Sur Limoges, la fibre est presque partout

Publié le 05/11/2018

Ruralite > Numérique >

Fibre. Orange continue de déployer la fibre optique sur Limoges Métropole (hors Couzeix et Chaptelat) et d’annoncer que tous les foyers seront raccordables en 2022. Pour l’heure, l’essentiel des prises se situe à Limoges.

Pour Orange, le calcul était vite fait : sur les 107 000 logements de la communauté d’agglomération Limoges Métropole (hors Couzeix et Chaptelat) qu’ils se sont engagés en 2011 à raccorder à la fibre optique, plus de 82 000 sont situés sur Limoges. « Sur la ville de Limoges, une grosse part du déploiement est désormais terminée, s’est félicité Franck Aupetit, délégué régional Orange, joint par téléphone le 30 octobre. Ce que nous appelons le réseau dans la rue sera quasi fini à la fin de l’année. »

Le réseau dans la rue correspond aux équipements nécessaires à l’arrivée de la fibre dans les différents quartiers, comme les armoires (techniquement appelées point de mutualisation), les points de branchement optiques (qui permettent à un fournisseur d’accès de se brancher sur le réseau de fibre pour amener la fibre jusque dans un domicile) et les nœuds de raccordement optique (NRO), généralement hébergés dans les centraux téléphoniques.

Sur le site reseau.orange.fr, il est possible de voir si son habitation est dans un quartier où la fibre a été tirée dans la rue, si son habitation est raccordable (il faut alors contacter un fournisseur d’accès pour voir s’il propose des offres Ftth). Il est également possible, si le foyer n’est pas raccordable, d’indiquer que l’on est intéressé par la fibre.

Lire la suite

«Comment la fibre ne vous simplifie pas forcément la vie, surtout au début», par Églantine

Publié le 24/10/2018

Ruralite > Numérique >

La fibre, symbole de progrès technologique, vient d’être installée dans mon quartier, à Panazol. Depuis plusieurs mois, des techniciens de Scopelec, une entreprise spécialisée dans la téléphonie, passaient des fils, et des fils, et des fils... Et puis, un jour, des boîtiers sont sortis de terre et se sont installés sur de nombreux poteaux électriques, ceux sur lesquels les fils de téléphone normal sont déjà accrochés...

Quand Orange m’a contactée par téléphone pour me proposer la fibre, j’ai d’abord décliné l’offre. Techniquement, je ne savais pas si oui ou non l’installation était réalisable. Je devais réfléchir...

Dans la foulée, un commercial nous a visité un à un, tous mes voisins et moi. Très sympathique, il m’a convaincue de passer le pas puisque, de toute manière, la fibre allait remplacer à plus ou moins brève échéance le réseau classique. C’est vrai qu’elle présente de nombreux avantages. La box ne craint pas l’orage, les coupures de communication sont inexistantes, le débit est nettement supérieur (à condition d’avoir un ordinateur adapté bien sûr). Et puis il y avait une offre promotionnelle : le même tarif était garanti pendant un an à compter de l’installation. Bref, rendez-vous a été pris pour début juin. Et là, mes voisins et moi, un par un, nous avons vu l’installation reportée « à dans un mois », nous a-t-on dit. Si la fibre était bien arrivée dans le boîtier, le raccordement en aérien à nos domiciles respectifs nécessitait l’agrément des poteaux électriques (quand ils sont agréés, les poteaux doivent être équipés d’un bandeau métallique vert). Une étude devait être réalisée. Et bien sûr à chaque client retoqué, une étude du même poteau était relancée...

Lire la suite

Fibre : L’étrange volte-face du Département

Publié le 23/10/2018

Ruralite > Numérique >

Fibre. Après des débats houleux, le Conseil départemental a adopté un rapport demandant à Dorsal d’envisager l’initiative privée pour déployer 80 000 prises Ftth. Jean-Claude Leblois avait jusqu’ici toujours dénoncé cette option.

Réunis en séance plénière le 16 octobre, les élus du département ont adopté* un rapport demandant à l’opérateur public du numérique en Limousin, Dorsal, d’étudier la possibilité de recourir à un Appel à manifestation d’engagement local (Amel) pour fibrer la Haute-Vienne, hors jalon 1et hors zone Orange.

Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental, a expliqué sa nouvelle position par un courrier reçu en date du 18 septembre, dans lequel le Premier ministre lui indique qu’« aucun financement n’est garanti tant que les voies des opérateurs du privé n’auront pas été exploitées ». D’habitude moins prompt à obtempérer à une demande gouvernementale (le Département n’a pas signé le pacte de confiance voulu par l’État), le président a également indiqué : « J’ai toujours défendu l’intérêt des Haut-Viennois, pas celui des Creusois ou des Corréziens. Je ne veux pas que Dorsal soit le banquier des autres. »

Lire la suite

Fibre : l’épineux dossier des zones Amel

Publié le 25/09/2018

Ruralite > Numérique >

Numérique. Alors que la fibre arrive enfin en zone rurale (premières commercialisations prévues en novembre), le modèle de déploiement imaginé par les acteurs locaux est remis en cause par les appétits du secteur privé.

