600 ha de forêt pour la nouvelle chaufferie

Publié le 04/05/2019

Ruralite > Collectivités >

Services. La commune d’Eymoutiers inaugurait le 18 avril ses nouveaux dispositifs : le hangar de stockage de bois, la chaufferie, l’épicerie sociale et solidaire et la salle annexe de la halle des sports.

Le maire d’Eymoutiers, Daniel Perducat, et le président de la Commauté de communes des Portes de Vassivière, Jean-Paul Faye ont choisi le jeudi 18 avril pour inaugurer les nouveaux dispositifs de la commune. Un choix non anodin, en ce jour de la Saint-Parfait. Le préfet de la Haute-Vienne et le président du Conseil départemental de la Haute-Vienne avaient tout spécialement fait le déplacement.

Une nouvelle chaufferie au bois

De gauche à droite : Daniel Perducat, maire d’Eymoutiers, Seymour Morsy, préfet de la Haute-Vienne et Jean-Claude Leblois, président du département de la Haute-Vienne, étaient réunis devant la chaufferie pour son inauguration. (Ph.S. D.)

S’intégrant dans une dynamique de lutte contre le changement climatique, la ville d’Eymoutiers a investi dans la construction d’une chaufferie alimentée au bois. « Nous sommes dans une période où l’on se doit de réfléchir à la transition énergétique, on se le doit », insiste Jean-Claude Leblois. Mise en service depuis fin novembre, celle-ci alimente le collège, un immeuble à usage d’habitation (accolé à la chaufferie), tout le groupe scolaire maternelle et primaire, une partie du bâtiment de la mairie et d’ici 2020, une autre aile de la mairie : les locaux du CAT.

Chaque année, 850 m3 de bois déchiqueté sont nécessaires pour approvisionner la chaufferie. « Pour produire les plaquettes de bois et assurer leur renouvelabilité, il a été nécessaire de construire un hangar de stockage », explique Daniel Perducat. C’est sur le terrain d’une ancienne scierie (sur la route de Legaud) que le bâtiment a été construit. Les plaquettes alimentant le réseau de chaleur sont fabriquées à partir des 600 ha de forêt de la commune. « Nous avons une richesse naturelle que l’on utilise sans dégrader puisque d’après les explications de ce matin la forêt de 600 ha suffit à l’approvisionnement de la chaufferie tout en assurant le renouvellement de la faune », rappelle Jean-Claude Leblois. Les plaquettes sont ensuite stockées pendant six mois pour séchage, avant utilisation. Le hangar stocke exclusivement le bois de la ville d’Eymoutiers mais la commune compte bien d’ici quelques années accueillir le bois des communes aux alentours.

Lire la suite

Un appel à projets « Ruralité 2019-2021 »

Publié le 24/04/2019

Ruralite > Collectivités >

Ruralité. Les conseillers régionaux réunis en séance plénière le 12 avril ont abordé plusieurs dossiers en lien direct avec la ruralité. Une enveloppe de 6 M€ est prévue pour le nouvel appel à projets « Ruralité 2019-2021 ».

Avec 1 600 habitants, la commune de Châlus peut répondre à l’appel à projets lancé par la Région Nouvelle-Aquitaine « Ruralité 2019 2021 ». La conseillière régionale, Geneviève Barat, en charge du dossier a rappelé que sur le précédent appel à projets, « Innovation rurale », beaucoup de communes de moins de 600 habitants avaient répondu.

Isolement, hémorragie de la jeunesse, sentiment d’abandon, la description du monde rural par les élus régionaux lors de la séance plénière du 12 avril n’était pas des plus roses. « Le monde rural va mal. Les hommes et les femmes qui habitent les territoires ruraux sont pour l’immense majorité en grande souffrance. Les coups de buttoir des libéraux (...) mettent en danger notre ruralité », a ainsi affirmé Michel Minvielle (Générations, Pyrénées-Atlantiques).

Lire la suite

« Le Parlement européen est démocratique »

Publié le 18/04/2019

Ruralite > Collectivités >

Élections européennes. Karine Gloanec Maurin, députée européenne, était de passage à Limoges le 29 mars. Elle est revenue sur ses dix mois de mandat à Bruxelles. Elle est à nouveau candidate.

La députée Karine Gloanec Maurin, lors de son passage à Limoges le 29 mars. Pour les élections, elle figure sur la liste du PS - Place publique, conduite par Raphaël Glucksmann. (Ph. S. M. )

Le 11 juin 2018, Karine Gloanec Maurin a pris ses fonctions au Parlement européen, en remplacement de Jean-Paul Denanot. Élue d’une petite commune du Loir-et-Cher, Couëtron-au-Perche, siégeant dans les rangs du groupe de l’alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), elle a avoué faire parfois le grand écart entre un petit conseil municipal et un parlement où siègent 751 députés.

Lire la suite

Un premier budget à 272 429 099 euros

Publié le 06/04/2019

Ruralite > Collectivités >

Limoges Métropole. La communauté urbaine a adopté à l’unanimité son premier budget. Il s’élève à 272 Me. Les taux d’imposition sont inchangés, mais des élus évoquent déjà une possible augmentation dans les années à venir.

« Si beaucoup d’hommages ont déjà été rendus à Gérard Vandenbroucke, je tiens à ce que ce soir nous puissions avoir une pensée particulière pour ce qu’il a fait, pour ce qu’il était. Ce soir, premier vrai conseil communautaire sans Gérard, je vous propose de faire une minute, non pas de silence ou de recueillement, mais d’applaudissements en son honneur. » Jean-Paul Duret, président de Limoges Métropole, le 28 mars, à Feytiat. (Ph. Stéphane Monnet)

Les élus de la majorité municipale de Limoges n’avaient pas voté les deux derniers budgets communautaires (2017 et 2018). Mais comme l’avait fait remarquer Guillaume Guérin (désormais premier vice-président) lors du dernier conseil : « La donne a changé. » La communauté urbaine (CU) est effective depuis le premier janvier et la disparition de Gérard Vandenbroucke a conduit Jean-Paul Duret au poste de président.

Lire la suite

Darmanin annonce la réorganisation des services des finances

Publié le 30/03/2019

Ruralite > Collectivités >

Politiques publiques. Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, est venu à Cussac, mercredi 20 mars, pour présenter à la soixantaine d’élus présents (dont de nombreux maires) une nouvelle organisation des services des finances publiques. Le Limousin fait partie des trois territoires retenus pour mener des expérimentations.

Lors de l’accuel républicain à la mairie de Cussac, de gauche à droite : Marie-Ange Magne, députée de la 3e circonscription, Jean-Baptiste Djebbari, député de la 2e circonscription, Luc Gabette, maire de Cussac, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics et Seymour Morsy, préfet de Haute-Vienne. (Ph. TG)

Le ministre de l’Action et des Comptes publics a participé à une réunion avec des maires et des présidents de communautés de communes du département à Cussac le 20 mars. Une soixantaine avait répondu présents. L’objet de cette rencontre était la réorganisation des services de la Direction départementale des finances publiques sur le département. Depuis 2007, le ministre a précisé qu’il y avait eu 1 200 fermetures de trésoreries en France. C’est le président de la République qui a sollicité ses ministres ayant en charge des implantations de services publics sur le territoire comme le ministre de l’Intérieur, de l’Éducation ou des Finances publiques afin qu’ils réfléchissent à comment être au rendez-vous de la modernisation des services publics tout en faisant des économies d‘échelle, en rendant un service plus grand surtout dans les secteurs ruraux et en accompagnant la modernisation et la déconcentration de ces services. 

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

19°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -