Economie

Un chèque pour se détendre ici

Nouvelle Aquitaine
Sandrine Derville, conseil régional Nouvelle-Aquitaine, Emmanuel Dexet, maire Bussière Galant, Brigitte Lardy, conseil départemental D-Haute-Vienne, chèque solidarité tourisme, espace Hermeline
Jusqu'au 31/07, il est possible de demander le chéquier Solidarité tourisme du Conseil régional sur le site www.nouvelle-aquitaine-tourisme.com

Chaque année 40 % de français ne partent pas en vacances. En 2020, suite à la crise sanitaire, ce chiffre pourrait bien être plus élevé. Beaucoup ont en effet vu leurs revenus grevés durant le confinement. Pour les structures touristiques, l'heure est au questionnement : les estivants seront-ils au rendez-vous ? La reprise semble s'amorcer mais la saison risque malgré tout d'être compliquée. Forte de ces constats, la Région Nouvelle-Aquitaine vient de mettre en place un chéquier "Solidarité tourisme". Destiné aux familles souhaitant participer à une activité touristique dans la région et dont le quotient familial se situe entre 600 et 900 €, le dispositif concernerait 30 000 familles néo-aquitaines. D'un montant de 260 €, le chéquier permet à son détenteur de payer des activités touristiques, des transports ou encore des réservations d'hébergement.

"La volonté de la Région était d'aider les familles les moins aisées, en particulier les familles monoparentales, précise Sandrine Derville, vice-présidente du Conseil régional déléguée au tourisme. Il était aussi nécessaire de soutenir les structures touristiques touchées par la crise de la Covid-19."

Trois millions d'euros ont été débloqués au niveau régional pour l'opération. À cette somme s'ajoutent les participations de certains Conseils départementaux* dont celui de la Haute-Vienne qui a mobilisé 56 000 € supplémentaires pour les bénéficiaires Haut-Viennois. L'État, via l'Agence nationale des chèques vacances, a également contribué en doublant le budget global, le portant à 7 M€ au total. "Quand nous avons été sollicités par la Région, nous mettions justement en place un dispositif de ce type, explique Brigitte Lardy, vice-présidente du Conseil départemental en charge du tourisme. Nous avons souhaité participer au projet en demandant toutefois à ce que les chéquiers comportent des chèques de montants différents pour encourager les bénéficiaires à consommer en Haute-Vienne. (NDLR : il n'est pas possible de rendre la monnaie sur des chèques vacances)." Et les structures touristiques haut-viennoises en ont bien besoin, comme en témoigne Emmanuel Dexet, maire de Bussière-Galant qui gère l'espace Hermeline. "Nous sommes restés fermés du 15 avril à fin juin et nous avons subi des pertes très importantes avec une baisse de 85 % de notre chiffre d'affaires, souligne-t-il. Ce dispositif est très important pour nous et nous espérons que les Haut-Viennois y verront une opportunité de découvrir leur département."

Renseignements et inscription sur le site www.nouvelle-aquitaine-tourisme.com/cheques-solidarité ou au 05 33 09 39 89 du lundi au jeudi (10h-12h - 15h-17h).

Dans la même thématique

Si les horticulteurs, qui sont des agriculteurs, continuent le travail, les fleuristes eux se préparent à affronter pour la 2e fois un arrêt d'activité.
Haute-Vienne
Un reconfinement redouté
La DDT est sur le pont pour assurer des versements dans les temps.
Haute-Vienne