Les radicaux renouent avec leur histoire

Les radicaux renouent avec leur histoire

Publié le 13/07/2018

Ruralite >

Politique. Après le chamboule-tout de l’élection présidentielle de 2017, les radicaux se sont réunifiés, mettant un terme à plus de 40 ans de scission. En Haute-Vienne, le Mouvement radical vient d’être officiellement présenté.

Depuis décembre 2017, le parti radical est réunifié au plan national. Ce parti s’était divisé en 1972 : tandis que le parti radical valoisien s’ancrait au centre droit et a fait partie de l’UDF puis de l’UDI, le PRG (parti radical de gauche) s’alliait aux partis de gauche. Le parti réunifié s’est intitulé « Mouvement radical social-libéral » et a tenu son premier congrès national le 24 janvier de cette année.

Le bureau du Mouvement radical social-libéral de Haute-Vienne (de g. à dr.) : Pierre Lefort, Vincent Léonie, Marie-Claude Lainez, Jean-Marc Gabouty, Monique Boulestin, René Arnaud, Sylvie Billat. (Ph. E. Dueso)

En Haute-Vienne, cette alliance avait été préfigurée il y a presque quatre ans par le binôme entre Jean-Marc Gabouty, alors président de l’UDI 87, et Monique Boulestin, présidente du PRG 87, sa suppléante, élus aux élections sénatoriales de 2014. « Pour le rapprochement, nous n’avons pas attendu (l’élection de) Macron », notait Jean-Marc Gabouty, lors de la présentation officielle du Mouvement radical de Haute-Vienne. « La notion historique droite/gauche est un peu dépassée. »

Retour aux sources

Le nouveau parti se veut indépendant tout en laissant la porte ouverte aux alliances. Il est aujourd’hui, rappellent ses dirigeants haut-viennois, « un partenaire de la majorité présidentielle ». Deux de ses membres, Jacques Mézard et Annick Girardin, font en effet partie du gouvernement. « Le Mouvement radical soutient en globalité les projets gouvernementaux mais se réserve aussi le droit de voter les lois en conscience », précisent immédiatement les responsables.

Il faut donc trouver un équilibre entre passé polarisé et avenir recomposé : « pour les mandats en cours, les alliances demeurent », note Jean-Marc Gabouty. Le nouveau parti « intègre son histoire » en revendiquant ses principes fondamentaux : « défenseur de la laïcité, de la construction européenne, de la liberté d’entreprendre et de la solidarité, en particulier avec les plus démunis ». Au début du xxe siècle, les radicaux ont porté la loi de séparation de l’Église et de l’État en 1905 tout en défendant farouchement la propriété privée, attaquée par les socialistes de l’époque. Leurs alliances avec la gauche ou la droite se faisaient en fonction des projets en cours d’examen.

Le Mouvement radical tel que présenté la semaine dernière s’inscrit dans cette filiation historique : « Nous tenons à conserver la liberté des radicaux, précise Jean-Marc Gabouty. Les engagements que nous prenons ne sont pas binaires. Certains essaient de nous ramener à des choses binaires mais nous ne sommes pas dans cette logique parce que nous pensons que le monde est plus compliqué. »

ESTELLE DUESO

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -