Collectivités

Budget 2021 et aides caritatives

Haute-Vienne
Jean-Claude Leblois
La séance plénière du Conseil départemental de Haute-Vienne a eu lieu ce jeudi 17 décembre. Au menu de cette assemblée, les orientations budgétaires mais aussi l'urgence sociale.

Les fêtes arrivent et chacun prépare ces repas de réveillon activement. Pour d'autres, de repas festif il n'y aura pas et c'est plutôt de manger au quotidien qui est une préoccupation. « La crise sanitaire et économique a des conséquences sociales importantes, constate Jean-Claude Leblois. Notre mission est de rester un bouclier social et d'intervenir auprès des plus fragiles. » Les associations caritatives de Haute-Vienne ont prévenu le président du Conseil : « Elles vivent une augmentation de 30 % en moyenne de leurs bénéficiaires. » Cette augmentation de personnes se faisant au Secours populaire, Secours catholique, Croix rouge et autres Restos du cœur est « la conséquence de la détérioration du monde du travail, notamment pour tous ceux qui occupent des petits jobs ».

S'appuyant sur les contacts réguliers entre les services sociaux et les associations caritatives, le Département a décidé de leur apporter une aide de 50 000 euros. Cette aide exceptionnelle, qui vient en plus des subventions de fonctionnement habituellement versées à ces associations, sera ventilée via deux canaux.

Produits frais

Le premier vers La Banque alimentaire de Haute-Vienne. Cette dernière collecte des denrées alimentaires qu'elle livre à des associations caritatives locales qui les distribuent à leurs bénéficiaires. La grande collecte de la Banque alimentaire a lieu chaque année à la fin du mois de novembre, soit une centaine de tonnes par an en Haute-Vienne. Mais beaucoup moins cette année. Autrement dit, l'aide du Département est essentielle. « Pour la Banque alimentaire, le montant est de 48 000 euros dont 40 000 consacrés à l'achat de denrées, ce qui correspond à 34 tonnes », précise Jean-Claude Leblois.

Le deuxième canal, soit 2 000 euros, est destiné directement aux Restos du cœur qui n'ont pas les mêmes circuits d'approvisionnement.

Dans les deux cas, l'idée est de privilégier des produits laitiers et frais pour améliorer la qualité de ces aides alimentaires.

« Nous voulons prendre toute notre part dans la relance économique », affirme avec conviction Jean-Claude Leblois. Du coup, dans le cadre des orientations budgétaires discutées en séance jeudi 17 décembre, le niveau d'investissement prévu au budget 2021 sera maintenu. « Il sera identique à 2019, c'est-à-dire à 96,5 millions d'euros », précise le président. Ce montant garantit de conserver ou d'ouvrir des chantiers importants sur le département, avec de l'emploi à la clé.

Dans la même thématique

Depuis 2007, le Département et la Fol 87 ont investi dans le centre Adrien-Roche de Meschers et ont réussi à redresser la fréquentation.
Haute-Vienne
Séjour en Haute-Vienne sur mer
Les habitués du lac de Saint-Pardoux devraient pouvoir utiliser la passerelle avant la fin septembre.
Haute-Vienne
Premiers pas sur la passerelle