Economie

Il a le cuir dans la peau

Haute-Vienne
Vincent Grande
Quand il a découvert les métiers du cuir, Vincent Grande n'a eu qu'une idée en tête : devenir lui-même sellier. Après de nombreuses expériences, il a pu enfin accomplir son rêve.

C'est à Glangetas, sur la commune de Glanges, que Vincent Grande a choisi d'installer son atelier de sellerie, dans une vieille grange qu'il s'évertue à transformer, avec sa compagne Delphine, en maison d'habitation.

Passionné par les chevaux depuis son plus jeune âge, après des années de bourlingue au cours desquelles il a exercé plusieurs métiers, il a passé le pas et s'est tourné vers les métiers du cuir.

Du cheval au cuir

« J'ai commencé le cheval à l'âge de 7 ans », indique Vincent Grande. Passionné par cet animal, il décide alors de suivre un BTA option Élevage et techniques du cheval à Naves, en Corrèze, de 1991 à 1993. « Je voulais un diplôme...

S'abonner
Prolongez votre lecture !

Dans la même thématique

L'association l'Outil en Main Miaulétou, créée en 2018 à Saint-Léonard-de-Noblat, accueille tous les mercredis une quinzaine de jeunes pour les initier à différents métiers manuels.
Haute-Vienne
Le plaisir de transmettre
Le préfet de Haute-Vienne s'attache à la promotion du plan de relance. Cette fois, invité par le Club de la presse du Limousin, il était accompagné de chefs d'entreprise.
Haute-Vienne
Le plan de relance, c'est du concret