[Mise à jour] Dans un courrier en date du 18 septembre, adressé à Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental de la Haute-Vienne, le Premier ministre indique que les fonds d'État consacrés au fibrage de la France ne seront pas abondés : "Il n'est pas prévu à ce stade de prolonger cette enveloppe sans avoir la certitude que l'investissement privé ait été mobilisé au maximum. Ce ne serait pas responsable pour notre dette publique, ce ne serait pas responsable pour notre économie, ce ne serait pas responsable pour les usagers de ces réseaux."
Jean-Claude Leblois a fait savoir lors de sa conférence de presse de rentrée qu'il attendait "une proposition de fibre de l'opérateur privé sur l'ensemble du département. Je ne veux pas de vente à la découpe de la Haute-Vienne."
[/Mise à jour]

Le 6 septembre dernier, sans publicité, la préfecture a organisé une réunion avec les acteurs du numérique du Département et en présence de Régis Baudoin, directeur de la mission France très haut débit (FTHD), pour étudier l’épineux sujet des appels à manifestation d’engagements locaux, également connus par les initiés sous l’acronyme de zones Amel.

Édouard Philippe à la   Conférence nationale des territoires. ©Florian David/Matignon

Les zones Amel sont apparues le 14 décembre 2017. Depuis Cahors, le Premier ministre présente le plan très attendu pour « l’aménagement numérique des territoires » qui doit tracer la feuille de route de la seconde phase du plan FTHD porté par le gouvernement précédent.

Le plan initial prévoyait de raccorder 100 % des foyers en THD et principalement en fibre avant la fin 2022. Quelques semaines avant les annonces d’Édouard Philippe, un rapport de l’Assemblée nationale constate : « En 2022, 50 % des habitants de zones peu denses ne bénéficieront pas du réseau en fibre optique, et 15 % d’entre eux ne seront toujours pas connectés à un réseau filaire, même si, en théorie, ils auront tous accès à une forme de très haut débit. (...) Et c’est cette même année que l’ensemble des crédits nationaux du plan FTHD, soit 3,3 milliards d’euros, auront été consommés. »

Lire la suite

Le bonhomme de chemin de la French Tech

Publié le 15/05/2018

Ruralite > Numérique >

Numérique. Le label French Tech tirait un premier bilan après vingt-deux mois d’existence. La réussite de la première session de l’accélérateur de start-up a été mise en avant.

Àl’occasion d’un premier bilan de la French Tech, label un peu opaque pour le commun des mortels, Benjamin Laporte, de Onegates, est venu apporter son témoignage. Son entreprise faisait partie des cinq start-up retenues par Limoges Métropole pour participer à la première session de l’accélérateur. L’accélérateur désigne un programme intensif de formations, de visites d’entreprises et de mentorats.

Benjamin Laporte, de Onegates (qui propose notamment une solution numérique de clés dématérialisées), a fait partie de la première session de l’accélérateur, programme de formation et de mentorat intensif. Il a assuré que ces trois mois d’accélération avaient beaucoup apporté à son entreprise.  (Ph. Stéphane Monnet)

Dressant un bilan de ces trois mois d’accélération, le jeune créateur d’entreprise a assuré que le bilan était positif, notamment sur trois points : montée en compétence des personnels, développement du réseau et approche de la phase de développement commercial. « Nous sommes très près de commercialiser un produit et le passage par l’accélérateur nous a aidés à nous poser les bonnes questions. »

Lire la suite

La fibre optique arrive dans les collèges de Haute-Vienne

Publié le 11/04/2018

Ruralite > Numérique >

Numérique. Dans le cadre de son plan numérique, le Département finit de raccorder les 34 collèges de Haute-Vienne à la fibre optique. Le montant de ces opérations approche le million d’euros.

Fin mars, le président du Conseil départemental de la Haute-Vienne, s’est rendu avec une délégation d’élus et des représentants des partenaires de l’opération au collège Arsène Bonneaud de Nexon pour officialiser les premiers raccordements à la fibre optique. « On ne voulait pas qu’il y ait des collèges privilégiés par rapport à d’autres dans ce domainea déclaré Jean-Claude Leblois. Donc, d’ici à la fin du mois de mai, l’ensemble des collèges sera fibré et pourra bénéficier d’une connexion à 100 Mbits/s. »

Ces raccordements, rendus possibles par la présence sur tout le département du réseau de fibre optique public Dorsal, s’inscrivent dans le plan numérique du Département (2016 - 2021) qui prévoyait 4 M€ d’investissements et 1 M€ destinés à supporter les charges de fonctionnement. Outre le raccordement à la fibre (pour près d’un million d’euros), le plan a permis d’équiper les établissements de matériel moderne, comme des flottes de tablettes numériques.

« Pour la rentrée 2018, on pourra dire que la Haute-Vienne proposera à l’ensemble de ses collèges, la fibre, s’est réjoui Jean-Claude Leblois. La fibre, c’est une chose, mais ce qui est important, ce sont tous les usages qui vont aller derrière. On l’a vu ici, à Nexon, où les équipes pédagogiques constatent déjà une amélioration sur l’utilisation des outils numériques. »

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -