Sobriété

Lionel Robin

Ainsi, on met la sobriété à toutes les sauces et en annonçant la fin de l'abondance. C'est curieux, ces deux mots mis côte à côte. La sobriété, dans sa principale définition, signifie bien de la tempérance dans le boire et le manger tandis que l'abondance, en vieil argot, définit plutôt un vin fortement coupé d'eau. Est-ce que les uns et les autres y ont pensé qu'en la matière il était beaucoup question de boisson ? Pas sûr... Enfin, la fin de l'abondance, pas pour tout le monde quand même. Nul doute que la reine Élizabeth II méritait un bel enterrement comme toutes ces vieilles dames bien dignes qui ont su traverser leur siècle, mais ce faste, ces cérémonies d'un autre temps... Au-delà du coût de ces funérailles, après tout ce sont les Britanniques et leurs 10 % d'inflation qui vont le supporter, nous, notre couverture médiatique de cet événement, combien ça nous coûte ? Qui paye les envoyés spéciaux, les émissions exceptionnelles et tout le tintamarre pour couvrir un corbillard qui va de là à là, au rythme d'un escargot épuisé ? On peut compatir, on peut être triste, verser des larmes même mais, franchement tout ça pour ça. Douze jours ! Ça a duré douze jours. Pendant ce temps-là ? La guerre encore et toujours, le climat encore et toujours, les deux avec leur cortège de morts qui seront, pour la plupart, inhumés dans l'indifférence générale. Et ici, on nous demande d'être sobre. Sobre quand on ne peut pas faire autrement que de mettre du carburant dans sa voiture pour aller travailler quand on habite en pleine campagne, sobre quand il faut se taper deux à trois heures de transport en commun parce que se loger en centre-ville des capitales est réservé à ceux qui ont déjà le plus, sobre quand certaines familles monoparentales auront à choisir entre manger ou se chauffer... Oui la sobriété, c'est comme l'abondance, parfois c'est dur à avaler.

Dans la même thématique

Le 24 octobre, les anciens exploitants étaient conviés au lycée des vaseix pour leur assemblée générale. Les retraites ont encore une fois mobilisées l'attention.
Mobilisés après deux ans de pause
Le Service de Remplacement de Haute-Vienne a organisé sa première Matinale du remplacement, le 30 septembre à Ladignac-le-Long, à laquelle une quinzaine d'agriculteurs a participé.
Une matinée bien remplie

Les dossiers