Assises de la mobilité : Le front commun se fait attendre

Publié le 12/10/2017

Ruralite > Transports >

Assises de la mobilité. La ministre des Transports a reçu des élus locaux concernés par le rapport Delebarre sur le désenclavement du Limousin et des territoires limitrophes pour une réunion qui a débouché sur pas grand-chose.

Après le rapport du sénateur Michel Delebarre sur le désenclavement du Limousin et des territoires limitrophes, paru en catimini durant l’été, les élus locaux se sont mobilisés. En ordre un peu dispersé.

La première salve a été tirée par Gérard Vandebroucke, président de Limoges Métropole, qui, dans un courrier du 7 septembre cosigné par de nombreux élus1, s’étonnait des solutions proposées dans le rapport et indiquait au Premier ministre : « Même si nous n’ignorons pas que votre agenda est extrêmement chargé, nous sollicitons un rendez-vous dans les meilleurs délais afin de pouvoir échanger avec vous sur ce dossier qui nous tient particulièrement à cœur. »

Lire la suite

Pas de front commun pour défendre le territoire aux assises de la mobilité

Publié le 08/09/2017

Ruralite > Transports >

Le rapport de Michel Delebarre sur « l’accessibilité du Limousin et des territoires limitrophes » rendu public au cœur de l’été avait pris les élus de court. Il en ressortait toutefois qu’à part Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports, il ne satisfaisait pas grand monde.

Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, avait déclaré le 28 juillet : « heureusement que je ne me faisais aucune illusion sur ce rapport, parce que si j’avais eu des illusions, je tomberais de haut » et il avait promis des initiatives rapides. Émile-Roger Lombertie, maire de Limoges, Sophie Beaudouin-Hubière, députée, reconnaissaient qu’il faudrait agir de concert. « Si nous n’arrivons pas, localement, à faire front uni, il se passera ce qui s’est passé avec la LGV » précisait la députée LREM.

Quelques semaines plus tard, le 7 septembre, un courrier était envoyé au Premier ministre Édouard Philippe. Il était signé : Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental de la Haute-Vienne, Marie-Françoise Pérol-Dumont et Jean-Marc Gabouty, sénateurs de la Haute-Vienne, Jean-Paul Denanot, député européen, Pierre Massy, président de la CCI de la Haute-Vienne, Jean-Marie Delage, président de la Chambre d’agriculture de la Haute-Vienne, Jean-Pierre Gros, président de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat, et Alain Célérier, président de l’université de Limoges.

Ni le maire de Limoges, ni les députés de la Haute-Vienne n’ont tenu à signer le document. La députée Marie-Ange Magne a fait savoir via notre compte twitter, sans exposer les raisons de sa non-participation à cette initiative commune, qu’elle reviendra sur le sujet du désenclavement « dans une prochaine communication. Il est important de vous expliquer notre position, même si vous avez déjà des indices ».

Pas de front uni

Même si la lettre explique que le rapport Delebarre ne peut pas « constituer une réponse sérieuse aux attentes des citoyens, des élus et des acteurs socio-économiques de notre territoire », il est difficile de voir ce qui a empêché la constitution d’un front commun de nos élus sur la question, alors que se précisent les assises de la mobilité qui doivent identifier les « attentes à l’horizon 2030 » et déboucher sur une loi d’orientation (premier semestre 2018) qui comportera, avait précisé Élisabeth Borne, « une vision à moyen terme des infrastructures et une programmation, année par année, des projets et des financements de l’État sur une période de cinq ans ».

Le courrier adressé au chef du gouvernement identifie deux priorités : la mise à 2x2 voies de la RN 147, en étudiant toutes les solutions, « y compris une concession autoroutière » et la « restauration d’une véritable liaison aérienne de qualité entre Limoges et les aéroports parisiens ».

Par ailleurs, il était rappelé à l’État ses engagements pris sur la ligne Polt afin que « le renouvellement du matériel roulant sur cette ligne se fasse dans les plus brefs délais. » Dans le dernier paragraphe, il est demandé une participation financière de l’État pour la mise en place sur la communauté d’agglomération de Limoges Métropole de lignes de bus à haut niveau de service (BHNS) et un « rendez-vous dans les meilleurs délais ».

