Un meilleur débit en cadeau de Noël

Publié le 04/12/2017

Ruralite > Numérique >

Numérique. Limoges Métropole a investi 1,5 million d’euros pour réduire la fracture numérique et conduire des opérations de montée en débit internet sur 7 communes.

En janvier 2018, près de 2 400 foyers de Limoges Métropole auront connu une hausse significative de leur débit internet. L’opérateur historique Orange, qui a préempté la zone en 2013 (hors Couzeix et Chaptelat qui n’avaient pas encore rejoint l’agglo) et qui déploie, en ce moment mais selon son calendrier, la fibre optique jusque chez l’abonné (Ftth), avait fait savoir aux communes les plus excentrées que la fibre ne serait pas pour tout de suite... (Orange dispose d’une date limite de déploiement, 2022, mais aucune sanction n’est prévue en cas de manquement.)

Lire la suite

Dorsal mise sur « Nouvelle-Aquitaine THD »

Publié le 07/07/2017

Ruralite > Numérique >

Le syndicat mixte Dorsal, chargé de l’aménagement numérique de l’ancienne région Limousin, vient de voter à l’unanimité son entrée à la Société publique locale (SPL) « Nouvelle-Aquitaine THD ». Cet engagement se traduit pour Dorsal par une participation de 1,5 million d’euros au capital de la SPL que le syndicat financera à 50 % via la Région Nouvelle-Aquitaine, le restant étant partagé entre les trois Départements  : Corrèze, Creuse et Haute-Vienne.

(De g. à dr.) Jean-Marie Bost, président de Dorsal, et Mathieu Azouard, président de la Société publique locale (SPL) « Nouvelle-Aquitaine THD », après le vote de l’entrée du syndicat mixte Dorsal dans la SPL. (Ph. Stéphane Monnet)

Mathieu Azouard, président de la SPL « Nouvelle-Aquitaine THD », a rappelé le fonctionnement de la SPL : « Les réseaux construits par Dorsal seront confiés à la SPL pour leur commercialisation. Les recettes générées par cette commercialisation (les montants des locations versés par les opérateurs) seront reversées sous forme de redevance à nos actionnaires. Plus nous avons de prises à commercialiser, plus nous pouvons peser face aux opérateurs. L’objectif est bien d’être le plus vertueux possible et de valoriser les investissements massifs qui sont faits par les collectivités, principalement les Départements, les agglomérations et les EPCI. En Nouvelle-Aquitaine, 1,5 milliard d’euros seront investis les cinq prochaines années dans le numérique. »

 

Lire la suite

5 Mbits pour 85 % du territoire en 2021

Publié le 13/04/2017

Ruralite > Numérique >

Depuis quelques semaines, élus et particuliers peuvent consulter sur le site de Dorsal une carte interactive qui indique par communes les opérations prévues : montée en débit ou déploiement de la fibre.

En mars 2016, Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental, avait réuni les maires et réaffirmé : « Le numérique doit être une cause départementale. Il faut un débit convenable pour tous. » Beaucoup de maires avaient profité de cette réunion pour demander un calendrier précis. « On va commencer en 2018, pour être équipé en 2020 ? À 5 Mbits ? Mais je ne serai plus élu à ce moment-là, car je serai le menteur qui avait annoncé l’ADSL pour 2016 » avait lancé Jean-Jacques Faucher, maire de Saint-Jouvent.

Alors que le SDAN (Schéma directeur d’aménagement numérique) adopté en 2012 prévoit 5 Mbits/sec pour 100 % du territoire en 2021, le président de Dorsal Jean-Marie Bost, plus prudent, préfère parler de 85 % du territoire. Quant à une couverture 100 % fibre de la Haute-Vienne, les premières estimations qui la situaient à l’horizon 2035 semblent encore d’actualité.

Lire la suite

Mon mobile passe ou pas ?

Publié le 05/04/2017

Ruralite > Numérique >

L’Arcep, notre gendarme des télécoms, publie désormais sur son site un observatoire de la couverture mobile des territoires. Au moyen d’une carte, l’utilisateur peut zoomer sur sa commune et visualiser la couverture fournie par les quatre opérateurs : Orange, Bouygues, SFR et Free. On voit par exemple que sur Le Chalard, SFR passe moins bien que les autres opérateurs.

Cet observatoire s’inscrit dans le cadre des actions que mène l’Arcep pour améliorer l’information des utilisateurs en matière de couverture et de qualité des services. Pour choisir un opérateur, les utilisateurs peuvent, en effet, s’appuyer sur 4 critères : le contenu de l’offre, le prix, la qualité de service de l’opérateur et sa couverture. Si les informations disponibles sur le marché permettent bien de comparer les opérateurs sur les deux premiers critères, la comparaison de la couverture et de la qualité des opérateurs est quant à elle complexe, en particulier pour les services mobiles. L’Arcep s’attache donc à améliorer la transparence du marché sur ce point en fournissant cette carte en ligne dont les données sont régulièrement mises à jour et disponibles en open data.

En introduction de la carte, l’internaute peut retrouver les dernières enquêtes menées par l’Arcep et s’apercevoir que la fracture numérique existe aussi pour les liaisons mobiles : « L’écart de qualité entre la zone rurale et la zone urbaine du territoire demeure toutefois important, qu’il s’agisse des appels vocaux ou des débits. Le débit moyen mesuré avec un terminal 4G est de 6 Mbit/s en zone rurale et de 30 Mbit/s en zone dense. »

https://monreseaumobile.fr

Lire la suite

S’initier à internet avec les Matinées seniors

Publié le 09/01/2017

Ruralite > Numérique >

Pour Annick Morizio, première vice-présidente du Conseil départemental, l’accessibilité au numérique pour tous est une question d’égalité. « La dématérialisation est dans l’air du temps, nous avons à cœur de donner cet accès à tous. » Outre les investissements réalisés pour le déploiement du haut débit, le Département organise les Matinées seniors : des séances d’information animées avec des partenaires tels que l’administration fiscale ou les organismes d’assurance sociale.

Atelier « réaliser des démarches administratives », le 18 novembre à Solignac.

 

Lire la suite

Limoges Métropole : Et finalement ils signent une convention prévoyant le suivi des déploiements de la fibre

Publié le 08/12/2016

Ruralite > Numérique >

Limoges Métropole, Orange et l’État ont signé une convention de programmation et de suivi des déploiements FttH. L’opérateur privé s’engage à communiquer tous les six mois sur ses opérations. Limoges Métropole a acté que des zones en souffrance nécessitaient une phase intermédiaire de montée en débit avant l’arrivée promise de la fibre au plus tard en 2022.

L’observatoire du plan France THD publie une carte qui colore selon les débits supposés les zones comportant des logements. Là où il n’y a pas de couleur, c’est qu’il n’y a pas de logement. Pour chaque habitation, vous pouvez voir l’estimation de débit proposée par la mission France THD. Sur le site de l’observatoire, http://observatoire.francethd.fr, il est possible de zoomer jusqu’au niveau de sa rue.

Tout le monde s’est rangé à l’idée. Sous l’œil bienveillant de l’État, Limoges Métropole et Orange viennent de signer une convention de programmation et de suivi des déploiements FttH. Ce type de convention n’intéressait pas grand monde à leur apparition. Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie, en avait refait la promotion avec sa chargée du numérique, Axelle Lemaire. Ils avaient d’ailleurs promis en juillet 2015 que l’ensemble des conventions entre opérateurs et collectivités serait signé avant la fin de cette année-là...

À Limoges, Franck Aupetit, délégué régional Orange, nous répétait que ce genre de convention n’était pas « indispensable » avant de finalement presser la Métropole en mai-juin 2016 d’en signer une. « Nous avons temporisé », reconnaissait Jacques Migozzi, élu en charge du dossier à l’agglomération. Il n’était pas question de signer une convention qui en « aurait dit le moins possible ».

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
pluie modérée

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -