Santé

La contention au cœur des échanges

Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Journée contention au Gaec Guyot le lundi 8 avril.
Quatre étudiants en BTS PA au lycée des Vaseix organisent, lundi 8 avril au Gaec Guyot JMC à Saint-Just-le-Martel, une journée technique sur la contention bovine.

"Demain sécurité rimera avec sérénité", défendent Mathilde Ducourthial, Ophélie Patrigeon, Gabrielle Fourier et Alexandre Darle. Ils sont étudiants en BTS Productions Animales au lycée des Vaseix et sont passionnés par l'élevage. Ainsi, dans le cadre de leur projet initiative et communication, ils se sont tout naturellement lancés dans l'organisation d'une journée technique consacrée à la contention bovine. Elle se tiendra le lundi 8 avril, à partir de 14 h au Gaec Guyot JMC à Saint-Just-le-Martel.

Des intervenants pros

"Donner du sens" et "proposer du concret" étaient les principaux objectifs de ces étudiants. "Il y a une recrudescence d'accidents du travail sur les exploitations bovines et nous ne voulons pas ça, assurent-ils. Il faut rétablir la relation avec l'animal." Grâce à cet événement, ouvert à tous, étudiants et professionnels seront réunis afin d'échanger sur ces sujets fondamentaux pour l'avenir de l'élevage. Pour l'occasion, cinq intervenants professionnels seront au rendez-vous : Marc Dudrut, formateur en manipulation et contention bovine ; Martial Depresle, commercial chez Jourdain, présentera des cages de contention ; Amandine Fernandez, conseillère en prévention à la MSA, donnera des chiffres concernant les accidents de travail impliquant les bovins ; Roland Lachaud, responsable agri fourniture à la CDAAS avec Catherine Guyot, agricultrice et présidente de Bovins Croissance 87, se penchera sur le parc de contention installé au Gaec Guyot JMC en termes de sécurité des personnes et de manipulation des animaux avant de laisser place au témoignage et aux arguments de l'éleveuse quant à ses choix et, enfin, Aurore Hachez, docteur vétérinaire et ostéopathe. "Les participants seront répartis en petits groupes, il y aura une partie intervention et une partie échanges", explique Alexandre Darle. "Nous misons sur ces échanges, il fallait que les étudiants puissent avoir des réponses à leurs questions pour que notre journée ait un sens sinon il suffit de taper "contention" sur internet et c'est bon", renchérit-il.

"On se sent concernés"

Les quatre élèves des Vaseix travaillent sur ce projet depuis le mois d'octobre. "La journée est gratuite et ouverte à tout le monde. Nous attendons déjà une centaine d'étudiants qui viennent d'Indre, Châteauroux, de Magnac et de Saint-Yrieix et les éleveurs et éleveuses sont les bienvenus", précisent-ils. Grâce à cette journée technique, Mathilde, Ophélie, Gabrielle et Alexandre espèrent apporter leur pierre à l'édifice et participer à "faire naître des vocations". De leur côté, ils espèrent tous poursuivre leurs études et exercer dans l'agriculture "que ce soit une installation ou dans le para-agricole". "En tant que jeunes, on se sent responsables, on doit redonner du dynamisme et de la passion pour que l'agriculture soit mieux acceptée", assurent-ils. "On se sent concernés, ces sujets nous tiennent à cœur."

Dans la même thématique

La Fédération Haute-Vienne de Groupama soutient l'équipe du professeur Grosset de l'Inserm Bordeaux.
Des cancers rares

Les dossiers