Economie

Le plaisir de transmettre

Haute-Vienne
Yvette Barbaouat, secrétaire de l'Outil en Main Miaulétou, présente une
L'association l'Outil en Main Miaulétou, créée en 2018 à Saint-Léonard-de-Noblat, accueille tous les mercredis une quinzaine de jeunes pour les initier à différents métiers manuels.

Sous une chaleur caniculaire, au milieu des bruits de perceuses, de marteaux, de conversations et de rires, un groupe d'enfants âgés de 9 à 15 ans découvre les travaux manuels. Dans de vrais ateliers, avec de vrais outils, des professionnels retraités transmettent aux jeunes un savoir-faire qui ne s'apprend pas dans les livres et l'amour du travail bien fait. C'est le principe de l'Outil en Main Miaulétou, à Saint-Léonard-de-Noblat. L'association dépend de l'Union nationale des associations l'Outil en Main qui a fêté ses 25 ans en novembre 2019.

Une action de médiation

"On a de super gamins, se réjouit Yvette Barbaouat, secrétaire et animatrice de l'association. Ils nous apprennent des choses en plus !" Tous les mercredis, une équipe de professionnels retraités accueille une quinzaine d'enfants. Ils y découvrent différents métiers : charpente, tournage bois, menuiserie, restauration, vitrail, gravure, mosaïque... Ils sont répartis dans différents ateliers et roulent toutes les quatre semaines, "le but est qu'ils voient le maximum de choses", souligne l'animatrice. Chaque objet construit est conservé, son propriétaire le récupère à la fin de l'année accompagné d'un "certificat d'initiation dans lequel on note tous les ateliers auxquels l'enfant a participé". L'Outil en Main est un bon combo entre apprentissage professionnel et lien social : "On sait que certains ont quelques soucis avec la famille et on voit que ça leur fait du bien de venir, ils s'épanouissent", reconnaît Yvette Barbaouat.

Un tremplin professionnel

"Ici, on ne fait pas qu'encaisser*, affirme Yvette, on forme des futurs professionnels. On les aide soit pour partir en apprentissage chez des artisans locaux ou pour partir faire le tour de France des métiers du bâtiment par exemple." Aussi "nous avons une charte de comportement et de sécurité que l'on fait lire à tout le monde, tour à tour". Comme dans leur futur emploi, les enfants apprennent à respecter un cadre alliant respect d'autrui et sécurité, "on travaille quand même avec des machines dangereuses, on ne peut pas faire n'importe quoi".

L'Outil en Main Miaulétou va prochainement se rapprocher du Foyer Rural et du tiers lieu l'Escalier de Saint-Léonard-de-Noblat. L'envie est de développer les ateliers proposés aux jeunes avec l'informatique par exemple. Une entraide locale se met effectivement en place autour de l'association : "La mairie nous fournit les locaux gratuitement, le Département veut nous aider, la com com trouve notre concept intéressant", énumère avec enthousiasme Yvette Barbaouat. Les bénévoles continuent à faire connaître leurs actions lors de festivals, de marchés tout en exposant les objets et constructions réalisés dont Yvette Barbaouat, une vraie passionnée, ne se lasse pas.

Dans la même thématique

Il y a plus de vingt ans, Olivier Gebelin et Christophe Plateau se sont installés à Peyrat-le-Château pour y créer la ferme Les Ânes de Vassivière.
Haute-Vienne
À Vassivière, les ânes sont rois
Vendredi 28 mai, le premier marché de producteurs se tenait à Feytiat. Malgré les restrictions dues à la gestion de la crise sanitaire, les exposants ne boudaient pas leur plaisir.
Haute-Vienne
Ils étaient heureux d'être à Feytiat