Agglo : Limoges reste dans l’opposition

Agglo : Limoges reste dans l’opposition

Publié le 13/04/2018

Ruralite > Collectivités >

Politique. Les élus de Limoges Métropole ont adopté, vendredi 6 avril, le budget 2018. Il s’élève à 305 millions d’euros pour 74 millions d’investissement (hors dette). Les élus de la majorité de Limoges ont voté contre.

La communauté d’agglomération Limoges Métropole a adopté, vendredi 6  avril, un budget 2018 de 305 millions d’euros. Les élus de la majorité de Limoges ont voté contre. Les débats n’ont pas porté sur la part consacrée à l’investissement ni sur le niveau d’endettement, mais sur les travaux de voirie, les déchets ménagers et l’éclairage public.

(De g. à dr.) Jean-Paul Duret, 4e vice-président de Limoges Métropole et maire de Panazol, Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, Bruno Genest, 1er vice-président, et Pierre Coinaud, 5e vice-président. (Ph. Stéphane Monnet)

Depuis que la Ville de Limoges a repris la compétence « éclairage public » en janvier 2017, elle est en conflit avec Limoges Métropole et conteste les conclusions de la commission locale chargée d’évaluer les charges transférées (Clect) du 22 septembre 2017. Limoges conteste la méthode de calcul retenue pour déterminer la dette récupérable à reverser à Limoges Métropole dans le cadre de ce transfert de compétence et le différend dépasse le million d’euros.

L’adjoint au maire de Limoges, Rémy Virouleau, a ainsi annoncé : « Je suis au regret, nous ne pourrons pas voter ce budget… » Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, a déclaré qu’il comprenait la position des élus de la majorité de Limoges mais que pour faire le budget de l’agglomération, il s’était basé sur les chiffres retenus par l’agglomération. « En ce qui concerne le différend qui nous oppose sur les conclusions de la Clect, il sera tranché par le préfet. »

Donner l’exemple

Rémy Virouleau avait déjà dénoncé l’augmentation d’un point de la taxe sur le foncier bâti (de zéro elle passe à 1 %) bien que cette augmentation soit compensée pour le contribuable par une baisse d’un point du taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Il a estimé qu’avant « d’envisager un transfert en matière d’imposition… on aurait pu profiter de l’excédent d’exploitation pour remettre de l’argent à nos concitoyens ou améliorer la qualité du service des ordures ménagères... »

Le président de Limoges Métropole lui a malicieusement répondu : « On peut diminuer les impôts, mais ce n’est pas l’exemple que vous nous donnez sur la ville de Limoges. » Il a ensuite déploré que trop de personnes manquaient encore de civisme et déposaient leurs ordures n’importe où. Avec le maire de Limoges, Gérard Vandenbroucke est prêt à prendre des mesures plus coercitives sur ce sujet. « S’il le faut, les sacs poubelles seront ouverts pour voir à qui ils appartiennent et les contrevenants seront rappelés à l’ordre dans un premier temps. »

Les élus majoritaires de Limoges n’en avaient pas encore fini avec les reproches. Vincent Léonie s’étonnait des montants consacrés à la voirie. Il avait l’impression qu’ils étaient en diminution... Gilles Bégout, vice-président en charge du dossier, lui a rétorqué qu’il faisait erreur, « l’enveloppe est constante, c’est la même depuis trois ans. Vous pouvez regarder le tableau de répartition commune par commune, Limoges compte pour 11 millions... Il n’y aucune baisse, je ne sais pas où vous l’avez vue. » En 2018, 24 millions de travaux de voirie sont inscrits sur les 74 millions d’investissement prévus.

Stéphane Monnet


ENFIN LA COMMUNAUTÉ URBAINE ?

Lors du conseil municipal de Limoges du 3 avril, le maire, Émile-Roger Lombertie, a fait savoir qu’il n’était plus opposé à un passage en communauté urbaine. Lors du conseil communautaire, Gérard Vandenbroucke, s’est réjoui : « nous espérons que les mots se transforment rapidement en décision concrète. » Le président de Limoges Métropole a annoncé qu’il avait proposé l’organisation d’un conseil extraordinaire fin mai pour traiter à nouveau de cette question.

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

19°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -