Alimentation : Nutri-score : enfin opérationnel

Alimentation : Nutri-score : enfin opérationnel

Publié le 10/11/2017

Ruralite > Santé >

Peu désireux de voir s’appliquer sur leurs produits un étiquetage nutritionnel, industriels et distributeurs ont tenté de faire barrage.

La mise en place d’une information nutritionnelle lisible et uniforme est un long chemin semé d’embûches. L’actualité récente l’a montré. Si le logo Nutri-score vient officiellement d’entrer en vigueur, par un arrêté ministériel du 31 octobre, les formidables résistances opposées par l’industrie agroalimentaires et les distributeurs ne sont pas de bon augure pour sa généralisation.

La loi du 26 janvier 2016 prévoyait que les pouvoirs publics devaient se prononcer pour un système d’étiquetage simple, figurant sur la face avant de l’emballage des produits. Cette mesure vise à améliorer le niveau d’information des consommateurs, notamment ceux qui rencontrent le plus de difficultés sociales et qui sont le plus exposés à une alimentation déséquilibrée et donc aux pathologies qu’elle favorise.

La réglementation européenne ne permet pas, en l’état actuel, d’imposer une information nutritionnelle et Nutri-score repose donc sur « le volontariat des entreprises de l’agroalimentaire et des distributeurs », indique le ministère de la Santé. Certains eurodéputés avaient porté auprès du Parlement européen un projet d’étiquetage basé sur les feux tricolores (ce système est actuellement en vigueur au Royaume-Uni). Les industriels ont exercé un intense lobbying (l’ONG Corporate Europe Observatory estime qu’ils auraient dépensé pour cette opération plus d’un milliard d’euros) et le projet n’a pas été voté.

Conflits d’intérêt

En France, le comité de pilotage chargé de l’étude sur l’étiquetage nutritionnel a subi de fortes pressions. Son président et trois chercheurs qui en faisaient partie ont démissionné pour dénoncer les conflits d’intérêt présents au sein du comité. En outre, lors de la phase d’expérimentation de l’étiquetage dans 60 magasins, une équipe de recherche a pointé du doigt le trop faible nombre de produits étiquetés qui posait question quant à la fiabilité des résultats.

Le système Nutri-score a finalement été choisi. « Les résultats ont montré que Nutri-score est le système le mieux compris et le plus performant pour améliorer la qualité nutritionnelle du panier d’achat de toute la population et davantage encore pour les clients plus défavorisés », a estimé le ministère.

Au printemps 2017, des distributeurs et industriels se sont engagés à l’appliquer sur leurs marques. Il s’agit de Leclerc, Auchan, Intermarché, Fleury Michon, Mc Cain et Danone. De son côté, l’Anses estime que l’étiquetage nutritionnel est très insuffisant « au regard des enjeux actuels de santé publique » et préconise des actions très larges d’information et d’éducation à l’équilibre nutritionnel, notamment auprès des enfants.

Voir aussi : 

www.mangerbouger.fr

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

13°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -