la vente, Pierre et Joëlle Mercier, installés en Gaec à Coutouvre dans la Loire, avaient fait le déplacement pour tenter d’acquérir Magistral Pp, proposé par le Gaec de Champagnat. Magistral Pp est un fils de Matéo PP et d’Éléonor, elle-même fille de Thouron RJ issu du Gaec Pimpin Frères.

L’élevage du Gaec Mercier conduit en système naisseur-sélectionneur compte autour de 70 vêlages. La reproduction nécessite 5 taureaux inscrits, achetés en ferme chez des sélectionneurs de la Corrèze ou de la Haute-Vienne, ou à la vente de Sofrelim. « Pour choisir un taureau, nous tenons compte de quatre points essentiels : la finesse d’os, la qualité du bassin, la viande et la docilité. Ce sont ces quatre points qui déclenchent un achat », explique Pierre Mercier. « Nous nous orientons progressivement vers les sans-cornes car l’avenir tend à nous y pousser d‘un point de vue bien-être animal (l’écornage sera de plus en plus difficile) et afin de travailler en sécurité. Mais nos quatre critères d’achat demeurent », ajoute-t-il.

Magistral Pp correspondait à leurs attentes ainsi qu’à celles de deux autres élevages de la Loire car Pierre et Joëlle Mercier étaient venus pour faire l’achat d’un taureau en copropriété. « C’est la première fois qu’on veut acheter un taureau en copropriété et, en plus, ce sera le premier animal en copropriété du département de la Loire », notent Pierre et Joëlle Mercier. Cette première s’est couronnée de succès avec une enchère à 7 100 euros.

Un joli veau blond

Parmi les jeunes reproducteurs présentés, Malvin Pp un fils de Jovial PP (qui vient de Norvège), était présenté par le lycée agricole de Saint-Yrieix-la-Perche. Mahtis Meri, en 2de bac pro CEC, et Anaïs Pouyadoux, en terminale bac pro CGEA, ont été volontaires pour consacrer leurs mercredis après-midi au dressage de Malvin Pp depuis début janvier pour le présenter à la vente de Sofrelim. « On a travaillé avec le personnel de l’exploitation pour habituer le veau à l’attache et à la corde », indiquent les deux étudiants. L’exercice leur a beaucoup plu sinon « on ne serait pas là aujourd’hui ! », note Anaïs.

Au final, après une enchère disputée, ce joli veau blond doté d’un très bon quartier arrière part en Corrèze pour 4 700 euros.

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
faible pluie

13°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -