Economie

Il a le cuir dans la peau

Haute-Vienne
Vincent Grande
Quand il a découvert les métiers du cuir, Vincent Grande n'a eu qu'une idée en tête : devenir lui-même sellier. Après de nombreuses expériences, il a pu enfin accomplir son rêve.

C'est à Glangetas, sur la commune de Glanges, que Vincent Grande a choisi d'installer son atelier de sellerie, dans une vieille grange qu'il s'évertue à transformer, avec sa compagne Delphine, en maison d'habitation.

Passionné par les chevaux depuis son plus jeune âge, après des années de bourlingue au cours desquelles il a exercé plusieurs métiers, il a passé le pas et s'est tourné vers les métiers du cuir.

Du cheval au cuir

« J'ai commencé le cheval à l'âge de 7 ans », indique Vincent Grande. Passionné par cet animal, il décide alors de suivre un BTA option Élevage et techniques du cheval à Naves, en Corrèze, de 1991 à 1993. « Je voulais un diplôme...

S'abonner
Prolongez votre lecture !

Dans la même thématique

Jusqu'au 31/07, il est possible de demander le chéquier Solidarité tourisme du Conseil régional sur le site www.nouvelle-aquitaine-tourisme.com
Nouvelle Aquitaine
Un chèque pour se détendre ici
Robert Stevenson, Antoinette, dans les Cévennes, ont donné leurs lettres de noblesse aux ânes qui accompagnent les randonneurs. La ferme Les Ânes de Vassivière valorise cette carte.
Haute-Vienne
Joue-la comme Antoinette

Les dossiers