La RN 147 aura... un comité de pilotage

La RN 147 aura... un comité de pilotage

Publié le 19/07/2018

Ruralite > Transports >

Transports. La ministre Élisabeth Borne est finalement venue en Haute-Vienne. Elle a annoncé qu’un comité de pilotage serait mis en place pour étudier les solutions possibles d’amélioration de l’axe Limoges-Bellac-Poitiers.

Après plusieurs visites reportées, la ministre des Transports, Élisabeth Borne, était en déplacement en Haute-Vienne lundi 16 juillet. Attendue sur plusieurs sujets et notamment celui de la RN 147, elle a répété plusieurs fois qu’elle n’était pas là pour faire de fausses promesses. De fausses promesses, il n’y en a donc pas eues, et de décisions non plus.

Élisabeth Borne arrive à la préfecture de Limoges, lundi 16 juillet, suivie de Raphaël Le Méhauté, préfet de la Haute-Vienne, futur président du comité de pilotage, et de Didier Lallement, préfet de région Nouvelle-Aquitaine, dont on attend sur la RN 147 l’étude d’itinéraire. (Ph. Stéphane Monnet)

Alors que la loi d’orientation sur les mobilités (LOM), qui doit fixer les priorités d’investissements pour les années à venir, n’a toujours pas été présentée en conseil des ministres (elle avait été originellement annoncée pour le printemps), les élus de la Haute-Vienne espéraient un engagement ministériel pour que la RN 147 fasse bien partie du « plan de désenclavement complet de la France à l’échelle d’une décennie ».

Élisabeth Borne a commencé par une réunion d’une heure avec des élus du territoire et des acteurs du monde économique. Sans l’insistance de Marie-Ange Magne, députée de la 3e circonscription, et de Bénédicte Martin, sous-préfète de Bellac, Corine Hourcade-Hatte, maire de Bellac et présidente de la communauté de communes du Haut Limousin en Marche, n’aurait pas pu y assister... La réunion n’était pas davantage ouverte à la presse.

Une priorité sans calendrier

Pour Marie-Ange Magne, la RN 147 est bien « une priorité qui sera présente dans la loi de Mobilité. » Quelle forme prendra cette priorité ? La ministre n’a pas apporté de réponses à cette question. Elle s’est contentée d’évoquer la mise en place « dès la rentrée d’un comité de pilotage pour examiner toutes les variantes, de façon à répondre au plus vite aux attentes d’amélioration de cet axe routier. » Ce comité de pilotage (installé à l’automne) serait présidé par le préfet de Département ou celui de Région, selon que vous posez la question à Limoges ou Bordeaux.

Alors que la ministre avait indiqué le 23 janvier que « les trafics modérés sur la partie centrale de l’axe RN 147 ne justifient pas un aménagement continu en deux fois deux voies entre ces deux agglomérations et encore moins un aménagement en autoroute concédée », elle vient d’accepter, sous la pression de Jean-Baptiste Djebbari, député de la 2e circonscription, et de Pierre Massy, président de la CCI de la Haute-Vienne, porteur du projet, d’étudier la question d’une autoroute concédée sur ce trajet. Un revirement qui ne satisfait pas Jean-Claude Leblois, président du conseil départemental de la Haute-Vienne : « Je pense que la ministre est restée sur sa position première : elle ne pense pas que ce soit la meilleure solution et qu’il faille une étude pour le démontrer, je trouve que c’est du temps perdu. Aujourd’hui, on attend la position de l’État. Ce n’est pas une route départementale, pas une route régionale, c’est une route nationale ! Que l’État se positionne. »

Pour Guillaume Guérin, 1er  adjoint au maire de Limoges, l’étude de l’option autoroute est un plus, mais « la ministre a beaucoup insisté sur les considérations environnementales, ce qui, à titre personnel, à tendance à m’inquiéter. »

STÉPHANE MONNET


Lire aussi : 

RN147 : À quel jeu joue le préfet de Région ? 

Notre dossier sur les assises de la Mobilité

 

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -