Economie

Faire du tourisme autrement

Haute-Vienne
La porcelaine n'est pas que de l'art de la table. Une exposition est disponible du 18 juin 2021 au 2 avril 2022 à la Maison Bernardaud à Limoges.
Afin d'assurer la promotion des savoir-faire de la Région Nouvelle-Aquitaine, le Guide du Routard de la visite d'entreprises en Nouvelle-Aquitaine est sorti mercredi 6 octobre.

Que ce soit pour s'aventurer dans la mythique chaîne de l'Himalaya ou pour partir en virée à Barcelone, l'indispensable compagnon est bien entendu le fameux Guide du Routard. Qui aurait cru que ce guide "hippie" deviendrait un phénomène de l'édition ? En 40 ans (de 1972 à 2012), environ 40 millions d'exemplaires ont été vendus. Mais finalement pourquoi aller à l'autre bout du monde quand on peut voyager à côté de chez soi à travers l'histoire d'une entreprise, les savoir-faire de son territoire, l'excellence d'une filière ? Dans cette optique, le Guide du Routard de la visite d'entreprises en Nouvelle-Aquitaine est sorti mercredi 6 octobre. Pour l'occasion, Philippe Gloaguen, cofondateur du guide, Christelle Chassagne, administratrice du CRT Nouvelle-Aquitaine, Marie Cario, animatrice de l'association Entreprise et Découverte, et Sylvie Rosette, vice-présidente de Limoges Métropole et adjointe au maire, étaient réunis mercredi 6 octobre à la Maison Bernardaud à Limoges.

Valoriser pour faire perdurer

Depuis 1863, les artisans de la Maison Bernardaud œuvrent à la confection de pièces uniques dans un univers de luxe et contemporain. "Il faut une dizaine d'années de pratique avant de maîtriser toutes les pièces de la maison", déclare la salariée de la Maison. La preuve qu'après deux mille ans d'existence, la porcelaine demeure une exception. Ce n'est pas le seul trésor dont regorge la Nouvelle-Aquitaine, encore faut-il les connaître et les valoriser pour qu'ils perdurent. Diffusé dans 6 000 points de vente, le nouveau Guide du Routard propose de découvrir les savoir-faire de la région à travers des entreprises, souvent familiales, ouvertes à la visite depuis plusieurs années ; la plupart sont labellisées Entreprise du Patrimoine Vivant. La visite d'entreprises ou tourisme de savoir-faire est d'ailleurs une spécificité française. De nombreuses entreprises, comme la Maison Rémy Martin à Cognac ou la Cité internationale de la tapisserie à Aubusson, sont régulièrement ouvertes au public. Très tournée vers la clientèle internationale, "nous avons profité des dix-huit mois de fermeture pour partir à la reconquête du public français. Ils ont envie de vrai, d'authentique, de cœur", raconte Delphine Paquet, responsable des visites de la Maison Rémy Martin. 

Faire naître des vocations

Visiter des entreprises "c'est aussi un moyen de faire naître des vocations", souligne Philippe Gloaguen. D'ailleurs "nous sommes en pénurie de talents", déplore Delphine Paquet. Viticulteur, ostréiculteur, paludier, pruniculteur bien sûr, mais aussi porcelainier, tapissier, tisserand, distillateur, bottier, papetier, électricien... et bien d'autres professions, parfois méconnues, font pourtant la renommée de notre région.

Dans la même thématique

L'atelier de Jean-Louis Puivif est installé sur les hauteurs de Burgnac, à quelques kilomètres de Limoges. L'artisan y crée des œuvres en porcelaine inspirées par la nature.
Haute-Vienne
L'homme des bois qui aimait la porcelaine
L'assemblée générale de Limovin s'est déroulée le mardi 22 juin au Pôle de Lanaud. La coopérative s'inquiète d'un renouvellement des générations difficile.
Haute-Vienne
En quête d'éleveurs et d'agneaux