Politique

Sous les valeurs de l'Olympisme

Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Jean-Claude Leblois a évoqué les défis de demain que doit affronter la Haute-Vienne.
Jean-Claude Leblois a évoqué les défis de demain que doit affronter la Haute-Vienne.
Stéphane Ostrowski, président du Complexe sportif de la Haute-Vienne Chéops 87, a exprimé tout le bien qu'il pense du sport pour les citoyens.
Jeudi 25 janvier, le ban et l'arrière-ban des forces vives de la Haute-Vienne étaient à Chéops, à Limoges, à l'occasion des vœux du Conseil départemental.

Il n'aura échappé à personne que, cette année, les Jeux Olympiques auront lieu à Paris. Du coup, en Haute-Vienne comme ailleurs, les vœux sont placés à l'aune du sport et de ces JO. Ainsi, la cérémonie des vœux du Conseil départemental de la Haute-Vienne a eu lieu, le jeudi 25 janvier, au sein du complexe sportif Chéops 87, et « elle ne pouvait pas se dérouler ailleurs », a justifié Jean-Claude Leblois, président du Département, face à un parterre garni de personnalités haut-viennoises, politiques bien sûr mais aussi du monde sportif et économique. « Les JO sont un rendez-vous majeur qui va mettre en avant notre pays et il faut que nous soyons fiers de les accueillir », s'est-il encore réjoui.

Pour le président de Chéops, Stéphane Ostrowski, qui accueillait donc ces réjouissances, « 2024 sera une année exceptionnelle ». C'est que l'ancien joueur du CSP n'a pas oublié « tout ce que je dois au sport ». Surtout, pour lui « le sport joue un rôle essentiel dans la société, il est un moyen d'intégration, d'émancipation et créateur de liens ». Et Stéphane Ostrowski se félicite par avance de l'achèvement de la nouvelle salle d'athlétisme dont une visite de chantier a eu lieu quelques jours avant cette cérémonie. « Pour l'instant, nous n'avons pas de retard et cet outil servira le développement du sport dans notre département. »

Oublier les tracas du monde

D'accord, pendant ces quelques semaines, les JO « nous feront oublier les tracas du monde » mais Jean-Claude Leblois sait pertinemment qu'ils n'en effaceront aucun. « Nos existences sont bousculées et les vœux sont un moment particulier, une opportunité pour nous projeter. » Une occasion aussi d'évoquer l'actualité, ce que n'a pas manqué de faire le président du Département en évoquant les manifestations de colère des agriculteurs avec compréhension : « Ils font face à des injonctions qui leur paraissent contradictoires comme nourrir et réparer la planète. » À propos d'agriculture, Jean-Claude Leblois s'est félicité de la présence de la Haute-Vienne au prochain Salon de l'Agriculture à Paris, déplorant toutefois que la Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne ait choisi « de faire chambre à part ».

Listant les différents domaines d'intervention du Conseil départemental, Jean-Claude Leblois, pour évoquer les évolutions de notre société, s'est appuyé sur un ancien slogan du Département, « avant nous étions solidaires par nature, aujourd'hui nous le sommes par nécessité ». Et il se désole de « ces crises récurrentes » auxquelles il faut faire face. Jean-Claude Leblois craint les futures élections européennes et espère une gauche faisant « rempart à l'extrémisme » et « ne cédant pas un pouce à une France rabougrie ».

Solidarité, confiance, engagement, humanité, des valeurs qui résonnent avec l'Olympisme et, dans un dernier vœu, Jean-Claude Leblois souhaiterait que « la Haute-Vienne en soit le symbole ».

Dans la même thématique

La huitième édition des Portes du cuir s'est déroulée du 17 au 19 juin à Saint-Junien. L'occasion pour les différents responsables d'apporter leur soutien à une filière dynamique.
Une filière qui s'ancre de plus en plus
L'espace France Services Jane Limousin de la Communauté de communes Briance-Combade a été inauguré mardi 15 mars, en présence de nombreux élus et de la préfète Fabienne Balussou.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Les services au public ont leur maison

Les dossiers