Politique

Retrouvailles à Limoges

Nouvelle Aquitaine
Le président Guy Faugeron a ouvert l'assemblée générale de la MSA du Limousin.
L'assemblée générale de la MSA du Limousin a réuni quelque 150 délégués sous le pavillon de Buxerolles le vendredi 24 septembre.

Février 2020, élections des délégués cantonaux, septembre 2021, assemblée générale en présentielle. Que le temps a pu paraître long à certains. Entre-temps, crise sanitaire et mesures de prévention de la Covid-19 obligent, le confinement a interdit les assemblées électives, l'assemblée générale de décembre 2020, les élections de comités locaux reportés à février 2021... Une drôle d'année en pointillé et souvent dématérialisée. Du coup, ce 24 septembre, les 150 délégués se sont retrouvés avec plaisir pour l'assemblée générale de la MSA du Limousin, au pavillon de Buxerolles, à Limoges.

Ces retrouvailles étaient aussi l'heure des départs pour certains et des arrivées pour d'autres. En effet, le directeur général, Éric Dalle, quitte la caisse, tout comme la directrice adjointe Pauline Sire, la sous-directrice Charlaine Le Dantec et le médecin chef Virginie De Sousa. La direction de la MSA du Limousin se trouve restructurée avec l'arrivée comme directrice générale de Stéphanie Abid, des sous-directeurs Sophie Sarfati et David Lebouvier tandis que Solène Pitollat est promue directrice adjointe.

Après le rapport d'activité présenté par Éric Dalle, le premier vice-président Patrice Pouget a dressé le bilan mutualiste de l'année 2020. Il a mis en exergue l'implication de la MSA dans la solidarité. Il a cité, entre autres, l'action menée avec le Secours populaire qui a permis de distribuer des jouets aux enfants ou encore la mise en place de Paniers solidaires, au plus fort de la crise Covid, pour venir en aide à ceux qui en avaient besoin.

Dans son rapport moral, le président de la MSA du Limousin est également revenu sur les actions d'accompagnement menées par la caisse auprès des adhérents. « Le Comité paritaire d'action sanitaire et sociale a mobilisé des crédits exceptionnels d'un montant total de 483 000 euros », a-t-il ainsi rappelé.

Surtout, Guy Faugeron s'est attaché à redéfinir le rôle essentiel joué par la MSA dans les territoires ruraux. Il a martelé l'importance du guichet unique que représente la MSA pour tous ses bénéficiaires. Il a ainsi pu révéler que la caisse s'implique dans la création ou l'animation des points France Service. La MSA est ainsi partenaire d'une bonne trentaine de France Service en Limousin. Une preuve s'il en était besoin pour le président que la MSA est « un acteur incontournable du dynamisme de nos territoires ».

Dans la même thématique

Interbev a organisé une conférence lors du Sommet de l'élevage sur la labellisation des viandes bovines. Régis Desbordes y a participé. Témoignage.
France
Le Label rouge, produit d'exception
Le plan stratégique national est en attente de validation par Bruxelles mais les agriculteurs s'interrogent déjà sur la future application de la Pac 2023. FDSEA et JA sont prêts à répondre.
Haute-Vienne
La Pac et les questions en suspens