Lire la suite

Petit tour dans les souterrains de Limoges

Publié le 28/08/2017

Ruralite > Collectivités >

Limoges Métropole cartographie et fait l'inventaire des caves et cavités du centre ancien de Limoges. La mission a été confiée au bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). Gilles Bégout, vice-président de Limoges Métropole, présente cette opération dont le coût s'élève à 548 330 euros : Limoges Métropole pour 30%, BRGM pour 20% et le Fonds de prévention des risques naturels majeurs pour 50%.

Lire la suite

La piste André-Raynaud ouverte aux cyclistes

Publié le 15/06/2017

Ruralite > Collectivités >

Limoges Métropole. Le vélodrome sera inauguré une fois la couverture posée, mais à Bonnac-la-Côte la piste est désormais accessible aux associations sportives du département.

Après plusieurs années de travaux, le vélodrome qui sera inauguré sous le nom de « Raymond-Poulidor » entre dans sa phase de fonctionnement. Vendredi 2 juin, Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, et Claude Brunaud, 6e vice-président et maire de Bonnac-la-Côte, ont symboliquement ouvert à la circulation cycliste la piste André-Raynaud de ce chantier à 3 millions d’euros.

La gestion de l’équipement est assurée par la communauté d’agglomération qui a recruté une éducatrice territoriale des activités physiques et sportives (Etaps), celle-ci aura notamment pour mission de gérer les plannings d’utilisation.
Le vélodrome a été conçu pour pouvoir accueillir des compétitions de niveau national. Il est capable de recevoir 500 à 700 spectateurs positionnés debout sur le pourtour de la piste de 250 m de long. L’ensemble a été homologué par l’Union cycliste internationale (UCI) et la Fédération française de cyclisme (FFC). Les travaux de couverture (la piste est pour l’heure à l’air libre) auront lieu entre fin 2017 et le printemps 2018. La solution technique retenue combine un dôme gonflable et des entrées bâties en structure métal. Le vélodrome pourra alors être officiellement inauguré.
Au centre du vélodrome, sur le pan extérieur de la piste d’initiation, les élus ont découvert une plaque portant la mention « Piste André-Raynaud, champion du monde de demi-fond, né à Cieux en 1904 ».
Le nom n’est pas inconnu des passionnés de sport, puisque le vélodrome aujourd’hui disparu du Grand-Treuil à Limoges portait son nom et qu’il existe encore un gymnase André-Raynaud. En 1936, le coureur connaissait une année faste en cumulant les titres de champion de France de demi-fond et de champion du monde avant de mourir l’année suivante dans un tragique accident au palais des sports d’Anvers (Belgique).

Lire la suite

« La décentralisation est un beau débat »

Publié le 16/02/2017

Ruralite > Collectivités >

Aménagement du territoire. Le programme de la visite ministérielle d’Estelle Grelier a mis en avant les investissements réalisés en zone rurale, malgré un cadre budgétaire restreint pour les collectivités.

Estelle Grelier, secrétaire d’État aux collectivités territoriales (Ph. ED)

« La décentralisation est un beau débat »

Sa journée en Haute-Vienne s’apparentait à un marathon. Entre une réunion avec les élus à Saint-Yrieix-la-Perche et plusieurs inugurations sur le territoire de la communauté de communes du Val-de-Vienne, Estelle Grelier, secrétaire d’État chargée des collectivités territoriales a délivré quelques messages renforcés par son statut revendiqué d’ancienne présidente de communauté de communes. Elle a déploré l’absence des enjeux territoriaux dans les débats autour de l’élection présidentielle. « La vérité c’est que ce ne sont pas des débats émergents au niveau national. Mais ils doivent avoir lieu, il faut avoir ces débats. Je plaide dans ma famille politique pour dire que les efforts des collectivités ont été faits, elles ont vécu une baisse de dotation.  Quand un candidat parle de 100 milliards d’économies, cela ne se fait pas d’un claquement de doigts, cela signifie la fin de la dotation globale de fonctionnement. Quand un candidat dit qu’il faut supprimer 30 000 communes dans ce pays, ça mérite au moins d’avoir un petit débat ».

Lire la suite

Limoges Métropole : L’improbable proposition de Limoges

Publié le 27/01/2017

Ruralite > Collectivités >

Limoges Métropole. Limoges a publié un document réunissant 12 propositions « pour relancer le dialogue au sein de l’agglomération ». Gérard Vandenbroucke, président de l’EPCI, veut y voir un signe positif.
Julie Lenfant, maire de Chaptelat, assistait pour la première fois aux vœux de Limoges Métropole. Sa commune est entrée dans l'EPCI au 1er janvier 2017.

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

17°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -