Lier produits locaux et convivialité

Publié le 24/05/2018

Agriculture >

Marchés de producteurs. La nouvelle saison débute ce vendredi 25 mai à Feytiat. Elle s’étalera jusqu’à début septembre. Bénévoles et producteurs sont sur le pont pour proposer des moments conviviaux aux participants.

La saison des marchés de producteurs de pays débute ce vendredi à 17 h à Feytiat, dans le parc de la mairie.

Des représentants de communes qui organisent un (ou des) marchés de producteurs de pays étaient présents à la réunion de lancement de l’opération. (Ph. NP)


Les premières dates à retenir 

  • 25 mai, parc de la mairie à Feytiat ;
  • 1er juin, Poulouzat, Condat-sur-Vienne ;
  • 8 juin, esplanade du château, Nieul ;
  • 15 juin, place Robert-Laucournet, Isle ;
  • 15 et 29 juin, esplanade église Saint-Éloi, Chaptelat ;
  • 22 juin, place Saint-Martial, Saint-Léonard-de-Noblat ;
  • 28 juin, bourg de Vicq-sur-Breuilh ;
  • 29 juin, place de la Briance, Solignac.

Lire la suite

Remboursement partiel de la TIC

Publié le 17/05/2018

Agriculture >

L’utilisation de la téléprocédure pour demander le remboursement partiel de la taxe intérieure de consommation sur les carburants et le gaz naturel (TIC-TICGN) est généralisée à l’ensemble des départements à partir du 1er juin 2018. L’utilisation de DémaTIC est obligatoire en 2018 pour les dossiers correspondant à une demande de remboursement de plus de 300 euros, soit l’équivalent de 2 671 litres de GNR (gazole non routier).

DémaTIC est un dispositif à destination des professions agricoles dédié à la transmission, sous forme électronique, des demandes de remboursement partiel de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TIC) et de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) au titre de la période du 1er janvier au 31 décembre 2017. Il permet aux usagers d’effectuer à distance et de façon sécurisée leur demande de remboursement.

DémaTIC est destiné aux :

  • exploitants agricoles à titre individuel ou sociétaire ;
  • entreprises de travaux agricoles et forestiers ;
  • coopératives d’utilisation en commun du matériel agricole (Cuma) ;
  • autres sociétés ou personnes morales ayant une activité agricole au sens des articles L722-1 à L722-3 du Code rural et de la pêche maritime.
Lire la suite

Acheter local : l’intérêt de se grouper

Publié le 14/05/2018

Agriculture >

Alimentation. Afin d’aider à structurer l’approvisionnement des cantines des lycées de Nouvelle-Aquitaine en produits locaux, la Région organise des réunions dans chaque département à l’attention des acteurs des établissements.

Mercredi 25 avril, les techniciens de la restauration, les chefs d’établissements et les gestionnaires étaient invités au lycée agricole des Vaseix. L’objectif de la matinée était d’identifier les moyens permettant de faciliter l’approvisionnement en produits locaux des différentes cantines.

Le groupement de commandes est l’un de ces moyens. Il aide la mutualisation des achats et donne plus de poids face aux différents fournisseurs. Gilles Picon, chargé de la gestion d’Agape 16, un groupement d’achat de Charente, a présenté le modèle d’organisation qu’il a contribué à mettre en place.

« Agape 16 a vu le jour et a évolué parce que les chefs de cuisine l’ont fait évoluer. C’est un groupement au service de tous, au sein duquel il y a un partage des savoir et des expériences. Il permet une recherche des commandes efficiente, une professionnalisation des acheteurs, un respect des textes quant à la communication publique. Grâce à cette organisation, on assiste à une évolution des pratiques d’acheteurs (les commandes groupées induisent une sécurité d’approvisionnement) et il est plus facile de répondre aux collectivité», explique Gilles Picon.

Un groupement, plusieurs marchés

De g. à dr. Gilles Picon (Agape 16), Max Delpérié (proviseur Eplefpa Limoges Nord Haute-Vienne), Geneviève Barat (vice-présidente Région NA) et Laurence Bruère (chargée de mission Restauration à la Région). (Ph. NP)

Pour être qualifié de local, l’approvisionnement peut se faire sur l’ensemble des départements de Nouvelle-Aquitaine. De ce fait, « les 60 % de local ne sont pas impossibles à atteindre », remarque Laurence Bruère, chargée de mission restauration à la Région Nouvelle-Aquitaine.

Agape 16 gère plusieurs marchés. Chacun compte un nombre différent d’adhérents et présente des durées variables. La provenance régionale est plus ou moins importante en fonction du produit. Ainsi, l’approvisionnement en viande fraîche de bœuf est assurée à 100 % en région, la viande de porc provient à 90 % de Charente, la viande ovine à 100 % de Charente. 36 % de la volaille et du lapin sont achetés en Charente, 40 % de la charcuterie en Haute-Vienne. Les produits laitiers viennent en partie d’une exploitation charentaise, tout le pain est fait en Poitou-Charentes. Les fruits et les légumes sont achetés auprès de grossistes qui ont l’obligation d’indiquer les provenances sur les factures sur demande d’Agape 16

Lire la suite

31 mars : inauguration de la SAS Agribasol

Publié le 27/03/2018

Agriculture >

Dans le cadre des rencontres régionales du photovoltaïque agricole, sera inaugurée la SAS Agribasol, société regroupant 13 associés autour de 14 bâtiments équipés de panneaux photovoltaïques. 1 969 kWc ont été installés soit l’équivalent de la consommation moyenne de 335 foyers/an.

L'inauguration aura lieu le 31 mars de 14 h à 17 h 30 à Dompierre Les Eglises (87) au Gaec de Champagnat.

À 15 h 30, 4 ateliers participatifs :
Atelier 1 : Une alimentation équilibrée et locale pour nos animaux.
Atelier 2 : L’agriculture, source de biodiversité.
Atelier 3 : Une agriculture de qualité pour une eau de qualité.
Atelier 4 : Quand bien-être animal rime avec énergie verte.

Lire la suite

3 questions à Karen Chaleix, nouvelle présidente JA 87

Publié le 26/03/2018

Agriculture >

Lors de la dernière assemblée générale des Jeunes Agriculteurs de la Haute-Vienne, Jérôme Gourcerol a passé la main à Karen Chaleix, élue nouvelle présidente du syndicat.

Lire la suite

SIA2018 : Anne Alassane cuisine le cul noir pendant le concours national

SIA2018 : Anne Alassane cuisine le cul noir pendant le concours national

Publié le 12/03/2018

Agriculture >

Beaucoup de monde lors du Salon autour du ring porcin pour le concours et les dégustations de cul noir. Invitée par les étudiants du lycée agricole des Vaseix, la chef Anne Alassane a cuisiné des tournedos de porc cul noir.

Une fois que les porcelets cul noir ont envahi le ring porcin du SIA, la foule ne manque pas de s’amasser autour pour les regarder courir et jouer entre eux. Nicolas Coudert, président du Syndicat du porc cul noir limousin, en profite pour rappeler que la race a failli disparaître « dans les années 1970 et qu’elle a dû son salut à une poignée d’éleveurs qui ont sauvegardé ces animaux. Aujourd’hui, cette race a été relancée, et on arrive à un plan de sauvegarde soutenu par le ministère de l’Agriculture et le cul noir rayonne à nouveau sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine ».

Du côté du palmarès, c’est la truie suitée, Mabelle, de Francis Brun (Bonnac-la-Côte) qui l’emporte devant Mélodie du Gaec Royer et Malice de l’EPL Limoges - Nord Haute-Vienne.

Tout au long du concours, des dégustations étaient proposées et Anne Alassane, la chef du Lanaud (Boisseuil), réalisait en direct une recette de porc cul noir et vantait à son tour les mérites de cette race rustique : « Le gras du porc cul noir a une texture et un fondant en bouche qui est vraiment exceptionnel. » Les assiettes proposées aux nombreux spectateurs sont revenues vides.

S. M.

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
variable, orageux

18°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -