« Il faut coller au monde moderne »

« Il faut coller au monde moderne »

Publié le 09/03/2018

Ruralite >

Forum. La députée Sophie Beaudouin-Hubière participe à l’élaboration du programme « Action Publique 2022 » qui vise à moderniser l’administration française.

Ce sera l’un des fils rouges de la mandature de la députée Sophie Beaudouin-Hubière : le programme « Action Publique 2022 » lancé par le Premier ministre et visant à transformer l’administration en trois points : améliorer la qualité des services publics, offrir un environnement de travail modernisé aux fonctionnaires et maîtriser les dépenses publiques en optimisant les moyens. « Nous sommes en train de repenser complètement le fonctionnement de l’administration pour coller au monde moderne », s’est réjouie la députée.

Sophie Beaudouin-Hubière, et juste derrière, Cendra Motin, deux députées intéressées par la modernisation des services publics. (Ph. Stéphane Monnet)

Comme il est d’usage avec LREM, le programme a commencé par une première phase de diagnostic. Sophie Beaudouin-Hubière y a activement participé, animant plusieurs forums sur le terrain. L’un d’entre eux avait lieu en Haute-Vienne, à Feytiat : il traitait plus particulièrement de l’accessibilité des services publics aux personnes en situation de fragilité. « La définition ne s’applique pas qu’aux situations de handicaps, il peut y avoir des fragilités économiques, des illettrés numériques, des personnes isolées, a précisé Sophie Beaudouin Hubière. Dans nos zones rurales, des personnes vieillissantes, isolées, pas forcément des illettrés numériques, mais dans une situation fragile n’accèdent pas forcément facilement aux services publics. Il y a également le cas des personnes privées de liberté. »

Simplification

Avec sa collègue de l’Isère, Cendra Motin, la députée avait réuni plusieurs acteurs de la relation aux services publics, La Poste, les Impôts... Cendra Motin a rappelé les enjeux de ce programme de modernisation et de simplification : « Nous voulons votre expertise pour savoir quelles sont les procédures qu’on peut alléger. Cet aspect est encore plus important pour les publics en situation de fragilité à qui on présente parfois des dossiers tellement épais et tellement incompréhensibles à remplir… »

À l’issue de cet après-midi de travail, la députée Sophie Beaudouin-Hubière a constaté que les gens présents avaient échangé leur carte de visite. « Ils se sont aperçus qu’ils travaillaient sur les mêmes sujets et sur les mêmes personnes sans forcément se connaître et ont eu envie d’échanger un peu plus avant sur des complémentarités qu’ils pourraient avoir. »

Les Maisons de service au public pourraient encore évoluer. La députée a indiqué que « des expérimentations à venir de Maison de service au public mobile, dans des camions » étaient à l’étude. « Comment on amène le service public, comment on crée une plateforme qui va pouvoir recenser les personnes qui sont distantes, isolées, illettrées numériques, et les flécher vers le bon interlocuteur, et comment celui-ci peut aller vers eux puisque ce n’est pas automatiquement à l’usager, qui n’est pas toujours en capacité, d’aller vers l’administration, mais peut-être à l’administration d’aller vers lui. »

S. M.

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

17°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -