Agriculture

Des solutions pour répondre aux aléas

Haute-Vienne
Boris Bulan, président de la FDSEA de la Haute-Vienne. Portrait, édito

Les aléas climatiques, comme les sécheresses, les inondations et aujourd'hui le gel aggravent tous les ans la situation économique de nos exploitations, déjà très dégradées par une conjoncture très instable et baissière. Les agriculteurs, en plus de ne pouvoir vivre dignement de leur métier, se trouvent alors dans une situation morale au plus bas.

C'est pour toutes ces raisons que la FDSEA87 appelle, comme l'a fait la FNSEA dans son rapport d'orientation 2020, à "faire du défi climatique une opportunité pour l'agriculture". Au-delà des réponses immédiates nécessaires à une situation de crise majeure, calamités agricoles, dégrèvement de la TFNB (Taxe sur le foncier non bâti), aides de la MSA, l'agriculture a besoin de filets de sécurité permettant de supporter les aléas, de plus en plus fréquents et qui vont en s'amplifiant. C'est bien d'un projet ambitieux pour la gestion des risques, adapté aux attentes professionnelles, à la réalité économique et aux évolutions climatiques dont il s'agit.

C'est ce projet que je compte porter au nom de la FDSEA de la Haute-Vienne auprès des diverses instances départementales et régionales que je suis amené à rencontrer.

J'engage donc la responsabilité des agriculteurs, des assureurs et des pouvoirs publics pour une politique de prévention des risques ambitieuse et à la hauteur des enjeux.

Je terminerai mes propos en rappelant que les jeunes agriculteurs, qui sont dans des situations vulnérables, ont aujourd'hui besoin d'un soutien renforcé par des mesures spécifiques.

Le gel brutal de ces dernières semaines a causé de graves dégâts. À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles !

Dans la même thématique

L'Établissement public local de formation et d'enseignement agricole de Limoges et Nord Haute-Vienne regroupe trois sites, aux Vaseix, Magnac-Laval et Bellac. Max Delpérié en est le directeur et vit sa dernière année scolaire ...
Haute-Vienne
L'enseignement agricole, une niche d'excellence
Nicoline Pauliout et Marcel Haakman, de Champsac, et Adrien Alphand, des Cars, expliquent leur parcours.
Haute-Vienne