Record d'affluence battu pour la 10e édition de Tech-Ovin

Publié le 11/09/2017

Agriculture > Ovins >

"Plus de 15 000 visiteurs, un record, 250 exposants, un autre record. Plus de 1 000 jeunes venus des établissements de la grande région, encore un record et l’international en plein développement, le tout sur fond d’états généraux de l’alimentation. Voilà le bilan de Tech-Ovin 2017. 

Quand tout se déroule comme vous l’aviez espéré et même mieux, il faut d’abord remercier celles et ceux qui ont contribué à cette réussite. En premier lieu, les bénévoles, plus d’une centaine d’éleveurs ovins, bovins, de retraités, épaulés par Nicolas, Chloé, Catherine et Christelle, sont aujourd’hui épuisés mais plus que jamais satisfaits du travail accompli. Ils ont d’ailleurs, pour la première fois, désigné le meilleur d’entre eux. À l’issue d’un débat très démocratique, ils ont élu Jean-Marc Boyer dit Boboy, nous aurons l’occasion d’en reparler. Il faut associer à cette réussite tous les partenaires historiques de Tech-Ovin : la Chambre d’agriculture 87 active sur presque tous les pôles, les JA régionaux et Charlotte Guéret qui ont animé un pôle avenir exceptionnel où intervenaient notamment la MSA, la Safer, l’enseignement agricole et Pôle emploi, le Ciirpo omniprésent,  plus motivé que jamais et une Laurence Sagot à fond, « comme d’hab’», l’enseignement agricole régional dont la présence a été coordonnée par le lycée agricole de Limoges-Nord Haute-Vienne, le C2OR et Xavier Nicolle son directeur, la FNO, Interbev ovins, le comité national de la brebis laitière, Races de France, l’Institut de l’élevage, la FRSEA NA, Coop de France, toutes les OP, le groupement régional d’actions sanitaires, l’ATM et l’AMTM, le GIE ovins du centre ouest et l’incontournable Jean-Louis Vollier, le GIE ovins Limousin, la Chambre des métiers et le Moulin Rabaud, Groupama et l’Alliance pastorale. Enfin, soulignons le rôle déterminant de la caisse Centre Ouest qui a coordonné tout le réseau du Crédit Agricole, du local au national. Il est bien sûr impossible de citer tous ceux, nombreux, qui ont contribué à la réussite de cet événement mais nous aurons l’occasion de les remercier ultérieurement. 

De Bellac au national en passant par le département et la région, ensemble, nous pouvons relever des défis insoupçonnables."

Claude Souchaud, président de Tech-Ovin

Les tondeurs ont assuré le spectacle

2e prix Berger futé : l'accroche-claies

Retrouvez ici toutes les astuces de Berger futé.

Concours innovation

Le palmarès 

  • Médaille d'or : Cialyn, « Parc de travail réglable »
  • Médaille d'argent : Pampaas pour VigiFence, contrôle des clôtures électriques et alerte de l’éleveur via sms ou email (notre video)
  • Médaille de bronze : Élanco, Traitement anthelminthique et contrôle des infections gatro-intestinales

Lire la suite

1 328 agneaux en 9 heures

Publié le 10/07/2017

Agriculture > Ovins >

1280 agneaux, entre 3 et 5 mois, étaient arrivés en camion, la veille, de 6 fermes situées dans un périmètre de 40 kilomètres autour de la ferme de Roland Lachaume où était organisé l’évènement. Plus de 50 bénévoles s’étaient fédérés aux côtés de l’Association pour le Mondial de Tonte de Moutons, pour coordonner la logistique de ce record. Dès 5 heures, ce 8 juillet, 12 bénévoles étaient en place pour guider les animaux, lors du top départ donné par les deux juges gallois, Martyn David et Arwyn Jones, et le juge français, Klaus Kiefer.

Lire la suite

Les Baronets d'or 2017 en vidéo

Publié le 20/06/2017

Agriculture > Ovins >

Cette année, la remise des Baronets d’or a eu lieu à la fin de l’assemblée générale de Limovin. Cinq exploitations ont été récompensées, quatre en Haute-Vienne et une dans l’Indre.

Lire la suite

De l’innovation, toujours de l’innovation

Publié le 17/06/2017

Agriculture > Ovins >

Filière ovine. Jeudi 8 juin, le Ciirpo tenait son assemblée générale sur son site. Outre les nombreux dossiers traités en 2016, l’association a été le théâtre de plusieurs événements dont l’inauguration de la nouvelle bergerie.

La dynamique développée par l’équipe du Ciirpo sur la ferme du Mourier à Saint-Priest-Ligoure a été largement soulignée lors de l’assemblée générale du Centre interrégional d’information et de recherche en production ovine jeudi 8 juin.

Les thèmes de recherche développés sur le site sont nombreux et sans cesse en renouvellement, a rappelé le directeur Denis Gautier lors de la présentation de l’activité du centre. La troupe de brebis qui sert ces expérimentations compte 750 têtes, dont 400 moutons vendéens et 350 croisées romanes - Île-de-France (race prolifique). La saison prochaine, la conduite du troupeau sera réalisée en partie dans une nouvelle bergerie innovante qui vient juste d’être terminée. D’autres opérations vont permettre d’en faire une bergerie connectée, dans le cadre du programme Digiferme initié par Arvalis - Institut du végétal.

C’est à Jean-Pierre Raynaud qu’est revenu l’honneur de couper le ruban pour inaugurer la nouvelle bergerie.(Ph. NP)

Bravos !

De nombreux participants à l’assemblée générale ont salué ces démarches. « C’est important de venir sur le site pour voir ce qui y est fait avec les investissements collectifs, a remarqué Joël Merceron, le directeur de l’Institut de l’élevage. La nouvelle bergerie est dans l’air du moment. Ici, on marie tradition (ndlr : les anciens bâtiments sont utilisés et ont été rénovés en conservant l’esprit du bâti) et modernité. » Il a également salué le travail de l’équipe du Ciirpo qui a été récemment récompensé dans le cadre du concours Ita Innov initié par l’Acta. « L’équipe du Ciirpo est l’équipe innovante de l’année au niveau national, a-t-il ajouté avant de souligner : Ici, ce qui est fait par un institut est exemplaire. Les axes stratégiques dégagés par l’Institut de l’élevage sont présents : il s’agit de faire de la valeur, de s’insérer dans un monde ouvert et numérique (Digiferme - Arvalis), de fédérer les énergies (en réunissant 62 partenaires, c’est un pari réussi), de travailler le dialogue avec la société grâce à un très important travail de communication et de renforcer l’impact de la recherche grâce à la diffusion. »

Lire la suite

Une mise à l’herbe progressive et sans risque

Publié le 31/03/2017

Agriculture > Ovins >

La mise à l’herbe est synonyme de trois changements. Le premier concerne l’alimentation avec le passage d’une alimentation sèche à une alimentation à base d’herbe, souvent riche en eau et pauvre en lest et en magnésium. Le second concerne l’environnement avec le passage de la bergerie au pâturage extérieur, soumis aux stress et aléas divers et variés, en particulier au plan des températures et des précipitations.

Une mise à l’herbe progessive, en rentrant les brebis tous les soirs en bergerie pendant une dizaine de jours.

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

17°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -