Agriculture

Ruralova, le Maps de la campagne

Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Ruralova
Ruralova
L'application compte désormais plus de 500 utilisateurs actifs.
Aurélia Chatelain a fondé une application qui répertorie les producteurs locaux, marchés, les événements ruraux. En somme, un routard pour la campagne, à découvrir !

Aurélia avait un fantasme. Elle rêvait de se promener le dimanche, arpenter les petits chemins qui mènent à la ferme et acheter son fromage frais et son lait chez les agriculteurs du coin. Et puis, un jour en 2020, en rentrant d'une course à pied, elle s'est rappelé de son vieux songe. Or, elle était face à un problème. Elle ne connaissait ni les fermes autour, ni les produits qu'ils proposent.

"Là, je me suis dit, il y a certainement des paysans prêts à accueillir des clients et des gens comme moi qui cherchent des producteurs autour d'eux ", explique Aurélia Chatelain. Ainsi, l'application est née et a été baptisée Ruralova. Elle témoigne de la passion de la corrézienne pour sa campagne natale. Une passion qui ne s'est jamais éteinte. "Je travaillais comme clerc de notaire et je réfléchissais déjà à un changement de cap. Quand, j'ai eu l'idée de Ruralova, je venais d'avoir ma petite fille et j'étais en congé parental. Et c'est là où j'ai présenté ma démission", raconte la fondatrice. S'en est suivi, l'étape de la concrétisation, de la recherche de prêts, les doutes, les confirmations et la version officielle de l'application est lancée le 14 février dernier.

Un compagnon de poche, un outil pour les agriculteurs

Si Aurélia a fait le saut du courage, il lui reste néanmoins du pain sur la planche. Son enjeu est d'arriver à porter cet outil à la connaissance des agriculteurs hauts-viennois et d'en expliquer le sens. "Ruralova incarne ma curiosité à explorer la campane. L'idée est de faciliter la découverte des producteurs, des déplacements vers les marchés ruraux et le tout est référencé avec des fiches info plus." La fiche info plus présente l'exploitation et renseigne sur les points de vente du producteur (boutiques, drive, Amap, marchés fréquentés, horaires à la ferme) et de ses produits. "Et, elle est mise à jour régulièrement. Si le producteur n'a plus de carottes, on l'enlève de sa fiche." À ce stade, la créatrice réalise des fiches gratuites avec les producteurs qui adoptent le concept.

Pratique

"Il suffit d'aller sur la barre de recherche et de cliquer sur le service demandé. Par exemple : marchés. Et là, apparaît toutes les informations sur les marchés de la zone géographique. Idem pour les produits, etc", poursuit Aurélia Chatelain. Quant aux producteurs qui souhaitent sortir du lot, et être mieux visibles, Ruralova propose un service d'abonnement de base à 25 € hors taxe par mois ou 20 € par mois pour un abonnement à l'année. "Ma philosophie se résume en ces deux mots : simplicité et facilité. Aujourd'hui, on parle de circuits courts et de manger local mais encore faut-il savoir ce qui existe déjà en local et comment y accéder", remarque la fondatrice. Aurélia Chatelain travaille aujourd'hui comme assistante dans une entreprise artisanale locale de charpentier, la Sarl Dulery. Elle vit à Solignac. Et si elle a réalisé son premier rêve, elle en a d'autres. Elle le confie : "J'aimerais créer un magazine pour accompagner Ruralova où je détaille ce qui se passe à la campagne", s'enthousiasme t-elle. Chez Aurélia, les rêves sont une affaire sérieuse.

Mode d'emploi

L'application Ruralova est accessible sur le site : https://ruralova.fr/app/. Et en téléchargement sur App Store et Google Play. Les coordonnés utiles sont en accès direct pour écrire ou être guidé via l'application jusqu'à la ferme.

Dans la même thématique

Sur les sept taureaux testés sur descendances, cinq sortent qualifiés pour leurs qualités maternelles et deux plutôt en viande. Retour sur leurs caractéristiques.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Cinq taureaux sur sept qualifiés
Malgré une hausse des pensions de retraite des anciens exploitants, l'augmentation du coût de la vie cristallise leur mécontentement.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Les lignes bougent mais pas assez

Les dossiers