Santé

Une envie d'être acteur solidaire

Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
L'agence La belle verte a été récompensée lors de la cérémonie des Rubans verts organisée par la CRCO dans la catégorie Artisans commerçants professionnels. .
L'agence La belle verte, installée au Dorat, tient à partager une partie de ses bénéfices avec des projets de territoire, au service de l'égalité des chances.

Elle n'a que 4 ans mais elle fait déjà beaucoup parler d'elle... Elle, c'est l'agence La belle verte, une agence de communication pas comme les autres... Nichée au Dorat, à deux pas du centre bourg, La belle verte présente un statut particulier. C'est une entreprise qui bénéficie du label Esus, celui dédié aux entreprises solidaire d'utilité sociale.

Donner corps à des idéaux

L'agence La belle verte a été créé le 1er janvier 2018 par Nelly Léger et Amadeo Ugolini. Elle travaillait déjà dans une Scop (une Société coopérative et participative) de communication  en Haute-Vienne et était spécialisée dans le marketing. Lui était un communicant engagé dans de nombreux projets au niveau international, également impliqué dans le schéma coopératif. Les mêmes centres d'intérêts les animaient, les mêmes idéaux. « On faisait tous deux des métiers qui nous plaisaient mais nous étions sensibles à la mauvaise redistribution des financements. Ensemble, on refaisait souvent le monde, un peu comme des ados », note Nelly Léger. Et puis un jour, parce que la vie l'a décidé, et que Nelly Léger a dû se remettre en question sur pas mal de choses, le pas a été franchi. « Ensemble, nous avons décidé de créer une entreprise atypique, une machine à profit pour les autres », dit-elle. L'agence La belle verte était née...

S'appuyer sur un cœur de métier

Depuis le début, « nous avons à cœur de participer à l'égalité des chances et de l'éducation en créant de l'emploi ». Pour y parvenir, Nelly Léger et Amadeo Ugolini se sont appuyés sur leur cœur de métier, la communication.

« On compte parmi nos clients le groupe Legrand, l'office de tourisme de Limoges, Telespazio, basé à Toulouse, le Concours général agricole, la caisse régionale du Crédit Agricole Centre Ouest, la fédération nationale des Banques populaires à Paris... Toutes ces activités participent à faire vivre notre entreprise », annonce Nelly Léger. L'agence fonctionne bien et en 4 ans l'effectif s'est étoffé et compte aujourd'hui 7 salariés qui partagent les mêmes valeurs.

Se payer et partager

La plus value générée permet avant tout de faire vivre l'agence et « de donner le maximum d'avantages à nos salariés », souligne Nelly Léger. Pour exemples, le télétravail est adapté depuis longtemps, une mutuelle d'entreprise a été mise en place, un plan d'épargne salarial est cours d'élaboration... Ensuite, « la partie légale de nos bénéfices est reversée à des organismes à  vocation sociale », ajoute-t-elle. Ainsi, chaque année, à l'occasion de l'assemblée générale, une association  est choisie qui bénéficiera d'un coup de pouce. Par exemple, « nous travaillons avec le Centre de ressources, d'expertise et de performance sportive de Poitiers (Creps) qui forme entre autres des sauveteurs nageurs. En 2020, nos bénéfices étaient très faibles, de seulement 4 000 euros. Nous avons décidé d'aider ce centre à s'équiper d'ordinateurs afin de réduire la fracture entre les jeunes pendant leur année de formation », raconte Nelly Léger. « En 2020, avec les bénéfices de 2019, nous avons travaillé gratuitement pour des entreprises du Dorat pendant la crise sanitaire... Nous avons élaboré des tutos gratuits pour que les petits commerçants puissent vendre en ligne sans trop de frais... », poursuit-elle. Et là, depuis l'an dernier « nous avons anticipé sur nos bénéfices de 2021 en participant à l'opération Gravir pour guérir, dans laquelle se sont impliqués de nombreux bellachons ainsi que Marion Simbille qui travaille avec nous. Ce projet social et solidaire, qui a pour but de récolter des fonds pour la lutte contre la mucoviscidose, est génial. Il nous a demandé à tous de gros investissements au quotidien. C'est un projet à temps complet qui se poursuivra dans le temps. Mais il fait partie de nos valeurs. On sait le faire, on peut le faire. C'est notre façon de participer », conclut-elle.

Dans la même thématique

Camille Granet, biologiste, a décidé de réaliser sa thèse en recherche contre le cancer du poumon à Limoges. Son travail aurait permis de trouver un traitement inédit.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
La chercheuse limougeaude innove

Les dossiers