Environnement

Les crapauds et autres grenouilles et la biodiversité

livre Grenouilles, crapauds & cie
S'intéresser aux amphibiens, autrement nommés anoures, est important car ils participent à la biodiversité de nos contrées et cachent de multiples trésors. Dans son dernier ouvrage - Grenouilles, crapauds & cie -, Françoise Serre-Collet relève le défi.

Françoise Serre-Collet est herpétologue (c'est-à-dire spécialiste des reptiles et des amphibiens), chargée de médiation scientifique en herpétologie au sein du département Milieux et peuplements aquatiques du Muséum national d'Histoire naturelle à Paris depuis 1981.

Elle a déjà de nombreux ouvrages à son actif et vient de publier Grenouille, crapauds & cie - Parlez-moi d'anoures aux éditions Quæ.

Ce livre de 176 pages présente les 29 espèces et hybrides de grenouilles, crapauds, rainettes et autres qui vivent en France. Richement illustré, il permet de comprendre l'essentiel de leur biologie et de leurs mœurs curieuses.

L'auteure est passionnée par ces animaux qui semblent pourtant insignifiants. "J'ai écrit ce livre car j'en avais marre de voir des livres sur des espèces exotiques et il n'existait rien sur nos espèces, nos grenouilles, nos crapauds, nos rainettes qui sont tout aussi belles et passionnantes", déclare-t-elle dans une vidéo réalisée par son éditeur. "Ce qui m'épate le plus, c'est leur reproduction ; c'est un vrai spectacle", poursuit-elle. Et puis, elle a tout mis en place pour offrir une multitude de photographies, "des photos inédites. J'ai eu la chance d'observer de nombreux comportements comme par exemple une rainette en train de manger sa mue... Ou bien un crapaud calamite mélanique en train de chanter... D'ailleurs, le crapaud calamite est mon préféré. Quand je vois ses yeux, je craque, je fonds tellement je le trouve magnifique....", révèle-t-elle.

Si elle tient tant à faire connaître ces animaux - ces anoures - c'est aussi parce qu'elle constate avec tristesse qu'ils peuvent disparaître, leur habitat étant menacé. "Quand on comble une mare qui est un lieu de reproduction pour eux, la population qui s'y reproduit va disparaître. Aussi, avec ce livre, je veux sensibiliser le public à la connaissance et à la protection de ces espèces communes qu'on trouve dans nos jardins. Je veux leur montrer leur beauté et leur faire comprendre qu'ils font partie du patrimoine naturel et de la biodiversité. "

Dans la même thématique

Dans le cadre de la préparation de mission spatiale longue durée, le Cnes a chargé Timac Agro de réfléchir à des outils pour être capable de produire une alimentation extraterrestre.
Préparer l'agriculture sur la lune
La CDAAS et ses partenaires, l'OFB, la Fédération des chasseurs et l'État, ont organisé une nouvelle formation pour mieux connaître le blaireau, ses habitudes et son habitat.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Les blaireaux logent dans des HLM

Les dossiers