Collectivités

Relocaliser la filière cuir

Haute-Vienne
Relocaliser la filière cuir en Nouvelle-Aquitaine tel est l'objectif du projet Fecna proposé à l'assemblée départementale.

À l'occasion de la séance plénière départementale du 25 juin, l'assemblée a été invitée à se prononcer sur la demande de partenariat pour le développement d'une Filière excellence cuir Nouvelle-Aquitaine (Fecna).

Le projet Fecna a pour finalité la relocalisation de la filière cuir en Nouvelle-Aquitaine via trois leviers : fournir une peau locale et tracée provenant d'élevages d'excellence pour satisfaire l'industrie du luxe ; améliorer le travail des peaux en abattoir et en tannerie ; permettre une rémunération des éleveurs de veaux sous la mère en fonction de la qualité des peaux.

Il se base sur deux piliers indispensables : la mise en place de la traçabilité des peaux dans les abattoirs et les tanneries et la réalisation d'actions en élevage.

Le projet Fecna permettra d'obtenir par la mobilisation de tous les partenaires une amélioration du nombre d'animaux labellisables (gain sur le prix de vente de la viande) ainsi qu'une amélioration de la qualité des cuirs entraînant un retour de cette augmentation de valeur ajoutée à l'éleveur, rendue possible par la traçabilité individuelle des cuirs et la création du système d'information.

Une convention de partenariat et un budget

La Région Nouvelle-Aquitaine propose une convention de partenariat pour le développement d'une Filière excellence cuir Nouvelle-Aquitaine aux Conseils départementaux de la Dordogne, de la Corrèze, de la Haute-Vienne et de la Creuse, ainsi qu'à l'Association Réso'Cuir Nouvelle-Aquitaine et au Comité interprofessionnel du Veau sous la mère (Civo).

Le budget global du projet (2020-2023) est estimé à un peu plus de 10 M€ dont 5,7 millions d'investissements dans les élevages.

Sur l'ensemble du projet, l'engagement financier maximal de la Région Nouvelle-Aquitaine est de 3,3 millions d'euros représentant 33 % du budget total.

L'intervention des quatre départements est sollicitée sur l'action sanitaire " bien-être animal " (traitements parasites externes et vaccination teigne) à hauteur de 262 942 €.

Le niveau de cette aide a été évalué au prorata du nombre de veaux commercialisés en 2018 par chacun des quatre départements.

Le département de la Haute-Vienne représente 6 % des veaux commercialisés sur les quatre départements, soit une aide sur quatre années estimée à 16 008 €.

Au-delà de l'engagement financier, il s'agit également d'un engagement politique avec la volonté de partager des objectifs et des enjeux communs (Région - Départements - Réso'Cuir-Civo) sur la relocalisation d'une Filière excellence cuir sur la Nouvelle-Aquitaine qui implique un maintien de l'emploi sur des territoires vulnérables.

Ce projet a finalement été voté par l'ensemble de l'assemblée.

Dans la même thématique

Le Conseil départemental lance un concours de recettes locales. Pour participer : rendez-vous sur www.haute-viennegourmande.fr
Haute-Vienne
Proposez vos recettes locales