Politique

Un stand des savoir-faire haut-viennois

Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Ludovic Géraudie, en charge du tourisme, le président Jean-Claude Leblois, Annick Morizio, présidente de Limousin, nouveaux horizons, et Alain Auzeméry, en charge de l'agriculture, ont présenté le stand de la Haute-vienne au Salon de l'agriculture.
Le Conseil départemental et la SPL Terres de Limousin sont fin prêts pour investir durant neuf jours leur stand au salon de l'agriculture et assurer ainsi la promotion de la Haute-Vienne.

La Haute-Vienne sait se distinguer : pendant des années, sa visibilité sur le Salon de l'agriculture reposait sur la présence des éleveurs, de quelques producteurs et de responsables professionnels ou politiques ou d'événements ponctuels. Cette année, elle aura carrément deux stands, celui de la Chambre d'agriculture et celui du Département et de Limousin, nouveaux horizons. « Nous, nous avons ouvert à tous les partenaires. Certains ont décidé de faire chambre à part, ça les regarde », balaie Jean-Claude Leblois, le président du Conseil départemental, tout à son plaisir de dévoiler en détail la présence du Département à Paris, dès ce samedi 26 février.

"Haute-Vienne, là où la vie est un art" est le thème retenu par les responsables de cette présence départementale dans le pavillon 3, "Produits et saveurs de France". « Le but est de faire la promotion de notre plus beau département de France », s'enthousiasme Jean-Claude Leblois. Il s'agit bien de montrer « notre diversité, notre richesse, nos spécificités... Pour résumer : afficher notre identité ». Ce stand a été pensé, imaginé et réalisé en collaboration entre le Département et la SPL Terres de Limousin, la société qui regroupe 13 offices du tourisme haut-viennois pour valoriser le département à travers la marque Limousin, nouveaux horizons. « Nous avons une mine d'or qu'on ne valorisait pas et le stand doit nous permettre de mettre en lumière ces pépites touristiques », se félicite Annick Morizio, présidente de Terres de Limousin. La Chambre de métiers est également associée à cette réalisation.

Des acteurs locaux

Tout au long de cette semaine et avant l'ouverture du salon ce samedi, les équipes de la société Bombonera ont œuvré à la construction du stand au Parc-Expo, porte de Versailles. Ils réalisent le projet imaginé par deux élèves en design du lycée Raymond Loewy de La Souterraine. Comme la concrétisation des élus d'impliquer le plus d'acteurs locaux possible. Cette volonté se traduit également par les matières et savoir-faire qui seront mis en avant durant ces dix jours de salon. La maroquinerie, la porcelaine, l'émail, le tournage sur bois, la laine seront ainsi mis à l'honneur avec des démonstrations et animations. Cette richesse patrimoniale se doublera des produits de bouche avec un espace dédié où les visiteurs auront tout loisir de déguster de la bière ou de goûter les fameux macarons du Dorat ou massepains de Saint-Léonard sans oublier les salaisons de porc cul noir limousin. L'eau, si présente en Haute-Vienne, fera le lien entre les gourmands découvrant de la truite fumée et les amateurs qui pourront s'essayer à la pêche grâce à un simulateur... Lors de la présentation en début de semaine, tous les artisans, producteurs et autres animateurs ont exprimé leur plaisir de montrer ce qu'ils font à Paris durant le salon.

Ce stand a pour ambition de promouvoir la destination Haute-Vienne aux quelque 60 000 visiteurs quotidiens. « Il s'agit de démontrer la vitalité économique de notre département », précise Ludovic Géraudie, vice-président du Département en charge du tourisme. « Faire la promotion de nos savoir-faire, développer le tourisme, ça se décline sur tous les secteurs d'activité », surenchérit le vice-président chargé de l'agriculture, Alain Auzeméry.

Dans la même thématique

Le Conseil départemental de la Haute-Vienne a voté le budget 2024 dans un contexte tendu, où il est confronté à une hausse inédite des dépenses sans compensation de l'État.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Le Département "au bord de l'asphyxie"
Le premier tour des élections législatives a vu les candidats Nupes virer en tête dans les trois circonscriptions haut-viennoises et le RN est au second tour dans la deuxième.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
La Nupes en tête dans le département

Les dossiers