Agriculture

Des taux de déclaration concluants

Haute-Vienne
Vaches et veaux au pré
La campagne de télédéclarations est en train de s'achever. Un premier bilan est proposé par Christine Saint-Martin, cheffe de service adjointe Économie agricole à la DDT.

À première vue, la campagne de télédéclaration Pac de 2021 se passe plutôt bien. Se passe car, s'il était conseillé de faire ses télédéclarations au plus tard le 17 mai sans pénalité de retard, "elles peuvent encore se réaliser jusqu'au 11 juin mais accompagnées d'une réduction de l'aide versée de 1 % par jour ouvré de retard", rappelle Christine Saint-Martin, cheffe de service adjointe Économie agricole à la DDT.

Légère baisse des déclarations de surface

Pour l'Aide aux bovins allaitant (Aba), au 25 mai, "1 755 télédéclarations étaient signées contre 1 810 pour la campagne 2020 (soit - 3 %).

Pour l'Aide aux bovins lait (ABL), la baisse est plus importante puisqu'au 25 mai 123 télédéclarations étaient signées contre 134 en 2020 (soit - 8 %)", poursuit-elle. À propos de l'Aba, Christine Saint-Martin note : "Au-delà du nombre de télédéclarants, il faudra regarder comment évolue le nombre de vaches allaitantes. On attend pour cela le 11 juin mais on suppose dès aujourd'hui que la baisse du cheptel sera moins forte que celles des déclarants."

Les déclarations de surfaces accusent une légère baisse, moins marquée cependant que celle observée au cours des dernières années. 3 307 télédéclarations étaient ainsi déposées le 25 mai contre 3 350 l'an dernier (soit - 1,3 %).

La Chambre d'agriculture mobilisée très tôt

"Sur les 3 307 déclarations de surfaces, 1 925 ont été faites avec l'appui de la Chambre d'agriculture, soit 58 %", souligne Christine Saint-Martin.

"Ce qui est positif, c'est que les télédéclarations ont commencé début avril et se sont déroulées sur l'ensemble de la période, jusqu'au 17 mai. La Chambre d'agriculture s'est mobilisée dès le départ. La charge de télédéclaration s'est ainsi répartie dans le temps. Du coup, il y a eu peu de problèmes de connexion ; la DDT a reçu des appels sur toute la durée qui ont été traités dans de bonnes conditions", poursuit-elle. Et puis, afin de ne laisser personne sur le bord de la route, les deux semaines avant le 17 mai, deux campagnes de relance par SMS et mail ont été faites à destination des retardataires avec l'envoi de plus de 600 mails et de plus de 2 000 SMS.

La DDT vigilante

"Notre organisme a assuré pendant toute cette campagne un accompagnement important des agriculteurs. Nous avons à cœur de faire tout ce qu'il faut pour que personne ne reste au bord de la route tout au long de l'année. D'ailleurs, si quelqu'un a des interrogations sur une aide, quelle qu'elle soit, liée à la Pac, il ne doit pas hésiter à contacter le service Économie agricole de la DDT", conclut-elle.

Dans la même thématique

La Chambre d'agriculture organisait les 28 et 29 septembre ses traditionnelles journées installation. L'objectif : capter de nouveaux agriculteurs sur le département.
Haute-Vienne
L'installation est un enjeu vital