Politique

Un maillon essentiel du territoire

Haute-Vienne
Réunion des maires de la Haute-Vienne à l'Ensil (Limpoges) à l'initiative du préfet pour leur présenter les services de l'État.
Le préfet a réuni les maires de la Haute-Vienne pour leur présenter ou leur rappeler le fonctionnement des services de l'État directement en lien avec leur mandat.

Après des élections rendues compliquées par la crise sanitaire, le préfet de la Haute-Vienne avait invité tous les maires du département enfin entrés en fonction, vendredi 10 juillet. "On va vous présenter les personnes avec qui vous allez travailler, a déclaré Seymour Morsy, les Finances publiques, l'Éducation nationale, mais aussi les Bâtiments de France, l'ARS, la DDT..." Il a félicité les élus qui ont devant eux six années "pour faire avancer votre commune et votre département. Nous sommes tous les maillons de quelque chose qui va plus loin."

Jean-Philippe Rivaud, procureur de la République, a rappelé aux maires qu'ils étaient concernés par les questions de justice : "Quand il y a une infraction, des violences intrafamiliales, des accidents de la circulation, des vols, vous êtes concernés, les administrés se retournent vers vous." Il a brièvement évoqué la mise en œuvre de la loi du 27 décembre 2019 relative "à l'information des élus en matière de délinquance" et averti qu'en pratique il ne voyait pas comment les tribunaux trouveraient le temps de mieux informer les maires sur les suites pénales d'affaires ayant eu lieu sur leur commune.

Les trésoreries

Autre sujet sensible abordé, celui de la réorganisation du réseau des trésoreries. Véronique Gabelle, nouvelle directrice départementale des Finances publiques de la Haute-Vienne, a précisé que ses services travaillaient "actuellement à une réforme du réseau", avec France Service : nous augmenterons largement nos points d'accueil sur le département". Elle a également annoncé que les trésoreries auraient des cadres dédiés, "chargés des communes d'un même EPCI".

La carte scolaire est l'autre carte à laquelle les maires sont attentifs. Jacqueline Orlay, inspectrice d'académie, s'est voulue rassurante, assurant que si le sujet revenait chaque année et "attise les passions et les colères", le maillage du territoire était assuré. "Aujourd'hui, le problème qui est en train d'émerger, c'est dans quelle école va l'enfant de ma commune ?"

Le secrétaire général de la préfecture, Jérôme Descours, et le préfet sont revenus sur les aides de l'État accordées aux mairies pour leurs investissements. Ils ont à nouveau regretté que des projets non réalisés ne soient pas signalés à temps et ne permettent pas de remettre la subvention octroyée dans le circuit. "1,40 M€ a été ainsi perdu entre 2016 et 2019", a souligné Jérôme Descours. "Vous devez déposer des projets sûrs et à maturité."

Didier Borrel, directeur départemental des territoires (DDT) a appelé les maires à la vigilance sur les questions touchant à l'eau. "Les débits de nos cours d'eau ont fortement chuté, à peu près au même rythme que l'année dernière", des restrictions d'usage pourraient être prises prochainement. Pour l'anecdote, il a indiqué : "À la DDT, on a souvent des appels d'habitants qui se plaignent : on n'a pas le droit d'arroser nos potagers, mais le maire continue d'arroser les parterres de fleurs."

Dans la même thématique

Le 1er juillet 2020, le conseil d'administration de la FNSEA s'est réuni pour élire la nouvelle équipe dirigeante. Christiane Lambert a été réélue à la présidence.
France
Christiane Lambert réélue
Les élus du 15 mars sont entrés en fonction. L'élection des maires s'est déroulée sans problème. Les nouveaux élus et les sortants sont maintenant et enfin à pied d'œuvre.
Haute-Vienne
Avec les élus du 15 mars