Mobilisés après deux ans de pause

L'AG des anciens a permis de traiter des retraites agricoles mais aussi des difficultés de la ruralité.
L'AG des anciens a permis de traiter des retraites agricoles mais aussi des difficultés de la ruralité.
Une bonne centaine de participants ont assisté aux travaux de l'AG.
Le 24 octobre, les anciens exploitants étaient conviés au lycée des vaseix pour leur assemblée générale. Les retraites ont encore une fois mobilisées l'attention.

Après deux ans d'absence sans se rencontrer en assemblée générale, les anciens ont enfin pu renouer avec leur traditionnel rendez-vous. "On est une bonne centaine, ce qui n'est pas si mal", a tenu à souligner en introduction Daniel Deschamps, le président des Anciens exploitants de Haute-Vienne. Déjà, "lors des assemblées de section, on a vu des gens heureux de se retrouver", a-t-il ajouté. Heureux de la dynamique qui ne faiblit guère, le président regrette cependant l'absence d'une commission fémi...

S'abonner
Prolongez votre lecture !

Dans la même thématique

Devant la flambée des prix de l'azote minéral, le GVA de Saint-Léonard-de-Noblat met en place un essai au champ pour mesurer la pertinence d'apporter du fumier sur céréales.
Et si on misait sur le fumier ?
L'évolution du système de gestion des calamités agricoles rend nécessaire d'assurer ses récoltes en cas d'accident climatique majeur. Bruno Lepoivre, de Pacifica, présente le dispositif.
La prise en charge par l'État évolue

Les dossiers