Economie

Un exercice nécessaire mais difficile

Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Le GLBV et Sofrelim œuvrent à établir une contractualisation avec leurs filiales et leurs clients privés. Mais l'exercice se heurte à de nombreuses difficultés.

Jeudi 13 janvier, les administrateurs du GLBV étaient réunis en bureau et l'ordre du jour a été, sans surprise, consacré à la mise en place de contrats comme l'exige la loi dite EGAlim 2.

"Les coopératives se substituent à l'éleveur adhérent pour signer les contrats avec les opérateurs dans le cadre d'une délégation de pouvoir commercial", rappelle en introduction Jean-Pierre...

S'abonner
Prolongez votre lecture !

Dans la même thématique

En ces périodes de fin d'année, consommer des produits réconfortants ne se refuse pas. Bière de Noël et autres "hypocras" figurent en haut de la liste.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Amuser les papilles, une tradition