Carte grise et permis obligatoirement en ligne à partir du 6 novembre

Carte grise et permis obligatoirement en ligne à partir du 6 novembre

Publié le 07/11/2017

Ruralite >

Dématérialisation. À partir du 6 novembre, pour les démarches de carte grise et de permis de conduire, il faudra cliquer. Les guichets traditionnels seront fermés.

Deux postes informatiques sont installés depuis plusieurs semaines à la préfecture de Limoges : ils permettent à ceux qui le souhaitent de remplir différentes démarches, comme une demande de carte grise ou de permis de conduire. Le hall d’attente est pourtant plein. « Les gens n’ont pas encore pris l’habitude d’utiliser ce service », explique-t-on du côté des services de l’État, quelques jours avant… la disparition des guichets.

À partir du 6 novembre, il ne sera plus possible de trouver un guichet classique ouvert à la préfecture : il faudra faire sa démarche en ligne. « Immatriculer sa voiture, ce n’est pas comme acheter un bouquin ou un vêtement sur un site de e-commerce, explique Raphaël Le Méhauté, préfet de la Haute-Vienne. Nous avons des enjeux de sécurité. Mais l’État se modernise et les habitants recourent de plus en plus à internet, nous devions proposer ce service, plus simple et plus efficace. »

Cette fermeture ne devrait concerner que 10 % des démarches d’immatriculation du département, « à 90 %, ce type de démarche est déjà fait par le biais des garages automobiles ou des tiers habilités ». Et pour les permis de conduire, les demandeurs sont jeunes et donc beaucoup plus connectés et adeptes de nouvelles technologies que leurs parents.

Pour les personnes concernées par la fermeture, le préfet assure que tout est mis en œuvre pour qu’ils ne ne sentent pas abandonnés. « Il est vrai que des gens subissent la fracture numérique : parce qu’ils n’ont pas internet, ou parce qu’ils ne savent pas se servir d’un ordinateur. Ces demandeurs pourront continuer à venir en préfecture aux heures d’ouverture. Il y aura 4 bornes à Limoges et 2 dans les sous-préfectures. Et des agents seront présents pour que les usagers ne se retrouvent pas tout seuls devant la borne. »

Même sans e-mail

Le site qui permet de faire la demande ne déroutera pas les habitués des formulaires internet. Il suffit de suivre pas-à-pas les questions posées et de cocher les bonnes cases, de rentrer les renseignements demandés. Et de posséder une adresse e-mail, puisque avant toutes demandes, il faut s’inscrire sur https://immatriculation.ants.gouv.fr.

Un frein que les services de l’État ont envisagé, puisque les personnes n’ayant pas d’adresse mail peuvent se rendre en préfecture et l’agent chargé de la borne sera à même de lui faire réaliser sa demande, même sans e-mail valide. Les pièces jointes demandées peuvent être scannées sur place. Si le dossier réclame une photo d’identité, un photomaton est également accessible et il propose les photos d’identité en version papier ou numérique. La version numérique étant récupérable via un code qu’il suffit de rentrer lors de sa demande.

« Le site internet qui permet de faire ses demandes sera également accessible gratuitement dans les Maisons de service au public (MSAP), se réjouit le préfet. Ce type de service devrait permettre de valoriser les dix MSAP du département. Au sein des préfectures nous sommes très impactés par ce changement, les guichets vont fermer pour les démarches administratives, sauf pour les étrangers. Tout ceci nous interroge sur nos missions. Mais il s’agit de faire coller les missions des préfectures aux enjeux de la société, de nous rendre plus performant en gestion de crise, dans la lutte contre la fraude documentaire, d’être meilleur sur l’expertise juridique. Le Premier ministre souhaite des préfectures plus proches des élus, plus efficaces dans la mise en place des politiques publiques sur le territoire. »

Stéphane Monnet

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

13°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -