Agriculture

Et si on misait sur le fumier ?

Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
10 tonnes de fumier par hectare ont été épandues sur un blé début mars.
10 tonnes de fumier par hectare ont été épandues sur un blé début mars.
Le semoir est prêt pour la deuxième bande de l'essai.
Devant la flambée des prix de l'azote minéral, le GVA de Saint-Léonard-de-Noblat met en place un essai au champ pour mesurer la pertinence d'apporter du fumier sur céréales.

Mardi 1er mars, la mise en place d'un essai bout de champ était organisée aux Clauds, à Champnétery, sur l'exploitation du Gaec Joffre-Moreau. Tandis que Jean-Michel Moreau chargeait la benne de fumier, à Grands-Champs, à Bujaleuf, avec l'aide de Richard Poutissous, conseiller à la Cha...

S'abonner
Prolongez votre lecture !

Dans la même thématique

L'ambroisie, dont le pollen, très fin, est extrêmement allergisant, est une plante à maîtriser. Un réseau de suivi est en place et des conseils dispensés pour limiter sa propagation.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Une plante invasive à maîtriser
Geoffrey Korsel, est installé à Texon, près de Flavignac. Il développe, à côté de son élevage laitier, une production de tulipes et mise sur une forme originale de vente directe.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Cueillir ses tulipes au champ