Agriculture

Aller vers le tout numérique

Haute-Vienne
AG CRI 2021
Malgré la crise sanitaire et les périodes de confinements successives, les chantiers conduits par le Centre régional informatique sont nombreux.

Avec la mise en place des confinements successifs et du télétravail, l'équipe du Centre régional informatique (CRI) s'est adaptée pour que l'activité soit maintenue.

Nouveaux sites

2020 s'est accompagnée de nombreux chantiers, indique Brigitte Foucher, directrice du CRI. Outre le suivi des dossiers habituels, « on a travaillé sur le développement des sites internet de la CDAAS et de la CIAEL. Des adaptations pour les parties commerciales ont été proposées avec notamment un jeu en ligne suivi d'un tirage au sort. Cette opération s'est accompagnée de nombreuses connexions qui nous ont permis de faire connaître les sites internet », explique-t-elle.

Aujourd'hui, « nous travaillons sur la dématérialisation des documents qui seront mis à disposition des adhérents via un espace privé », poursuit-elle. Chacun y trouvera les factures liées aux services sollicités, des résultats d'analyses ou encore ceux des prophylaxies. Tous les documents seront certifiés au préalable. Pour que les espaces privés soient alimentés, les adhérents doivent donner leur autorisation à la coopérative. Ils ont reçu récemment un courrier leur expliquant la marche à suivre. « Cette opération est d'abord développée pour la CDAAS. La CIAEL suivra », ajoute Brigitte Foucher. « La dématérialisation se poursuit, avec pour but de diminuer l'impact "papier". »

Cette initiative a été lancée au cours de l'année 2020. Près d'un an de travail a été nécessaire pour la mettre en place. « Elle est portée par l'obligation à terme d'être sur le tout numérique. Il fallait anticiper », précise Brigitte Foucher.

Autres sujets marquants

Les autres dossiers traités par le CRI au cours de l'année écoulée concernent le remplacement d'Original robot par Oriweb dont la mise en place en 2020 s'est accompagnée de nombreuses adaptations.

Le travail avec les équarrisseurs se poursuit et l'équipe technique du CRI a travaillé sur le suivi de l'application smartphone des chauffeurs afin de les aider à optimiser leurs tournées.

Enfin, le nouveau règlement zootechnique européen en vigueur depuis le 1er novembre 2018 s'est accompagné du déploiement d'une nouvelle base de données centrale professionnelle baptisée Base Pro BGO (pour base Grand Ouest).

Ce référentiel génétique à objectif d'usage collectif dispose d'une interface avec la base nationale zootechnique et sera combiné avec des systèmes d'échanges de données proposées par Api Agro et FIEA.

Le CRI n'est pour l'instant que peu impacté par ce nouveau mode de fonctionnement mais « nous souhaitons rester intégrés dans ce collectif et au sein de FIEA afin de pouvoir apporter et proposer à nos partenaires des solutions à la hauteur », conclut la directrice du CRI.

Dans la même thématique

Le programme Brebis link a pour objectif d'améliorer les surfaces de pâturage additionnel en ovin. Un échange a eu lieu le 2 février au lycée agricole de Saint-Yrieix-la-Perche.
Haute-Vienne
Compter sur les vergers
Après une année de pause, le comice de Coussac-Bonneval devrait avoir lieu le samedi 14 août dans les allées du château en misant sur les précautions sanitaires.
Haute-Vienne
Le maintenir est le challenge