Politique

Un duel à l'issue incertaine

Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Résultats du premier tour des élections législatives anticipées.
Marie-Eve Tayot, pour l'Alternative républicaine, a décidé de se désister. Ce sera donc un duel entre Stéphane Delautrette (Nouveau Front Populaire) et Sabrina Minguet (RN).

Sabrina Minguet (Rassemblement national) :

1- J'ai de l'admiration pour les hommes et les femmes qui chaque jour travaillent pour nous nourrir avec des produits de qualité. Depuis des siècles, ils sont l'âme de nos territoires dont ils ont façonné l'identité. Nous voulons faire de l'agriculture un instrument du rayonnement et de l'excellence de la France, viser la souveraineté alimentaire, renforcer les contrôles des importations et simplifier nos normes.

2- Notre département, terre notamment d'élevage ovin et bovin, comporte plus de 57 % de surface agricole. Il faut soutenir chaque agriculteur, quelle que soit sa spécificité, encourager les reprises et augmenter l'attractivité de la filière. Je m'engage à soutenir tous les acteurs par le travail parlementaire, mais aussi localement sur la 2e circonscription en mettant en valeur les circuits courts que ce soit dans les cantines scolaires ou les acteurs de la grande distribution.

Stéphane Delautrette (Nouveau Front populaire) :

Face aux dangers subis par le modèle agricole familial limousin, les candidats du Nouveau Front populaire dont je fais partie portent une position fondamentale sur les négociations commerciales en garantissant un prix plancher et rémunérateur aux agriculteurs. Nous mettrons en place une véritable politique des structures qui favorise réellement l'installation afin d'enrayer la catastrophe démographique. Nous soutiendrons la filière bio et l'agroécologie, encouragerons la conversion en bio des exploitations volontaires en reprenant leur dette dans une caisse nationale et garantirons des débouchés dans la restauration collective.

Enfin, nous annulerons l'accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne (Ceta), renoncerons à l'accord du Mercosur et protégerons nos agriculteurs de la concurrence déloyale. Je sais combien l'agriculture dans sa diversité et celles et ceux qui la font sont essentiels à notre territoire. Je ne cesserai jamais de me battre à leurs côtés.

Marie-Eve Tayot (Alternative Républicaine) : Quelques heures avant le bouclage de notre journal, Marie-Eve Tayot a annoncé son retrait des élections législatives en appelant à "faire barrage contre l'extrême droite" et a affirmé : "Aucune voix au RN."

Dans la même thématique

La huitième édition des Portes du cuir s'est déroulée du 17 au 19 juin à Saint-Junien. L'occasion pour les différents responsables d'apporter leur soutien à une filière dynamique.
Une filière qui s'ancre de plus en plus
Le préfet de la Haute-Vienne, François Pesneau, a réuni la presse locale pour le rendez-vous mensuel, ce mercredi 15 mai, afin d'évoquer l'actualité du département.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Un arbitre du vivre-ensemble

Les dossiers