Santé

Fausse tub', vrais problèmes

Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Pascal Maris, éleveur laitier à Ladignac-le-Long, veut comprendre ce qui s'est passé.
Pascal Maris, éleveur laitier à Ladignac-le-Long, veut comprendre ce qui s'est passé.
Les vaches du Gaec Maris ont échappé au pire et peuvent profiter tranquillement de leurs rations.
Pour la troisième fois en trois ans, une exploitation est déclarée positive à la tuberculose alors que ce n'est pas vrai. Cette fois, c'est le Gaec Maris, à Ladignac, qui en a été victime.

Jusqu'à présent, Pascal Maris explique avec clarté ce qu'il vient de vivre, il raconte comment sa compagne a mal vécu cette histoire. Puis son regard se brouille : « On allait perdre toutes nos vaches », se désole-t-il d'une voix beaucoup moins ferme. Mais cette énergie qui l'anime depuis plusieurs semaines lui permet de vite reprendre le dessus. « Ce qu'on veut, c'est comprendre ce qui nous est arrivé. » Pour résumer, l'exploitation a été mis sous surveillance (APMS) avec le risque d'un abattage total du troupeau pendant une quinzaine de jours. Une deuxième expertise...

S'abonner
Prolongez votre lecture !

Dans la même thématique

Un atelier de sensibilisation au cancer du sein a été organisé ce jeudi 19 octobre par le rectorat de Limoges à destination de ses agents.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
Une culture de prévention au rectorat
"Partout les femmes ont des droits", c'est la campagne de communication orchestrée par le CIDFF et la préfecture pour informer sur l'accès au droit, y compris en milieu rural.
Nouvelle Aquitaine / Haute-Vienne
L'accès au droit pour toutes

Les dossiers