Collectivités

Ça y est, la D20 contourne Aixe

Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Les élus et responsables politiques foulent la chaussée toute neuve de la liaison D20-D2000.
La liaison routière entre la D 20 et la D 2 000 est ouverte à la circulation depuis le jeudi 2 mai en fin de journée. Une bonne nouvelle pour les habitants d'Aixe-sur-Vienne.

Qui n'a pas tremblé en tenant son enfant par la main au passage d'un camion dans une rue pas faite pour ces véhicules ? Trembler de crainte de l'accident ou trembler parce que secoué par l'appel d'air du véhicule ? Et puis, il y a les voitures qui passent elles aussi quand les ados et autres jeunes sortent du collège, du complexe sportif ou d'un centre culturel tout près... La peur de l'accident est là, prégnante même si le drame a été évité ces dernières années. Ce n'est qu'un bout de route mais beaucoup d'Aixois vont pousser un ouf de soulagement. Ils l'attendaient depuis des années et voilà c'est fait : la D2000 et la D20 sont raccordées par une liaison qui évite le centre-ville d'Aixe-sur-Vienne.

Cinq mille véhicules jour

« Il fallait désengorger le centre-ville dans lequel arrivait la RD20 tout comme l'avenue François Mitterrand, d'autant plus que beaucoup d'automobilistes empruntaient un raccourci passant par un lotissement », se félicite Sylvie Achard, l'une des deux conseillères départementales du canton. Avec d'autres élus et entre deux averses, la conseillère départementale déambule sur la chaussée, peu de temps avant l'ouverture de la route à la circulation, ce jeudi 2 mai en fin de journée. À l'avant du cortège, le président du Département, Jean-Claude Leblois, prend le temps d'expliquer au secrétaire général de la préfecture, Laurent Monbrun, tout ce qu'a impliqué cette réalisation.

En provenance de la D 20, c'était jusqu'à présent pas moins de 5 000 véhicules par jour, dont 7 % de camions, qui traversaient Aixe-sur-Vienne. Pour beaucoup, il s'agissait de se rendre en zone nord ou, à tout le moins, au nord de Limoges. « Pour nous, c'est vraiment un désenclavement », se réjouit Florence Bélair, maire des Cars, que « nous attendions depuis de nombreuses années », surenchérit Christian Desroche, maire de Flavignac. Les deux édiles de ces communes, satisfaits de cette réalisation, traduisent le consensus qui a accompagné la mise en route de ce chantier. Le Département avec en tête son président Jean-Claude Leblois et son vice-président en charge des infrastructures Stéphane Destruhaut ont souhaité un aménagement exemplaire. L'investissement s'élève à six millions d'euros mais il ne s'agit pas simplement d'une chaussée couverte de bitume. D'abord, elle constitue une "frontière" dans le cadre du PLU (Plan local d'urbanisme) de la communauté de communes Val de Vienne entre les espaces agricoles et naturels et ceux déjà urbanisés ou à urbaniser. Les accotements stabilisés, de part et d'autre de la route, sont dédiés aux mobilités douces, notamment cyclistes. Une petite aire de covoiturage a également été aménagée juste au-dessus du rond-point de la D2000. Enfin, l'environnement a été pris en compte avec la construction de deux passages souterrains pour la faune, la préservation ou compensation de haies, ou encore la plantation en cours d'arbres de haut jet pour favoriser le franchissement en hauteur des chauves-souris.

Dans la même thématique

Mardi 26 septembre, les élus de la CCHLEM ainsi que les présidents du Département et de la Caf de Haute-Vienne signaient la convention globale territoriale (CGT) 2023-2027.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Développer les services aux familles
Pour sa première rentrée scolaire en Haute-Vienne, le préfet François Pesneau s'est rendu au lycée agricole des Vaseix, à Verneuil-sur-Vienne, pour y rencontrer des élèves.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Le préfet vante l'enseignement agricole