Politique

La ferme !

France
Lionel Robin

Qu'est-ce qu'une ferme ? Un paysan saurait répondre. Embrassant son pays, le paysage, d'un regard, il dirait : « C'est ça, les bâtiments au fond où il y a les vaches, les moutons, les cochons et autres poulets, c'est la terre là où pousse le blé, ou cette terre-là ou je fais paître mes bêtes... » Un paysan dirait que sa ferme, ce sont les pommiers ici et les châtaigniers là, les légumes ici et là... Une ferme, c'est la maison avec la basse-cour ici, ce sont ces terres là que je loue en fermage. Une ferme, c'est tout ça, un élément constitutif d'un paysage et l'expression d'une agriculture qui travaille avec le vivant, végétal ou animal, avec un objectif : produire une alimentation. Et puis le paysan est surpris quand on lui demande s'il sait ce qu'est une ferme de minage. Ah ça, non ! Quésaco ? Pourtant, on en voit fleurir un peu partout dans le monde ces fermes de minage qui ont si peu à voir avec nos fermes. Les fermes de minage abritent de très gros ordinateurs reliés entre eux par des serveurs. Ces ordinateurs n'ont qu'une fonction : valider via leurs algorithmes les transactions numériques de cryptomonnaies, telles que le célèbre bitcoin. Pour l'essentiel, ces monnaies qui n'existent pas matériellement servent la spéculation. Pour résumer, la ferme de minage est juste un bâtiment garni d'ordinateurs pour que des spéculateurs gagnent de l'argent aux quatre coins du monde. Et le plus étonnant est que ces fermes chauffent tellement qu'il faut les climatiser pour les refroidir. Le coût énergétique d'une ferme de minage est astronomique. Selon une étude de l'université de Cambridge, le minage du bitcoin consomme plus d'électricité qu'un pays comme l'Argentine ! Et plus son cours est élevé, plus cette consommation est élevée. Qui s'insurgera du coût écologique de ces fermes de minage ? Surtout qui a envie de bouffer du bitcoin pour se nourrir ?

Dans la même thématique

Chloé De Marchi, la nouvelle animatrice des Jeunes Agriculteurs de la Haute-Vienne, a pris ses fonctions depuis quelques jours. Elle compte bien apporter un œil neuf au syndicat.
Haute-Vienne
Nouvelle recrue, nouveau regard
Jeudi 20 mai, l'Observatoire du RSA de la Haute-Vienne a diffusé ses chiffres. Le nombre de bénéficiaires a augmenté sur l'année 2020, en raison de la crise sanitaire.
Haute-Vienne
Continuer à lutter contre l'exclusion