Environnement

Le prix du rêve

Haute-Vienne
Lionel Robin

Quel drôle de monde où les informations se télescopent à toute vitesse. Et quand on les met en relation les unes avec les autres... Plusieurs événements météorologiques ont causé la mort de centaines de personnes cet été : dramatiques inondations en Europe et dôme de chaleur invivable en Amérique du Nord. Ces épisodes sont la traduction réelle des mises en garde des climatologues qui alertent sur les conséquences du réchauffement climatique. D'ailleurs, le Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) est actuellement réuni pour écrire le futur rapport d'évaluation qui sera rendu public début août. On sait déjà que ce rapport est alarmiste et les experts incitent à agir le plus vite possible pour limiter la hausse des températures. Plus de 2 °C aura des répercussions cataclysmiques. Pour exemple, la hausse des températures depuis dix ans a déjà fait baisser les rendements des cultures de 4 à 10 %. Et le pire est à venir. Santé publique France a révélé que les différentes vagues de chaleur ont coûté depuis 2015 entre 22 et 37 milliards d'euros. Bon, le tableau n'est pas reluisant et on doit tous faire des efforts pour lutter contre ce réchauffement. Tous ? Oh non, un petit village résiste encore et toujours à ces informations dramatiques ! Ce village est celui des 1 % les plus riches de la planète qui génère deux fois plus d'émissions de gaz à effet de serre que la moitié la plus pauvre de l'Humanité. Deux d'entre eux viennent de s'offrir l'espace, juste comme ça, pour le plaisir. On appelle ça du tourisme spatial, ce que l'extrême majorité de la population mondiale ne pourra jamais se payer, trop occupée à se chercher à manger ou à tenter de traverser une mer pour fuir un pays en guerre. Le rêve n'a pas de prix pour ces milliardaires en mal de sensation. Si, ça a un prix, mais ce sont les autres qui le payent.

Dans la même thématique

Nos poubelles finissent à la centrale énergie déchets de Limoges Métropole. Cette usine bien particulière propose au public des visites guidées.
Haute-Vienne
Visiter pour se rendre compte
L'ouverture de la chasse a eu lieu dimanche 13 septembre. La campagne s'annonce bien, le gibier étant au rendez-vous. Les chasseurs sont invités à ne pas se laisser démobiliser par la covid-19.
Haute-Vienne
Des chasseurs à mobiliser