Disparition d'un grand ambassadeur du Limousin

Publié le 21/02/2019

Ruralite > Collectivités >

Disparition. Limoges Métropole a annoncé, vendredi 15 février, le décès de son président, Gérard Vandenbroucke. De nombreuses personnalités ont salué l’action et la mémoire de cet élu du territoire.

Gérard Vandenbroucke fut le dernier président du Conseil régional du Limousin, le premier de la communauté urbaine de Limoges Métropole et l’infatigable président du Salon international de la caricature, du dessin de presse et d’humour de Saint-Just-le-Martel qui prépare donc sa 38e édition sans lui.

Gérard Vandebroucke, dernier président du conseil régional du Limousin, prend un selfie avec les élus lors de la dernière séance du Limousin en novembre 2015. (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

Le budget de la Région Nouvelle-Aquitaine expliqué aux curieux

Publié le 08/02/2019

Ruralite > Collectivités >

Depuis février 2017, Andréa Brouille est vice-présidente du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine déléguée aux finances et au budget. (Ph. Stéphane Monnet)

Finances. Chaque année, la Région vote son budget lors d’une assemblée plénière ouverte au public (et visible en direct ou en archive video). Un document de présentation est téléchargeable sur le site de la Région. Bien que pesant près de 600 pages, il regorge de données plus ou moins accessibles au néophyte. Andréa Brouille, vice-présidente déléguée au budget, nous donne quelques clés pour le consulter. « Il ne faut pas avoir peur des chiffres », dit-elle.

Chaque année, avant que l’assemblée plénière n’ait à voter le budget primitif (celui de 2019 a été adopté en décembre 2018), la vice-présidente déléguée aux finances et au budget sait qu’elle va avoir des semaines fort chargées : Andréa Brouille va enchaîner les conférences budgétaires. « Pendant un mois, de 8 h à 19 h, je suis en conférence budgétaire, avec les chefs de direction » explique-t-elle.

Qui ouvre le rapport de présentation du budget primitif de Nouvelle-Aquitaine (584 pages) et jette un œil sur le sommaire, s’aperçoit que le budget se divise désormais en six grands piliers. Chaque pilier comprend un certain nombre de sous-sections. Une conférence budgétaire est organisée pour chacune de ses sous-sections.

Avant de présider ces conférences, Andréa Brouille a préparé en amont, avec les services, des lettres de cadrage. « Ces lettres reprennent nos orientations budgétaires, détaille Andréa Brouille. On explique comment au vu de notre prospective financière, de l’évolution de nos dépenses et de nos recettes, on compte tenir notre capacité de désendettement de 7 années et stabiliser ou augmenter notre épargne brute. »

L’épargne brute est un indicateur utilisé par toutes les collectivités pour juger de leur bonne santé financière. Elle correspond aux recettes réelles de fonctionnement, hors emprunt moins les dépenses réelles de fonctionnement. Si le résultat de cette soustraction est positif, la collectivité encaisse plus d’argent qu’elle n’en dépense pour couvrir son fonctionnement annuel. Le terme de fonctionnement peut être trompeur, car la distinction entre fonctionnement et investissement est subtile. Mais primordiale.

« Je n’ai pas le droit de payer du fonctionnement en empruntant, insiste Andréa Brouille. Il n’y a que l’État pour faire ça. » Il faut donc maîtriser ses dépenses de fonctionnement et s’assurer que les recettes les couvriront. « Pour faire une comparaison simple, si un particulier achète un frigo, ce sera de l’investissement. Le remplir, c’est du fonctionnement. »

Lire la suite

Alain Rousset s’enflamme pour la RN147

Publié le 18/01/2019

Ruralite > Transports >

Transports. Exaspéré par un trajet Poitiers-Limoges, Alain Rousset a mis au cœur de ses vœux aux corps constitués du Limousin, mercredi 9 janvier à Limoges, la nécessité d’améliorer rapidement la RN147.

Arrivé avec quarante minutes de retard à Saint-Léonard-de-Noblat, le président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, n’a pas caché son exaspération mercredi 9 janvier au matin : il arrivait de Poitiers et avait peu goûté son trajet via la route nationale 147.

Alain Rousset dans les locaux de l’école d’ingénieurs de l’Ensil où il a présenté ses vœux aux corps constitués du Limousin. (Ph. Stéphane Monnet )

Lire la suite

Tensions à la Région sur la gestion de l’eau

Publié le 11/01/2019

Agriculture >

Environnement. Un projet de la région niortaise touchant à la politique de l’eau a été l’occasion d’une passe-d’armes en décembre au Conseil régional entre les élus écologistes et leurs amis de la majorité.

Sur le sujet de la gestion de l’eau, les élus écologistes du Conseil régional sont restés intransigeants et ont fermement combattu un protocole d’accord soumis à approbation lors de la plénière du 18 décembre dernier. Si le « Protocole d’accord pour une agriculture durable dans le territoire du bassin Sèvre niortaise – Mignon » a été finalement adopté, Nicolas Thierry (EELV, Gironde) renonce à sa délégation à la qualité de l’eau. Nicolas Gamache (EELV, Deux-Sèvres) a démissionné du bureau du Parc naturel régional du Marais poitevin. Et Léonore Moncond’Huy (EELV, Vienne) a étonné Alain Rousset par l’impétuosité de son intervention : « Bien sûr, nous avons besoin d’eau pour nous nourrir, et répondre aux besoins de l’agriculture, mais pour quelle agriculture ? Celle qui fait vraiment vivre les territoires, celle qui alimente les circuits courts dont nous avons tant besoin pour nos lycées, celle qui emploie ? Ou celle majoritairement dédiée à l’export et intrinsèquement adossée à l’usage des pesticides ? »

Plus d’une centaine d’anti-Bassines ont manifesté devant la préfecture lors de la signature de l’accord le 18 décembre 2018. (Ph. Anne Frintz / Agri 79)

Lire la suite

130 dossiers examinés, 30 retenus

Publié le 10/01/2019

Ruralite > Collectivités >

Développement. Limoges Métropole et Élan Limousin Avenir Nature signent avec la Région l’un des premiers contrats de solidarité et d’attractivité avec pour ambition de conforter Limoges comme pôle d’équilibre du territoire.

La contractualisation entre la Région et les territoires existe depuis longtemps. En 2005, en Limousin, on parlait de territoires de projets. Aujourd’hui, après la fusion, il a été décidé de revoir entièrement la politique contractuelle territoriale. Gérard Vandenbroucke, premier vice-président de Nouvelle-Aquitaine, avait la charge de ce dossier qui vient d’aboutir avec la signature des premiers « contrats de solidarité et d’attractivité. »

(De g. à dr.) Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, et Bernard Dupin, président de la Communauté de communes Élan Limousin Avenir Nature ont officiellement signé le 9 janvier un contrat de solidarité et d’attractivité. (Ph. Stéphane Monnet)

Téléchargez la liste des projets retenus.

Lire la suite

Accompagner les envies d’entreprendre

Publié le 14/11/2018

Ruralite > Emploi >

Économie. Un dispositif d’aides aux jeunes entrepreneurs qui existait en Limousin a été étendu à la Nouvelle-Aquitaine. Les 18-30 ans sont appelés à présenter leurs idées et à participer à « 110 initiatives pour les jeunes. »

Philippe Nauche, vice-président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine avait choisi l’entreprise Onegate, implanté à Ester, pour parler du dispositif « 110 initiatives pour les jeunes ». Benjamin Laporte et Arnaud Kazubek, cofondateurs de la société devenue aujourd’hui Neop, étaient entrés dans le dispositif existant en Limousin depuis 2009 et qui a vu passer plus de 650 jeunes porteurs de projets.

Benjamin Laporte, Arnaud Kazubek, cofondateurs de Onegate et de la solution Neop, Isabelle Briquet, vice-présidente de Limoges Métropole, Philippe Nauche, vice-président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et Anne-Marie Almoster-Rodrigues, conseillière régionale, posent pour un petit selfie à la fin de la visite d’entreprise Neop. (Ph. Stéphane Monnet)


L’appel à idées « 110 initiatives pour les jeunes » s’adresse à tous les jeunes de Nouvelle-Aquitaine âgés de 18 à 30 ans. Pour postuler, il suffit d’avoir un projet à vocation économique et vouloir le mettre en place sur le territoire de Nouvelle-Aquitaine.

La pré-inscription à cet appel à idées s’effectue en ligne sur le site internet de la Région. L’entrée dans le dispositif offre : un accompagnement personnalisé ; l’accès à des aides financières pour affiner l’idée jusqu’à la création d’activité; une mise en relation avec le réseau de l’entrepreneuriat régional.

 

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

10°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -