Agriculture

Le maintenir est le challenge

Haute-Vienne
allées du château de coussac-bonneval
Après une année de pause, le comice de Coussac-Bonneval devrait avoir lieu le samedi 14 août dans les allées du château en misant sur les précautions sanitaires.

Après une année de pause en 2020 pour raison sanitaire, les membres de l'Apamar (Association pour la promotion et l'animation du milieu agricole et rural) de Coussac-Bonneval ont choisi d'organiser, le samedi 14 août, un comice agricole dans les allées du château*, mises à disposition par le marquis de Bonneval.

Mais les annonces du président de la République du lundi 12 juillet les ont pris de court. Aussi, ils se sont réunis, en ont discuté.

Finalement, après réflexion, « nous avons décidé de tout faire pour maintenir notre rendez-vous, explique Franck Burguet, le président de l'association. Nous insistons sur l'importance de respecter les mesures sanitaires en vigueur. Le pass sanitaire sera recommandé (Ndlr : ou obligatoire selon l'évolution de la réglementation). Il faudra venir avec ses justificatifs afin de faciliter l'organisation », ajoute-t-il.

Animaux attendus

Mises à part les contraintes sanitaires en vigueur, la mise en place de la journée restera similaire à d'habitude. De 100 à 120 bovins, venus de la Haute-Vienne et parfois de départements limitrophes, sont attendus, comme les autres années. « Les éleveurs nous ont semblé motivés », note Franck Burguet.

Le jour J, « les animaux arriveront à partir de 6 h 30. Le concours de bovins limousins se déroulera le matin et les prix spéciaux seront décernés l'après-midi. La remise des prix se fera vers 17 h », précise-t-il.

D'autres animations sont d'ores et déjà prévues. « Un concours d'ovins de race charmoise se déroulera en marge du concours de bovins limousins. Il devrait rassembler environ 80 animaux », ajoute Franck Burguet. Il y aura également quelques stands de produits régionaux, du vin, du fromage, de la charcuterie... Pour que la journée soit complète, des démonstrations de chiens de troupeaux se dérouleront sur le stade, à proximité.

Un seul repas à midi

Si les animations seront au rendez-vous, et se dérouleront comme à l'accoutumée, le pôle restauration a dû s'adapter. « Cette année, un veau de type Saint-Yrieix va être abattu pour l'occasion. Il n'y aura pas de repas le soir et la viande sera servie le midi en grillades avec de vraies frites, des frites faites à partir de pommes de terre que nous aurons épluché au préalable. Chacun bénéficiera d'un service en plateau et les gens s'installeront sur des mange-debout afin de respecter la distanciation physique », précise Franck Burguet.

Les précautions seront donc de rigueur, de manière à permettre à chacun de se retrouver, enfin.

Dans la même thématique

La dernière session de la Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne était pour une large part consacrée au budget initial 2021. Les élus cherchent des solutions pour réduire le déficit.
Haute-Vienne
Trouver l'équilibre budgétaire
Après avoir failli disparaître, la race de porcs cul noir limousin trouve petit à petit sa place dans l'agriculture haut-viennoise et dans les départements limitrophes.
Haute-Vienne
Le cul noir, race ancienne en devenir