Environnement

Un camping tourné vers l'électrique

Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Le gérant du camping des Alouettes, Anthony Muijen, présente les futurs aménagements à la sous-préfète et aux élus.
Le gérant du camping des Alouettes, Anthony Muijen, présente les futurs aménagements à la sous-préfète et aux élus.
Anne-Sophie Marcon a également visiter le Musée du chanvre, guidée par Mme Tharaud.
Lors de sa matinée passée à Cognac-la-Forêt, la sous-préfète de Rochechouart a visité le Camping des Alouettes, un établissement en pleine mutation.

Des camping-cars, des tentes tunnels nanties de vastes chambres, quelques mobile-homes mais pas trop pour garder "l'esprit camping", quelques tentes plus petites... Septembre est bien avancé et ce sont les touristes qui peuvent profiter de l'arrière-saison qui occupe les lieux. S'ils sont là, c'est parce qu'ils aiment la campagne bucolique, les activités nature comme la randonnée ou les balades à vélo, y compris à assistance électrique. Antonie Muijen et son épouse exploitent le camping des Alouettes depuis 2005 et l'aménagent régulièrement pour améliorer confort et services, comme a pu le constater Anne-Sophie Marcon, sous-préfète de Rochechouart qui est venu visiter les lieux dans le cadre de sa matinée consacrée à la commune de Cognac-la-Forêt.

« Les vélos électriques ? Ça fonctionne bien ici », rigole Antonie Muijen. S'il n'y a pas de col autour de Cognac, ça monte et ça descend pas mal. Au-delà de l'anecdote, l'électrique prend de plus en plus de place dans le camping du couple néerlandais. Déjà, Antonie Muijen a équipé son établissement d'antennes posées sur les boîtiers électriques pour gérer au mieux les puissances, en fonction des besoins des clients. « De plus en plus de matériels sont électriques, notamment dans les mobile-homes que nous souhaitons équipés de panneaux photovoltaïques », concède-t-il.

Mais l'électrique, ce sont aussi les voitures, voire les vans, ces petits camping-cars à la mode, qui peuvent fonctionner avec cette énergie. Très bien, ça va dans le sens de la transition écologique mais quid du rechargement ? Le maire Christian Vignerie le reconnaît : « Nous n'avons pas de borne à Cognac. » Quant à Antonie Muijen, il s'interroge : « Quelle puissance, quelle vitesse de chargement ? » Pour autant, les uns et les autres admettent l'évidence de l'électrique, avec l'acquiescement de la sous-préfète. À travers les discussions, on voit poindre des solutions qui associeraient la commune et le camping. Dans tous les cas, parmi les projets à venir pour le camping des Alouettes, une borne de recharge est une priorité.

Dans la même thématique

Quand il a dû choisir un mode de chauffage, Régis Desbordes a opté pour une chaudière à plaquettes bois. Une façon de valoriser une ressource présente sur son exploitation.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Vers l'autonomie grâce aux plaquettes

Les dossiers