Tous mobilisés le 7 juin

Publié le 06/06/2016

Agriculture >

La moitié de l’année 2016 est bientôt écoulée et les services du ministère de l’Agriculture ne nous ont pas encore notifié les soutiens de la Pac 2015. En théorie, nous aurions dû en percevoir une grande partie en décembre 2015. Le constat est qu’aujourd’hui nous ne connaissons ni le nombre ni la valeur de nos DPB (droit au paiement de base) qui ont remplacé au 1er janvier 2015 les DPU (droit au paiement unique). À ce jour, seules les aides ovines et caprines 2015 ont été soldées. Les autres soutiens auraient dû nous être versés il y a plus de six mois. Pire, les délais de versement différé qui nous sont annoncés ne sont pas respectés. Ces retards se cumulent avec une baisse importante et durable des cours en viande bovine et en production laitière.

La FCO et la grippe aviaire, qui ont particulièrement frappé notre région, sont venues aggraver la situation. Lors de chaque rencontre avec les élus ou les représentants des pouvoirs publics nous n’avons pas cessé de tirer la sonnette d’alarme. Hélas ! nous sommes toujours étranglés par des prix non rémunérateurs et maintenus sous respiration artifi cielle par le versement de soutiens européens qui s’éternisent. Cette situation plonge les trésoreries dans des situations inextricables et certaines de nos entreprises ne sortent plus de la précarité et de l’incertitude. Parce que nous sommes à bout de patience, mercredi dernier, à la CDOA plénière, vos représentants de la FDSEA, des JA et de la Chambre d’agriculture ont refusé de siéger avec les représentants de l’administration et les élus. Les agriculteurs ne peuvent plus attendre, les pouvoirs publics et les élus doivent se donner les moyens pour que les aides Pac 2015 soient versées maintenant. Sans doute, un ministre de l’Agriculture qui se consacre à sa mission à plein temps et laisse la casquette de porte-parole du gouvernement à un(e) autre nous permettrait-il d’avancer plus vite et mieux.
Retards de paiement de la Pac, lourdeur administrative des dossiers PCAE, incapacité de l’ASP à les instruire, grille des 200 points du Conseil régional... Aujourd’hui, la coupe est pleine. Nous avons décidé d’organiser le mardi 7 juin une action syndicale forte pour rappeler à nos interlocuteurs leurs responsabilités. Nous comptons sur tous les agriculteurs du département pour être présents et faire passer le message : nous ne ménageons pas nos efforts pour remplir nos devoirs, toujours plus contraignants, il est temps que nos droits soient respectés.

Les pouvoirs publics et les élus doivent faire leur travail pour donner les moyens aux agriculteurs de ce département de continuer à faire le leur.

Emmanuel Rabaud, président de la FDSEA 87.

Lire la suite

La FDSEA et les JA rencontrent Daniel Boisserie, député

Publié le 10/02/2016

Agriculture >

Jeudi 4 février, une délégation de la FDSEA et des JA conduite par Emmanuel Rabaud et Lionel Lachaud, respectivement président de la FDSEA et des JA, a rencontré Daniel Boisserie, député-maire de Saint-Yrieix-la-Perche. Les représentants syndicaux ont insisté sur les dangers encourus par l'agriculture française et l'élevage en particulier. Veut-on garder un élevage en France ? Cette question a été posée au député-maire. Le doigt a été mis sur l'absence de prix, le libéralisme sauvage auquel est confronté le monde agricole, l'excès de normes, l'importance d'arrêter le dumping social en Europe, la nécessité de développer un étiquettage sur les produits transformés... Le dossier de la grippe aviaire a aussi été abordé avec le témoignage d'une productrice de canards gras en vente directe. Là aussi il est urgent de faire quelque chose pour soutenir ces éleveurs. Daniel Boisserie s'est montré à l'écoute.

Lire la suite

Crise de l'élevage : les agriculteurs ont bloqué l'A20

Publié le 24/07/2015

Agriculture >

À l'appel de plusieurs syndicats du Massif central (FDSEA 23, FDSEA 87, JA 23, JA87...), les agriculteurs ont installé des barrages filtrants sur l'A20, jeudi 23 juillet, à hauteur de l'échangeur de La Croisière.

Alors que le nombre de barrages organisés par les agriculteurs sur les routes de France était en augmentation, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, après avoir révélé les conclusions du rapport du médiateur des relations commerciales agricoles, a annoncé un plan de soutien à l’élévage français, 24 mesures pour un montant global estimé de 600 millions d’euros.

Lire la suite

Forte mobilisation de soutien au projet d'atelier collectif d'engraissement de Saint-Martial-le-Vieux

Publié le 06/07/2015

Agriculture > Bovins >

De nombreux agriculteurs, des acteurs de la vie économique locale, des politiques, des représentants syndicaux nationaux se sont mobilisés vendredi autour du projet d'atelier collectif d’engraissement de Saint-Martial-le-Vieux. Le préfet du département de la Creuse,  Philippe Chopin, est également venu visiter le site.

Lire la suite

Menace de fermeture sur la trésorerie des Feuillardiers

Publié le 12/06/2015

Ruralite > Collectivités >

Les élus de la communauté de communes des Feuillardiers viennent d'apprendre que l'État envisage de fermer la trésorerie située sur le site de la Monnerie. Ils se sont mobilisés et rassemblés devant le bâtiment pour manifester leur mécontentement.

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

17°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -