L'Histoire en quelques coups de pédale

Jacques et Hélène Beyly ont inauguré leur insolite musée privé en juin 2022. Grâce au bouche-à-oreille, ils ont conquis près de 600 visiteurs, parfois venus de loin profiter d’une visite captivante et à petit prix.
Jacques et Hélène Beyly ont inauguré leur insolite musée privé en juin 2022. Grâce au bouche-à-oreille, ils ont conquis près de 600 visiteurs, parfois venus de loin profiter d’une visite captivante et à petit prix.
Musée du vélo à Arnac-la-Poste.
Ce fut l'une des grandes nouveautés de l'été 2022 : l'ouverture du musée du vélo du Haut Limousin à Arnac-la-Poste.

La bicyclette. Hélène et Jacques Beyly, incurables collectionneurs, l'ont redécouverte au hasard de leurs premières amours, les voitures et caravanes : « J'équipais mes attelages de matériel de camping d'époque. C'est en cherchant des vélos pliants que j'ai eu un déclic.  » Il n'est pas cycliste ; pourtant monsieur se passionne du jour au lendemain, aimanté par cette fabuleuse épopée technique introduite par la draisienne (1817), batterie d'inventions, de modèles, de gadgets et autant d'histoires... à retracer : « Derrière chaque biclou il y a quelqu'un. Un concepteur, un usager. Et même un contexte, une société. Il y a tellement de choses à dire ! En plus, madame me suit dans tous mes délires.  » Dès lors, le couple chine aux quatre coins du pays cadres, pièces détachées et tout un tas de curiosités. L'air de rien, un musée éphémère prend forme, exposition itinérante qui fera le tour de France durant près de cinq ans, agrémentant l'Avenir, le Paris-Nice et même le grand départ du Tour 2016. « On n'est pas du genre à planquer la collection. On fait ça aussi pour le plaisir de partager », insiste Hélène. La retraite à peine sonnée, ils sédentariseront leur fonds à Arnac-la-Poste, dans l'ancien hôtel Moderne acquis en 2019 puis rénové : « Il nous fallait de l'espace d'exposition et de stockage. J'en ai encore plus à la cave. On réfléchit d'ailleurs à l'ouverture d'une troisième salle. »

Visites VIP

Malgré le brûlant après-midi et la torpeur ambiante, les visites s'enchaînent. « Vous connaissez le coureur Tony Gallopin ? Là c'est son maillot. C'est son oncle Guy, directeur sportif, qui me l'a laissé.  » Généreux orateur, Jacques Beyly reçoit chaque visiteur, groupe, enfant avec le même bagou, animant une visite d'environ 1 h, circuit de fond aux 1 001 détours : « J'aurais pu en mettre beaucoup plus mais je suis resté sur mon idée : reconstituer l'histoire du cycle. » Une première salle, dite Bernard-Gauthier (le découvreur de Poupou), nous renvoie sur la route, dans l'effervescence des courses, à force de combinaisons vintage, fanions, affiches, dérailleur Super Champion, le premier homologué sur le Tour (1937). La seconde, logée dans l'ancien dancing, s'attarde sur la chronologie. Bécanes standards à rarissimes patiemment rafistolées, agrémentées de pompes Mistral ou de jouets, interpellent petits et grands, challengés par le maître des lieux. Cette triplette, par exemple, délicate à lancer, ce vélo couché Ravat Wonder, au record de vitesse officieux (1933), cette Hirondelle pour fillette (1935) ou encore cette monture de dame prêtée au cinéma : « On aime le vélo par ici », explique untel venu avec ses petits-enfants. « Ça me fait quelque chose de pénétrer cette salle de bal un peu mythique, où mes parents ont vu Jean Ségurel », commente une autre. Quid de la plus belle pièce de la collection ? « C'est celle que je n'ai pas encore trouvée », conclut un Jacques Beyly tout feu tout flamme !

Des visites guidées du musée sont organisées tous les jours (sauf mercredi), de 10 h à 18 h jusqu'au 30 septembre. Tarifs adultes : 3 €, 12-17 ans 2 €, -12 ans gratuit. Groupes sur rendez-vous au 06 63 67 91 78.

Dans la même thématique

Les membres de l'Aca87 sont des chasseurs comme les autres, sauf qu'ils utilisent un arc, classique ou à poulies, comme Frédéric Bosselut, à La Roche-l'Abeille.
Des flèches, un arc... En chasse !
L'Amoma 87, association des médaillés de l'ordre du Mérite agricole du département, a organisé début juillet un voyage à Paris à la découverte du Sénat et des jardins du Luxembourg.
Le Sénat, le palais et les jardins

Les dossiers