Contaminée par le virus de la limousine

Contaminée par le virus de la limousine

Publié le 16/09/2019

Agriculture > Bovins >

Portrait. Cécile Lortholary est inspectrice au Herd-Book limousin depuis 3 ans. Animée par l’amour de la limousine, elle mise avant tout sur la relation de confiance avec les éleveurs de sa zone.

Cécile Lortholary est inspectrice du Herd-Book limousin depuis 3 ans. Elle suit les élevages de bovins limousins en sélection sur cinq départements : la Gironde, la Charente, la Charente-Maritime, la Vienne et la Dordogne.

Cécile Lortholary en élevage. (Ph. Philippe Pécher pour France Limousin Sélection.)

Il n’y pas eu de trêve pour cette jeune fille de 23 ans, passionnée par l’élevage et la sélection. « J’ai passé un entretien au Herd-Book limousin en février, pendant ma deuxième année de BTS Productions animales que je suivais au lycée agricole des Vaseix (Haute-Vienne). J’ai eu mon diplôme et j’ai commencé début septembre en tant qu’inspectrice », indique-t-elle.

Miser sur la confiance

« Le métier de technicien au Herd-Book est une passion, dit-elle. Le monde de l’élevage est compliqué. Il est essentiel d’établir un bon contact avec les éleveurs pour bâtir une relation de confiance. » Elle poursuit : « Mon rôle consiste à apporter des conseils en génétique basés sur le suivi du cheptel. J’apporte un appui au tri des animaux quel que soit leur âge ainsi qu’au pointage des génisses pleines. Ces données permettent de faire des graphiques et de positionner chaque élevage par rapport à la moyenne de la race. J’accompagne alors l’éleveur dans la définition de perspectives d’évolution, dans le choix des taureaux pour la reproduction et pour le volet commercial. »

Cécile Lortholary, comme ses confrères, est amenée à animer des concours, des ventes ou des présentations d’animaux. « J’interviens sur les manifestations organisées sur mon secteur », indique-t-elle. « La taille de la manifestation importe peu, le but est de faire valoir le métier des éleveurs devant les consommateurs », souligne-t-elle.

Elle a participé à l’organisation d’Aquitanima. Pendant le National qui va se jouer à Périgueux du 20 au 22 septembre, elle ne sera sans doute pas au micro : « Je pense que je vais aider les éleveurs à mettre les structures en place. Pour moi, c’est important de s’impliquer dans la vie de sa section. Les adhérents apprécient et cela permet de cultiver l’échange et de maintenir la relation de confiance ».

Une évidence

Cécile Lortholary n’a pas choisi cette voie par hasard. Son père est éleveur-sélectionneur à Troche, en Corrèze, et lui a transmis le virus. D’ailleurs, son orientation scolaire le montre bien : elle a d’abord passé un Bac sciences et technologies de l’agronomie et du vivant (STAV) option Productions animales à l’Eplefpa de Limoges - Nord-Haute-Vienne puis un BTS Productions animales.

Quand elle parle de son avenir, il n’y a pas d‘ambiguïté. Cécile compte travailler une dizaine d’années en tant qu’inspectrice, le temps de s’ouvrir l’esprit, de découvrir et d’apprendre des choses, avant de rejoindre l’exploitation familiale où son père gère aujourd’hui un troupeau de 60 vaches mères en sélection et un verger de 5 ha de pommiers.

NATHALIE PÉNELOUX

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
faible pluie

13°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -