Proposer d’autres jardins

Publié le 15/02/2017

Ruralite > Emploi >

Formation. Une licence pro dédiée aux jardins devrait voir le jour dès la rentrée. Son originalité : elle est portée par la fac des lettres et sciences humaines, les Compagnons, l’Uniema et les établissements de formation agricole.

L’ensemble des partenaires qui vont participer au partage de savoir avec les étudiants de la future licence pro. (Photo : N. P.)

Une licence pro, dont l’intitulé est Aménagement paysager : design des milieux anthropisés, devrait ouvrir dès la rentrée prochaine. Fait inhabituel, elle va être conduite en multipartenariat entre la faculté des lettres et sciences humaines, les établissements de formation agricole de Limoges-Les Vaseix et de Brive-Voutezac, la fédération compagnonnique et l’université européenne des métiers et des arts et du paysage (Uniema). Les collectivités territoriales seront aussi associées au projet. Cette licence pro se distinguera ainsi de celles déjà proposées au niveau national.

Lire la suite

Des mallettes outils pour les apprentis bouchers

Publié le 26/11/2016

Ruralite > Collectivités >

L’aide au 1er équipement est attribuée à tous les apprentis de niveau V et IV entrant en première année de formation. Douze mille jeunes sont concernés par ce dispositif. Pour les apprentis bouchers du Moulin-Rabaud à Limoges, cela s’est traduit par la remise d’une tenue et d’une mallette outils.

Lire la suite

Journée maîtres d’apprentissage-apprentis : Une dernière mise au point pour une bonne collaboration

Publié le 21/10/2016

Agriculture >

Jeudi 13 octobre, le CDFAA de la Haute-Vienne organisait sa traditionnelle réunion maîtres d’apprentissage et apprentis. Ce rendez-vous permet à toutes les parties de faire le point avant d’entamer une année de travail sur le terrain grâce aux représentants de l’inspection de l’apprentissage, de la Direccte, du service prévention de la MSA ou encore de la Chambre d’agriculture.


Lire la suite

Service remplacement : « J’ai souscrit un contrat groupe et bien m’en a pris ! »

Publié le 24/02/2016

Agriculture >

Annie Passerieux est exploitante agricole à La Terrade, sur la commune de Flavignac depuis 2008. Elle conduit une exploitation de 103 ha en système bovins viande naisseur engraisseur avec l’aide d’un salarié à plein temps.

Le troupeau se base sur 82 vaches mères. Les mâles sont commercialisés en taurillons vers 16-17 mois, les génisses partent vers 21 mois et les vaches de réforme (il y en a environ 14 par an) sont engraissées sous le cahier des charges Blason Prestige et vendues pour la boucherie. La SAU permet la culture de 18 ha de céréales (blé et orge) et de 12 ha de maïs ensilage. Le reste est consacré au pâturage et à la réalisation de stocks.

Besoins en main-d’œuvre assurés mais...

Le travail est partagé entre Annie et son salarié. Annie assure le suivi des animaux, le salarié travaille avec le gros matériel. Les chantiers d’ensilage et d’épandage du fumier se font en entraide avec d’autres agriculteurs du secteur. Parfois, il est fait appel à des entreprises de travaux agricoles... Grâce à toutes ces alternatives, les besoins en main-d’œuvre sont couverts.

Pourtant, quand Annie Passerieux s’est installée en 2008, elle a tout de suite pensé adhérer au Service de remplacement, « au cas où ». Son adhésion a démarré en avril 2009. « J’ai préféré préparer le terrain pour éviter d’être prise au dépourvu. Et j’ai bien fait ! » En effet, en décembre qui a suivi, en pleine période de vêlages, elle s’est blessée à une main et a dû être opérée en urgence. En arrêt de travail, elle a fait appel au Service de remplacement pour deux semaines. Annie Passerieux n’a rien à redire sur la prestation qui lui a été proposée : « Tout a été très rapide, efficace avec un remplaçant très professionnel », souligne-t-elle. Elle ajoute : « Pour faire appel à ce type de service, on a besoin d’être en confiance. »

Annie Passerieux (à droite) et Fabienne Larbre, responsable du Service de remplacement, devant quelques animaux de l’exploitation.

Lire la suite

Pascale Boistard, secrétaire d'État chargée des Droits des femmes, au Mas Jambost

Publié le 30/06/2015

Ruralite >

Pascale Boistard, secrétaire d'État chargée des Droits des femmes, a rencontré les professeurs et élèves du lycée des métiers des arts et techniques du Mas Jambost à Limoges. Guidée par Catherien Saule, proviseure, elle était notamment accompagnée de Catherine Beaubatie, députée, Marie-François Pérol-Dumont, sénatrice, Gérard Vandenbroucke, président du conseil régional du Limousin, Laurent Cayrel, préfet du Limousin, Luc Johann, Recteur de l'académie de Limoges, Sylvie Aucouturier-Vaugelade, conseillère régionale, Marie-Chrstine Crespy, Déléguée régionale aux droits des femmes et à l'égalité...

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
pluie modérée

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -