Transports : le wifi arrivera sur le Polt dans un an

Transports : le wifi arrivera sur le Polt dans un an

Publié le 27/07/2018

Ruralite >

La ministre des Transports, Élisabeth Borne, en déplacement en Haute-Vienne, a introduit le comité de concertation du shéma directeur du Polt, le 16 juillet, au côté du préfet de Région, président du comité, Didier Lallement. (Ph. Stéphane Monnet)

La ministre des Transports, Élisabeth Borne, en déplacement en Haute-Vienne, a introduit le comité de concertation du shéma directeur du Polt, le 16 juillet, au côté du préfet de Région, président du comité, Didier Lallement. (Ph. Stéphane Monnet)

Lors de son déplacement en Haute-Vienne, le 16 juillet, la ministre des Transports, Élisabeth Borne, a pris le temps d’introduire le comité de concertation de la ligne ferroviaire Paris – Orléans – Limoges – Toulouse (Polt).
Ce comité mis en place en décembre 2015 est présidé par le préfet de Région, actuellement Didier Lallement. Il permet non seulement de faire le point sur les travaux en cours, mais également d’imaginer les scénarios de desserte envisagés à l’horizon 2025. Comme l’a rappelé la ministre, le Polt « restera durablement la porte d’entrée ferroviaire du Berry et du Limousin. À la fin des travaux en cours, en 2025, les trains mettront moins de 2 h 50 pour relier Paris à Limoges, au lieu de 3 h 20 aujourd’hui ».
Ces dernières années, les temps de trajet sur la ligne n’ont fait qu’augmenter avec une moyenne actuelle à 3 h 20. « Améliorer le temps de parcours et réduire les incidents » est l’ambition de 1,6 milliard d’euros de travaux engagés sur la période 2015 – 2025. « Je pourrais vous promettre plus, a poursuivi la ministre des Transports, mais ce serait ni réaliste ni tenable. Je sais que les temps de parcours se sont allongés. L’enjeu est qu’on revienne à des temps de parcours en dessous des 2 h 50. »
Matériel roulant
L’état de vétusté du matériel roulant sur le Palito (comme l’appelle la SNCF) a été pointé du doigt par de nombreux usagers. Si les anciens wagons-couchettes reconvertis en wagons de jour ne sont plus utilisés sur la ligne depuis janvier, les nouveaux matériels roulants ne devraient pas entrer en service avant 2025. « Le remplacement des rames Corail actuelles par des trains neufs, progressivement, est prévu. L’appel d’offres est en cours », a assuré Élisabeth Borne. En mars 2017, lors d’un précédent comité de concertation, Guillaume Karakouzian, responsable de la mission autorité organisatrice des trains d’équilibre du territoire (TET), dont le Polt fait partie, avait annoncé une signature des marchés à la mi-2018. Le calendrier précis du renouvellement des matériels reste donc incertain. La ministre a annoncé que le calage précis de ce calendrier était en cours et qu’il serait dévoilé « dans le cadre de la préparation de la loi de programmation que je présenterai au Parlement à la rentrée*. Mais le financement par l’État de ses rames est acquis ».
Afin de faire patienter les usagers de la ligne, la ministre a annoncé l’équipement de 133 voitures roulant sur le Polt en service wifi. L’investissement, payé par l’État, s’élève à 4,7 millions d’euros. La SNCF estime que le wifi devrait être disponible à la mi-2019 sur le Polt. Sur la ligne TGV Paris-Lyon, il est en service depuis le 15 décembre 2016.

Stéphane Monnet

* La loi d’orientation sur les mobilités était initialement prévue au printemps.

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

23°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -