Culture

Verteuil, à l'ombre de l'histoire

Nouvelle Aquitaine
Château et moulin de Verteuil (16)
Tout près de la RN10, Verteuil et son château contemplent dix siècles d'histoire, dans un cadre idyllique.

Surplombant la vallée de La Charente, le village de Verteuil-sur-Charente contemple des siècles d'histoire locale. Son existence officielle, sur le site actuel à une dizaine de kilomètres de Mansle, ne remonte qu'à 1793. Des vestiges de l'Antiquité attestent toutefois d'une occupation des lieux bien plus ancienne. La cité de caractère est aujourd'hui visitée pour son château, son église et son moulin au bord de la Charente qui lui donnent toute sa typicité. Le château en est justement le témoin.

L'histoire et le patrimoine de Verteuil ont été marqués par les guerres et la religion. Symbole de cette histoire, le château de Verteuil surplombe la vallée de la Charente depuis 1080, année de sa construction. Il appartient à la famille de La Rochefoucauld depuis plus de mille ans. Il a abrité le célèbre auteur des Maximes François VI, duc de la Rochefoucauld, les rois et reines de France les plus emblématiques ainsi que la reine d'Angleterre. Du bâtiment d'origine, il ne reste cependant que quelques murs du XIIe siècle.

Mon château, ma bataille

La liste des attaques et autres destructions qu'a subies le château est presque sans fin. Le premier siège remonte à 1135, quand le comte Vulgrin II d'Angoulême (1089-1140) le prend à Aymar II de La Rochefoucauld. Le château a également été occupé par les Anglais, durant la Guerre de Cent ans. Les troupes françaises le récupèrent une vingtaine d'années plus tard au terme d'années de siège. Avant qu'il ne redevienne anglais et qu'enfin, en 1442, le roi Charles VII (1403-1461) le reconquiert pour de bon.

Le château actuel avec ses cinq tours coniques et sa tour de guet coiffées de toits d'ardoises a commencé à être construit au XVe siècle et a été modifié et agrandi plusieurs fois depuis. C'est à cette époque que le château a le droit de reconstruire une défense avec une muraille et deux tours de défense, devenant un des bâtiments les mieux défendus du pays.

Pourtant, en 1650, lors de la Seconde Fronde, Charles de la Porte, maréchal de France et duc de la Meilleraye, détruit l'Orangerie et démolit partiellement le château. L'édifice est rénové au fil des ans avant de subir un incendie accidentel en 1793 détruisant la grande galerie ainsi que la chapelle. Les dommages se propagent à la toiture et à la façade ouest.

Retour à la famille

Après la Révolution, le château revient dans la branche principale de la famille de La Rochefoucauld.

Il a été en grande partie modifié au XIXe siècle dans un style romantique, conforme à l'époque. Le monument a subi de nombreux changements au fil des ans, jusqu'à la Seconde guerre mondiale où il abrita des troupes françaises et des réfugiés d'Alsace-Lorraine arrivés en 1940. Les recherches menées après-guerre ont permis de faire ressurgir une partie du passé.

Il est à découvrir, sur réservation uniquement, auprès de la régie du Château.

Dans la même thématique

Du 18 au 21 août, le Tour du Limousin reprend du service avec 20 équipes engagées dans la course.
Haute-Vienne
53e Tour du Limousin
Les équipes des cinémas de campagne accueillent le public à bras ouverts et masques sur le nez, depuis lundi 22 juin.
Haute-Vienne
Les cinémas vous attendent